Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille La concentration spatiale des effets de la crise : France, UE28

La concentration spatiale des effets de la crise : France, UE28

Publié le 19/12/2013
1. Observatoire national des zones urbaines sensibles (ONZUS) – Rapport 2013

10 ans après sa création, l’ONZUS a publié mercredi 18 décembre son rapport d’évaluation 2013.
Dans ce panorama de la situation des quartiers de la géographie prioritaire de la politique de la ville, sont abordés comme d’habitude les aspects emploi, santé, éducation, sécurité, et discriminations. Le rapport 2013, en plus de ces thèmes, consacre toute une partie à la jeunesse dans ces quartiers.
L'écart de revenus entre les quartiers classés en ZUS et les autres territoires urbains « continue à se creuser », Le décrochage dû à la crise depuis 2009 est bien réel. Les effets de la crise sont plus forts et plus durables dans ces quartiers que partout ailleurs en France : les habitants sont les premières victimes des difficultés économiques, et les derniers à profiter de la reprise de l’activité.
À niveau de qualification égale, le taux de chômage est deux fois plus élevé en ZUS qu’ailleurs. La proportion des personnes y vivant sous le seuil de pauvreté (977 euros mensuels) y est trois fois plus importante que dans le reste du territoire : 36,5 % des habitants contre 12,7 % hors ZUS. Avec 50 % des moins de 18 ans qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté, les jeunes sont les premières victimes de ce dénuement.
Le rapport de l'Onzus met en lumière le caractère exceptionnel de la situation sociale en banlieue. A l’heure de la réforme de la géographie prioritaire, il vient rappeler la gravité de la relégation territoriale et de la stigmatisation qui touche ces quartiers sensibles.
http://www.onzus.fr/actualites#Rapport%2012

 

Dans le cadre du projet de loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, présenté sur le site du Ministère de l’Egalité des Territoires et du Logement, http://www.territoires.gouv.fr/le-projet-de-loi-de-programmation-pour-la-ville-et-la-cohesion-urbaine-478
une présentation claire de la réforme de la géographie prioritaire : l’ancienne géographie complexe et la nouvelle méthodologie de définition des zones prioritaires avec l’exemple d’Amiens par les cartes
http://www.territoires.gouv.fr/IMG/pdf/methodologie_-_reforme_de_la_geographie_prioritaire.pdf

 
2. Eurostat : dans l’UE28, l'aggravation du risque de pauvreté ou d'exclusion sociale en 2012

Eurostat a publié le 5 décembre 2013 une fiche sur l’augmentation du nombre de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'UE28. En 2012, 124,5 millions de personnes, représentant 24,8% de la population, contre 24,3% en 2011 et 23,7% en 2008, étaient ainsi confrontées à au moins l’une des trois formes d'exclusion suivantes : risque de pauvreté, situation de privation matérielle, ou vie dans des ménages à très faible intensité de travail.
En 2012, les plus fortes proportions de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale ont été enregistrées en Bulgarie (49%), en Roumanie (42%), en Lettonie (37%) ainsi qu'en Grèce (35%), et les plus faibles aux Pays-Bas et en République tchèque (15% chacun), en Finlande (17%), en Suède et au Luxembourg (18% chacun).
Un tableau statistique permet de comparer les données pour chacun des 28 États
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-05122013-AP/FR/3-05122013-AP-FR.PDF

Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication