Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Géoconfluences a 15 ans : toutes les nouveautés à découvrir

Géoconfluences a 15 ans : toutes les nouveautés à découvrir

Publié le 13/04/2018

En 2002, le ministère de l'Éducation nationale profitait d'un partenariat existant avec l'ENS de Lyon dans plusieurs matières pour lancer un projet de site de transmission des savoirs universitaires en géographie à destination des enseignants. Géoconfluences a été inauguré en février 2003, sous la responsabilité de Sylviane Tabarly. 20 millions de clics plus tard, dans un paysage numérique qui a profondément évolué, nous avons souhaité fêter avec nos lecteurs cet anniversaire par différentes actions.

Une carte des articles
cliquez pour accéder

Luc Merchez, maître de conférences à l’ENS de Lyon, nous a aidés à réaliser une carte interactive recensant plus de 400 articles de Géoconfluences. Toutes ces ressources sont géolocalisées, et un simple clic permet d’en découvrir le titre, l’auteur, et un lien pour y accéder. Une manière originale de redécouvrir nos publications.

>>> Voir la carte interactive des articles

Un annuaire des auteurs
cliquez pour accéder

À la demande des usagers du site, il est désormais possible, en cliquant sur le nom d’un auteur dans l’entête d’un article, d’accéder à sa fiche indiquant toutes ses autres publications sur Géoconfluences.

>>> Retrouvez l’annuaire complet ici.

Si vous êtes l’un des 320 auteurs ayant contribué au site, contactez-nous si vous souhaitez mettre à jour votre fiche.

Un nouvel habillage
cliquez pour voir cliquez pour voir cliquez pour voir

En mars 2018, l’équipe du service Dunes de l’ENS de Lyon a rajeuni l’habillage du site. C’est le troisième habillage depuis la première livraison : le site avait été entièrement restructuré à l’occasion du passage au responsive design en 2013 (lui permettant de s’adapter aux supports mobiles).

Un article sur le canal de Suez
cliquez pour accéder

À l’occasion des 150 ans du canal de Suez et des 15 ans du site, les deux premières responsables éditoriales de Géoconfluences, Sylviane Tabarly et Marie-Christine Doceul, ont profité d’un voyage à bord d’un porte-conteneurs pour nous livrer un article d’une grande richesse documentaire.

>>> Marie-Christine Doceul et Sylviane Tabarly, « Le canal de Suez, les nouvelles dimensions d’une voie de passage stratégique », Géoconfluences, mars 2018.

Un article dans la revue Echogéo
cliquez pour accéder

Les trois enseignants ayant assumé successivement la responsabilité du site depuis 2003 répondent aux questions de Julie Le Gall et racontent l'aventure de Géoconfluences.

Extrait :

« Au tournant des années 2000, les applications numériques éducatives et de formation des enseignants se multipliaient. (…) La géographie était considérée comme prioritaire par rapport à l'histoire du fait du déficit de formation initiale des enseignants du secondaire provenant très majoritairement de la filière « histoire ».

Le nom de Géoconfluences a été proposé au vote des membres du premier comité de pilotage du projet, parmi une dizaine d'autres noms possibles. Il s'est imposé car il suggérait l'ancrage lyonnais, bien sûr, mais aussi la confluence et le partage des savoirs (…). Les services infographiques de l’École ont pu, sur ces bases, réaliser la première version de Géoconfluences rendue publique en février 2003. » (Témoignage de Sylviane Tabarly).

>>> Jean-Benoît Bouron, Marie-Christine Doceul, Julie Le Gall et Sylviane Tabarly, « Passeurs de savoirs. Géoconfluences, le site de ressources scientifiques géographiques en ligne, a 15 ans », EchoGéo [En ligne], 43 | 2018, mis en ligne le 22 mars 2018.

Une enquête usagers
cliquez pour accéder

En 2017, une enquête sur les usagers de Géoconfluences a permis de mieux cerner leurs besoins. Les répondants sont surtout des habitués du site qui en font un usage régulier… voire intensif. Cette enquête nous a permis de mieux vous connaître et de proposer des améliorations, elle nous a également aidés à orienter notre politique éditoriale.

>>> Voir les résultats de l’enquête

Un partenariat avec une association d’enseignants
cliquez pour accéder

À partir de février 2018, pour célébrer nos 15 ans, l’APHG de Lyon propose chaque mois un  coup de cœur sur nos ressources, sur son site internet. Par ailleurs, suite à des ateliers pédagogiques avec cette même association, consacrés à la géographie urbaine, 15 articles ont fait l’objet d’un « regard des enseignants » donnant des pistes d’exploitation en classe et dans la préparation de cours.

Ces « regards » sont aujourd’hui au nombre de 19, en voici la liste : 

— Collectif, « Le toit végétalisé, marqueur des dynamiques de distinctions métropolitaines : le cas de Chicago », 2015. 
— Manuel Appert, « Les mobilités quotidiennes à Londres : aspects, impacts et régulations », 2009.
— Stéphanie Baffico, « De « Charm City » à « Farm City » : la reconquête des espaces en déshérence par l’agriculture urbaine à Baltimore », 2016.
— David Bénazéraf : « Les Chinois, faiseurs de villes africaines », 2015.
— Jean-Benoît Bouron, « Internet, les sources et la géographie : enjeux civiques ».
— Anne-Lise Boyer, « Image à la une : Green Valley, Arizona : vivre vieux et heureux au pied d'une mine à ciel ouvert », 2016.
— Bernard Calas et al. « Roses d'Afrique, roses du monde, 2017 », octobre 2017— Aurélie Delage, « Le Bronx, des flammes aux fleurs : combattre les inégalités socio-spatiales et environnementales au cœur de la ville globale ? », 2016.
— Aurélien Delpirou, Dominique Rivière, « Réseau urbain et métropolisation en Italie : héritages et dynamiques », 2013.— Daniel Florentin, « notion à la une : shrinking city », 2016.
— Carine Henriot : « Métropolisation chinoise et villes nouvelles : l’exemple de l’aménagement polycentrique de Shanghai », 2016.
— Violaine Jolivet, « Carte à la une : Miami ville sonore », 2015.
— Tomoko Kubo et Michihiro Mashita (dir.), « L'accroissement de la vacance résidentielle dans les villes japonaises : le cas de la périphérie urbaine de Tokyo », octobre 2017
— Raphaël Languillon-Aussel, « Tokyo, ville globale olympique : de l’échec du projet de 2016 au succès de la candidature de 2020 », octobre 2017.
— Jean-Baptiste Lanne, « Portrait d’une ville par ceux qui la veillent. Les citadinités des gardiens de sécurité dans la grande métropole africaine (Nairobi, Kenya) », janvier 2017.
— Christian Montès, « Les petites capitales des États-Unis, quel pouvoir ? », 2015.
— Nora Nafaa, « Quand l’éducation fait son marché : ségrégation, marchandisation et néolibéralisation. L’exemple de Philadelphie », 2016.
— Laure Semple, « Le mégaprojet du Dubai Water Canal : fabrique d’une ville mondiale à travers la construction d’un réseau touristique », janvier 2017
— Rémi Scoccimarro, « Naissance d’une skyline : la verticalisation du front de mer de Tokyo et ses implications sociodémographiques », octobre 2017.

Les Remue-méninges de 2001–2003
cliquez pour accéder

Republication des Remue-méninges, cycles de conférences proposés par la section de Géographie de l'ENS de Lyon (à l’époque ENS-LSH), de 2001 à 2003. Absentes de la nouvelle version de Géoconfluences (depuis 2013), ces ressources ont une valeur épistémologique voire patrimoniale : nous avons voulu les rendre à nouveau disponible dans un dossier qui leur est consacré.

> Roland Pourtier, Non à l'afro-pessimisme, parcours d'un géographe tropicaliste, mars 2003
> Paul Claval, Géographie culturelle, culture des géographes, février 2003
> Michel Phlipponneau (1921-2008), La région et l’État, parcours d’un géographe régionaliste, février 2003
> Yvette Veyret, Quelle place pour la géographie dans les enjeux environnementaux ?, janvier 2003
> Michel Rochefort (1927-2015), De l'Alsace au Brésil, parcours d'un géographe humaniste, janvier 2003
> Denise Pumain, Une géographie contemporaine : modèles et systèmes en analyse spatiale, décembre 2002
> Yves Lacoste, Le géographe et le politique, février 2002
> Michel Lussault, L'action spatiale en géographie urbaine, février 2002
> Philippe Pinchemel et Jacques Scheibling (1923-2008) et Jacques Scheibling, Qu'est-ce que la géographie ?, février 2002
> Jean-Claude Wieber (1932-2011), Le paysage, objet géographique obscur ou trop évident ? janvier 2002
> Sylvie Brunel et Jean-Louis Chaléard, La faim, un enjeu géographique, janvier 2002
> Armand Frémont, La géographie entre représentations et vécus, décembre 2001

> Voir tout le dossier

Sur les réseaux sociaux : le mot dièse #15ans

Le mot dièse #15ans a servi à remercier nos auteurs, nos lecteurs, et les institutions qui rendent possible l’existence du site. Nous en avons profité pour proposer à nos abonnés de relire d’anciens articles, par exemple :

Dans la lettre d’information mensuelle, une nouvelle rubrique

La rubrique « Il y a 5 ans » nous permet de mettre en valeur des articles anciens qui gardent une pertinence et une actualité aujourd’hui. Nous avons choisi ce pas de temps pour proposer des articles qui restent d’actualité, même s’il est vrai que de nombreux articles de 2003 méritent d’être relus aujourd’hui.

Lire la lettre d’information en ligne | s’abonner (1 courriel par mois)

 
Actions sur le document