Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Antennes, émetteurs et territoires

Antennes, émetteurs et territoires

Publié le 12/06/2015

Depuis la généralisation de la couverture GSM à partir de 1991, suivie par la 3G en 2004, et avec elle l'internet mobile, puis plus récemment, par la 4G, antennes relais et émetteurs se sont multipliés. Bien visibles ou dissimulés, ils font partie du paysage et de la vie quotidienne. Leur présence, ou leur absence, posent les questions d’homogénéité dans la desserte des territoires mais ils suscitent aussi des interrogations environnementales et sanitaires.

  • L'Agence nationale des Fréquences (ANFR) est un établissement public, fondé en 1997, chargé par l'État de gérer l'implantation des émetteurs d’ondes électromagnétiques (radio, TV, routiers, téléphoniques), d'effectuer des contrôles réguliers et de délivrer les autorisations d'émission. Tous les appareils émettant à une puissance supérieure à 5 watts doivent ainsi être validés par l’Agence qui effectue des contrôles veillant au respect de la règlementation en matière d'exposition du public aux ondes.  http://www.anfr.fr/fr/anfr.html
     
  • L’ANFR, avec le soutien de l’IGN, propose un outil cartographique, Cartoradio, permettant, d'une part, de connaître l'emplacement des stations radioélectriques et, d'autre part, d'avoir accès, pour un site donné, aux résultats des mesures de champ électromagnétiques synthétisés par une fiche de mesures. http://www.anfr.fr/fr/protection-controle/cartoradio.html

Sur Cartoradio figurent toutes les installations radioélectriques de plus de 5 watts, hormis celles de l'Aviation Civile et des ministères de la Défense et de l'Intérieur, pour des raisons de sécurité. Le terme "installation" recouvre à la fois l'équipement d'émission/réception et les antennes associées. Toutefois, le point d'émission/réception réel est l'antenne. Le site Cartoradio indique donc le support (pylône, mat, bâtiment, terrasse…) sur lequel l'antenne est fixée.
Sur un même support peuvent cohabiter plusieurs antennes appartenant à des opérateurs ou administrations distincts et correspondant à différents services. Quatre catégories sont distinguées : la téléphonie mobile, la diffusion de télévision, la diffusion de radio et les autres installations (réseaux radioélectriques privés, les radars météo, …) .
En mai 2012, 159 000 installations autorisées (dont 53 000 installations de téléphonie mobile utilisant du GSM 900 ou du GSM 1800 et 49 000 installations utilisant de l'UMTS) figuraient dans Cartoradio.
http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/#

  • L’Internaute - Des cartes régionales interactives ont été établies à partir de données de l'Agence nationale des fréquences. Parmi les organisations comptant le plus d'émetteurs, on compte notamment les quatre grands opérateurs mobile (Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free), des entreprises chargées de la diffusion des émissions télévision ou radio (TDF, Towercast...), ou encore d'autres organisations dont l'activité nécessite des contacts radio (SNCF, EDF...).http://www.linternaute.com/actualite/societe/1232190-carte-antennes-relais-regions-france/
     
  • Homo Mobilus, la place du réseau mobile dans notre vie – Une exposition virtuelle réalisée en partenariat avec Orange, http://homo-mobilus.fr/

     

La possibilité d’accéder à des services de qualité, garantis par des débits suffisants, est inégale sur le territoire où certaines zones dites « blanches » sont même privées d’accès aux réseaux. 

  • L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) est une autorité administrative indépendante chargée de réguler les communications électroniques et les postes en France, http://www.arcep.fr/

- cartes de couverture des opérateurs, http://www.arcep.fr/index.php?id=12441
- suivi de déploiement des opérateurs, rapports de couverture et zones blanches, http://www.arcep.fr/sides/index.php?id=8161


Enfin, le débat sur les risques liés à l’émission des ondes électromagnétiques est ouvert. Certains experts et de nombreux citoyens les jugent dangereuses, sans preuves scientifiques encore clairement établies.

- Ondes électromagnétiques, le jeu trouble des associations,
- Ondes électromagnétiques, l’argumentaire des associations passé au crible,
http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/decryptage-ondes-electromagnetiques-l-argumentaire-des-associations-passe-au-crible


Sélection, présentation : Sylviane Tabarly, pour Géoconfluences

Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication