Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Frontières et lumières vues de l'espace, la nuit

Frontières et lumières vues de l'espace, la nuit

Publié le 03/11/2014

La discontinuité spatiale créée par une frontière peut se voir la nuit de l’espace grâce aux différences de systèmes d’éclairage employés.

Trois exemples trouvés sur le web :

  • une image de la NASA publiée le 19 octobre 2014 : « The Many Colors of Electric Lights ». Cette image prise par les astronautes à bord de la Station spatiale internationale, le 11 octobre 2013, se situe dans le détroit de Tsushima qui sépare la Corée du Sud (à l’ouest) et le sud du Japon (à l’est).

Des différences dans l'éclairage artificiel sont repérables. Au centre, un groupe de bateaux de pêche est à l’origine des lumières bleuâtres. Les pêcheurs pratiquent la pêche du Todarodes pacificus, ou Toutenon japonais, espèce d’encornet selon la technique du lamparo (avec des ampoules au xénon). Les lumières des villes coréennes ont tendance à avoir une lueur orange due aux lampes sodium haute pression, tandis que celles des villes japonaises sont plus vertes à cause des lampes à vapeur de mercure. http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=84571

  • à Berlin, la différence de lumières entre la partie est et ouest de Berlin apparaît encore 25 ans après la chute du Mur sur l’image satellite de Berlin prise le 7 mai 2012 par la Station spatiale internationale : lumières plus jaunes à l’est (lampes sodium haute pression), et plus blanches à l’ouest (lampes fluorescentes). Les lampadaires ne sont pas les mêmes entre les arrondissements de l’ouest et de l’est de la ville, héritage des normes différenciées des infrastructures urbaines entre RDA et RFA. http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2012/05/Berlin_at_night
     
  • la frontière entre le Pakistan et l’Inde est visible sur cette image de la NASA prise de la Station spatiale internationale le 21 octobre 2011 : c’est la lumière orange visible au centre, qui résulte d'un éclairage nocturne d'un lieu clôturé qu'on veut surveiller pour éviter les trafics. Les villes et autoroutes pakistanaises présentent des lumières plus blanches et l’Inde des lumières plus jaunes. http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=52008&src=ve
Actions sur le document