Vous êtes ici : Accueil À propos Lettres d'information Lettre d'information n° 118

Lettre d'information n° 118

Publié le 20/05/2016

Lettre d'information n° 118 - mai 2016

Chères lectrices, chers lecteurs,

Direction Afrique de l'Ouest. Nous vous proposons de découvrir le fonctionnement d'un nouveau programme environnemental, la Grande Muraille Verte au Sénégal, avec ses nouveaux acteurs, les groupements féminins, et de réfléchir sur les représentations cartographiques réalisées lors de la flambée de la maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest par de nouveaux types de cartographes. 

Le jardin polyvalent villageois de Widou-Thiengoly a été mis en place en 2010 par le programme environnemental et de développement panafricain de la Grande Muraille Verte (GMV). Les onze jardins du dispositif sont des terrains irrigués de 5 à 7 ha, situés à proximité des villages dotés d'un forage autour desquels s'égrainent les campements des éleveurs peuls.
À travers ce programme, l'Agence nationale de la GMV au Sénégal a souhaité cibler spécifiquement les femmes, touchées par des inégalités de genre qui s'ajoutent à toutes les formes de précarité qui caractérisent les populations du Ferlo.
La flambée de la maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest fournit l'exemple de ce qu'on pourrait appeler une « épidémie cartographique », c'est-à-dire un foisonnement de représentations cartographiques diffusées dans toutes sortes de médias entre 2014 et 2015. Avec ce texte, il s’agit d’expliquer le processus de multiplication cartographique, de débusquer les erreurs induites par leur réalisation et au-delà de réfléchir, avec les élèves, sur les mutations générées par la « néocartographie ».

Et bien sûr, retrouvez la veille d’actualités en rapport avec la géographie, quotidiennement alimentée.

N'hésitez pas par vos remarques, questions et suggestions, à contribuer à l’amélioration du site : contactez-nous. Nous sommes présents sur les réseaux sociaux avec la page Facebook, "Géoconfluences, une géographie pour tous" et le compte Twitter de Géoconfluences. N'hésitez pas à relayer nos informations.

Cordialement à tous,

Marie-Christine Doceul et Julie Le Gall
pour l'équipe enseignante en géographie de l'ENS de Lyon,
le 20 mai 2016

Actions sur le document