Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Comprendre les résultats électoraux aux États-Unis

Comprendre les résultats électoraux aux États-Unis

Publié le 10/11/2016

L'annonce dans la nuit de mardi à mercredi de la victoire du candidat républicain Donald Trump a surpris les commentateurs, aux États-Unis et en France, qui avaient prédit la victoire de son adversaire démocrate Hillary Clinton. Il est nécessaire de connaître le fonctionnement du système électoral des États-Unis, fédéral et indirect, pour comprendre ce qui incitait à prédire la victoire de Mme Clinton en 2016, et pourquoi ces prédictions se sont avérées fausses. En effet, le système électoral américain est fédéral et indirect. C'est ce qui a permis à M. Trump d'emporter la présidence avec un nombre de voix pourtant inférieur à celui de sa rivale.

La carte interactive du New-York Times permet de mieux comprendre. Elle montre bien que les grands électeurs obtenus par chaque candidat (228 pour Mme Clinton, 279 pour M. Trump) ne correspondent pas au nombre de suffrages exprimés en leur faveur (59 923 027 pour l'une, 59 692 974 pour l'autre, soit 47,7 % contre 47,5 %). Elle permet aussi de zoomer sur chaque État fédéré pour voir les résultats à l'échelle des comtés. Cette carte est aussi un cas d'école en cartographie stastistique pour montrer qu'un même phénomène prend des formes différentes en changeant d'échelle.

La victoire de Trump en nombre de grands électeurs s'explique par le système du winner-take-all, qui permet au candidat majoritaire (même de quelques voix) d'emporter les voix de tous les grands électeurs d'un États-Unis. Ce phénomène, et plus généralement les bouleversements récents de la géographie électorale américaine, sont expliqués de manière claire et détaillée dans l'éclairage de Roman Vinadia sur Géoconfluences : États-Unis : une géographie électorale à bascule. Publié le 3 novembre, cet éclairage est mis à jour quotidiennement par l'auteur depuis les États-Unis.

Ces évènements nous invitent surtout, pour prendre du recul, à replonger dans le dossier coordonné par Pascale Nédélec et mis en ligne par Marie-Christine Doceul sur Géoconfluences en 2015 : États-Unis : espaces de la puissance, espaces en crises.

Sur d'autres sites experts : 

 

Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication