Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Autour de l'exposition : Habiter le campement

Autour de l'exposition : Habiter le campement

Publié le 10/05/2016
La Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris propose une exposition temporaire intitulée « Habiter le campement » du 13 avril 2016 au 29 août 2016.

Habiter le campement interroge le rapport entre la notion d’habitat qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Les contextes politiques, économiques et environnementaux actuels ont en effet conduit des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements, pour « habiter » les camps et « faire ville ». Comment habiter dans des zones insalubres, inhospitalières ? Comment habiter en toute liberté, avec les moyens du bord ? Peut-on habiter autrement ?Les campements sont classés en six types : nomades, voyageurs, infortunés, réfugiés, conquérants et contestataires. Cette typologie s’intéresse moins aux formes matérielles du campement qu’aux manières de l’investir, de l’habiter, de le subir, de le transformer.  Pour chaque catégorie 45 cas contemporains sont illustrés par des reportages photographiques complétés par des analyses graphiques et des analyses membres du comité scientifique réuni à cet effet : Arnaud Le Marchand, sciences économiques (Nomades), Saskia Cousin, anthropologue (Voyageurs), Marc Bernardot, sociologue (Infortunés), Clara Lecadet, anthropologue (Exilés), Michel Agier, anthropologue (Conquérants), Michel Lussault, géographe (Contestataires).

La présentation de l’exposition par des géographes :
- par la revue EspacesTemps,
31 mars 2016.
« Habiter le campement » est un travail sur les marges. En anthropologie, on parle d’espace liminaire ou de « zone de marge » : le moment ou le lieu d’une déstabilisation des identités collectives et individuelles. Qu’il s’agisse d’un choix pour des voyageurs en quête d’expérience, ou d’une épreuve parfois fatale pour les populations déplacées, les humains abrités ou parqués dans des campements vivent cette déstabilisation. En interrogeant la marge, nous déplaçons notre regard du centre, de la norme, pour mieux l’interroger. C’est la question même de l’habiter qui se pose, celle aussi de l’architecture contemporaine et de ses présupposés.
http://www.espacestemps.net/articles/habiter-le-campement/

- par la revue Urbanités, Clara Piolatto et Charlotte Ruggeri, 6 mai 2016.
Le visiteur peut visionner une carte du monde animée qui lui donne quelques clés de lecture et de contexte. Pour chaque section, des chiffres et une réalité géographique prennent forme : un milliard de travailleurs nomades (1. Les nomades), 862,5 millions de personnes vivant dans des bidonvilles (3. Les infortunés), 150 sites dans le monde pour les mouvements de type Occupy (6. Les contestataires). http://www.revue-urbanites.fr/vu-habiter-le-campement/


Pour compléter :
  • Sur le campement des migrants à Calais

Papin Delphine et Grandin Jules, « En cartes : la crise des migrants à Calais », Le Monde, Les décodeurs, 25 janvier 2016 http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2016/01/25/en-cartes-la-crise-des-migrants-a-calais_4853320_4355770.html#Pt7CxocwVjsR6WGQ.99

  • Sur le campement des migrants à Stalingrad à Paris

« A Paris, l’autre bataille de Stalingrad des migrants », Le Monde, 19 mars 2016 http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/03/19/a-paris-l-autre-bataille-de-stalingrad-des-migrants_4886111_3224.html
« Paris : le campement de Stalingrad de nouveau évacué, 1 600 migrants "mis à l’abri" », Le Monde, 2 mai 2016 http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/05/02/le-campement-de-migrants-de-stalingrad-a-paris-de-nouveau-evacue_4911947_3224.html

  • Sur les camps de Roms en France

- Soullier Lucie et Sabot Antonin, « Le quotidien d'une ville du Nord et de ses camps de Roms », Le Monde, 23 octobre 2013. Avec carte et photos. http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2013/10/23/le-quotidien-d-une-ville-du-nord-et-de-ses-camps-de-roms_3500281_3224.html
- Cousin Grégoire, Legros Olivier, « Gouverner par l'évacuation ? L'exemple des « campements illicites » en Seine-Saint-Denis. », Annales de géographie 6/2014 (n° 700), p. 1262-1284 www.cairn.info/revue-annales-de-geographie-2014-6-page-1262.htm
- Bergeon Céline, « La mobilité des familles tsiganes françaises à l’épreuve de la gestion politique de l’espace. Stratégies et résistances », Cybergeo 13 mai 2014. http://cybergeo.revues.org/26310
- Legros Olivier et Olivera Martin, 2014. « La gouvernance métropolitaine à l’épreuve de la mobilité contrainte des Roms migrants », EspacesTemps.net, rubrique « Travaux ». http://www.espacestemps.net/articles/la-gouvernance-metropolitaine-a-lepreuve-de-la-mobilite-contrainte-des-roms-migrants-en-region-parisienne

  • Le site du Perou, Pôle d’exploration des ressources urbaines, association loi 1901 fondée en 2012, le PEROU est « un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile qui vise à expérimenter de nouvelles tactiques urbaines – nécessitant le renouvellement des techniques comme des imaginaires ». 6 exemples d’actions en Essonne, à Paris, à Calais, à Arles. http://www.perou-paris.org/Actions.html
Actions sur le document
Veille : dernière publication