Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les femmes dans les espaces public et privé : libertés et violences

Les femmes dans les espaces public et privé : libertés et violences

Publié le 25/01/2016

Suite aux agressions sexuelles de la nuit du Nouvel An à Cologne, des publications et des émissions ont été consacrées à la place des femmes dans les espaces publics et privés, et aux violences qu'elles peuvent y subir. Les géographes y ont apporté leurs contributions.

1. Panorama mondial
  • France Culture, Journée spéciale sur les violences contre les femmes, 20 janvier 2016 (à écouter en différé ou en podcast).

Les événements  qui se sont déroulés à Cologne durant la nuit du 31 décembre 2015, les informations qui nous parviennent de Suède et de Finlande nous rappellent cruellement combien le silence est épais sur le front des violences contre les femmes. Violences universelles, de tous temps, et sur tous les continents, elles sont réactivées par les conflits religieux et géopolitiques contemporains. La crainte légitime de la récupération politique et idéologique ne fait qu’amplifier ce silence. Il est temps néanmoins de le briser. http://www.franceculture.fr/blog-au-fil-des-ondes-2016-01-19-mercredi-20-janvier-2016-journee-speciale-violences-contre-les-femm
- Planète Terre / Sylvain Kahn : "L'espace des femmes est-il en recul dans le monde ?"
Avec Gaëlle Gillot, géographe, maîtresse de conférences à l'université Paris I, Kamala Marius-Gnanou, maîtresse de conférences en géographie à l'université Bordeaux III, Elisabeth Hofmann, maîtresse de conférences à l'université Bordeaux III/LAM (Laboratoire les Afriques dans le Monde) http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-l-espace-des-femmes-est-il-en-recul-dans-le-monde-2016-01-20

  • Journal du CNRS - "Femmes dans le monde arabe : des progrès, mais..." , 14 novembre 2014. Les femmes musulmanes se réapproprient l’espace public, mais aussi leur propre corps. Corinne Fortier, anthropologue, revient sur les évolutions récentes dans le monde arabo-musulman, à l’occasion du colloque de l’université Sorbonne nouvelle.https://lejournal.cnrs.fr/articles/femmes-dans-le-monde-arabe-des-progres-mais
En Egypte

Les statistiques sont impressionnantes : dans la ville du Caire, 95,3 % des femmes, égyptiennes ou étrangères, ont déjà été victimes de propos obscènes ou d’attouchements sexuels dans les lieux publics, que ce soit dans la rue (81,4 %) ou dans les transports en commun (14,8 %). Seule une infime partie de ces femmes ose porter plainte, la plupart optant pour la réplique verbale sur le coup. Cependant, une fois rentrées chez elles, le contrecoup est quasi-systématique : 81,8 % des victimes reconnaissent « se sentir bouleversées et dégoûtées » par cette violence subie.
Ces chiffres, publiés en juin 2014 sont le fruit d’un long travail d’enquête explique Monica Ibrahim, porte-parole d’Harass Map. Cette organisation égyptienne (qui devrait, dans le prochain mois, obtenir le statut d’ONG) a imaginé un site Internet et une application téléchargeable sur smartphone (…) Lancé en décembre 2010, cet outil numérique cherche tout autant à motiver les victimes « à sortir du silence, se lever et à dénoncer les faits », explique Monica Ibrahim, qu’à aider la société égyptienne à prendre conscience de ce fléau national. La finalité est bel et bien de centraliser numériquement le plus d’informations possibles sur les agressions et les rendre publiques.
« Ces actes nous sont rapportés tout autant par des victimes que par des témoins. Les précisions nous arrivent par de multiples canaux, mails, SMS, mais aussi par l’intermédiaire de Facebook et Twitter », explique-t-elle. Le résultat de ce flux d’informations se lit d’emblée sur le site HarassMap.http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/02/harass-map-porte-voix-numerique-pour-combattre-le-harcelement-sexuel_4608568_3212.html

  • Harassmap

- le site - Harass Map - HarassMap is an award winning volunteer-based initiative founded in late 2010 that is working to end the social acceptability of sexual harassment in Egypt. We work to achieve our mission by convincing bystanders and institutions to stand up to sexual harassment before or when they see it happen. This way, by taking a collective stand against sexual harassment, we as a society can create social and legal consequences that discourage harassing behaviour and seriously reduce it. http://harassmap.org/en/
- la carte http://harassmap.org/en/what-we-do/the-map/

  • France TV Info / Géopolis - "Egypte: plongée en BD au cœur des multiples viols de la place Tahrir en 2013", Véronique le Jeune, 19 janvier 2016

En écho aux agressions sexuelles de la nuit du Nouvel An à Cologne, une bande dessinée, "Doigts d'honneur - Révolution en Egypte et droits des femmes", revient de manière saisissante sur les viols collectifs et les violences faites aux manifestantes lors des quatre jours de protestations monstres qui, à l'été 2013, réclamaient le départ du nouveau président islamiste, Mohamed Morsi.
http://geopolis.francetvinfo.fr/egypte-plongee-en-bd-au-coeur-des-multiples-viols-de-la-place-tahrir-en-2013-92719

En Inde

 

2. Quelles statistiques ?

et "Violence against women", ch.6 in The World's women 2015. Infographie http://unstats.un.org/unsd/gender/chapter6/chapter6.html

- la réaction aux événements du Nouvel An : FRA calls for action to end widespread violence against women throughout the EU, 13 janvier 2016
Following the violent attacks that took place on 31 December, FRA calls for action to combat the violence against women that the Agency’s research has shown is prevalent across all ages and walks of life throughout the EU. “The abuse that took place in Cologne and elsewhere on New Year’s Eve was appalling and a grave abuse of the victims. There is no hierarchy of rights holders: respect must be shown to everyone,” said FRA Director Michael O’Flaherty. “However, FRA research clearly demonstrates that the majority of perpetrators of violence against women are among the family or friends and acquaintances of the victim. The events of last month must not be used as an excuse to incite prejudice against migrants or any other groups.” http://fra.europa.eu/en/news/2016/fra-calls-action-end-widespread-violence-against-women-throughout-eu
- La violence à l’égard des femmes : une enquête à l’échelle de l’UE, mars 2014 :
résultats de l'enquête http://fra.europa.eu/fr/publication/2014/la-violence-lgard-des-femmes-une-enqute-lchelle-de-lue-les-rsultats-en-bref
visualisation des résultats http://fra.europa.eu/fr/publications-and-resources/data-and-maps/la-violence-legard-des-femmes-une-enquete-lechelle-de-lue

- Martin W. Lewis, "Misleading Murder and Rape Maps, and the Sweden Rape Puzzle", GeoCurrents, 25 mai 2013. Sur la difficulté de statistiques fiables.
If global murder-rate figures are problematic, rape-rate figures appear to be almost worthless. Consider, for example, the Index Mundi rape-rate map posted here, which indicates that Sweden and New Zealand have some of the highest levels of rape in the world, and that Egypt has one of the lowest. Although the map comes with a disclaimer,* it is hardly adequate. Could anyone possibly believe that Sweden has a higher rape rate than Egypt? Egypt is currently suffering a rape epidemic so severe that it is becoming a diplomatic issue. Sweden, meanwhile, consistently rates as one of the most gender egalitarian, nonviolent countries in the world. http://www.geocurrents.info/geography-of-crime-and-punishment/misleading-murder-and-rape-maps-and-the-the-sweden-rape-puzzle
 

3. Pour élargir

 

Marie-Christine Doceul et Sylviane Tabarly, pour Géoconfluences

 

Actions sur le document
Éclairage : dernière publication