Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les fractures raciales aux Etats-Unis

Les fractures raciales aux Etats-Unis

Publié le 11/07/2016

Fracture, rupture, clivages. Après une semaine sanglante, marquée par la mort de deux Noirs aux mains de la police, puis celle de cinq policiers abattus par un Noir qui voulait « tuer des Blancs », le champ lexical de la division inonde les médias américains.

  • « De Bâton-Rouge à Dallas : une semaine infernale », Courrier international, 9 juillet 2016

La presse américaine est choquée et inquiète après la mort de deux hommes noirs abattus par la police, et la fusillade de Dallas, le 7 juillet, qui a causé la mort de cinq policiers. Une spirale de violence qui rappelle pour plusieurs commentateurs la fin des années 1960, marquée par les émeutes raciales. http://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-de-baton-rouge-dallas-une-semaine-infernale

  • « Cinq policiers tués à Dallas lors d’une manifestation contre les bavures policières », Le Monde, 7 juillet 2016

Le président américain Barack Obama s’est exprimé sur les tensions entre une partie de la population américaine et les forces de l’ordre :« Il est évident que ces tirs meurtriers ne sont pas des incidents isolés. Ils sont symptomatiques de défis plus importants au sein de notre système judiciaire, ainsi que de disparités raciales qui apparaissent dans le système année après année et du manque de confiance qui en résulte entre les forces de l’ordre et de trop nombreuses communautés. » http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/07/07/etats-unis-les-afro-americains-abattus-par-la-police-symbolisent-un-grave-probleme-selon-obama_4965858_3222.html

  • « Obama s’en va sans régler les fractures »,, Libération, 10  juillet 2016

Fracture, rupture, clivages. Après une semaine sanglante, marquée par la mort de deux Noirs aux mains de la police, puis celle de cinq policiers abattus par un Noir qui voulait «tuer des Blancs», le champ lexical de la division inonde les médias américains. «Une nation divisée, unie dans le deuil», titrait ainsi vendredi le Wall Street Journal, au lendemain de la tuerie de Dallas.
Au pouvoir depuis huit ans, Barack Obama préside aujourd’hui une nation fracturée. Fantasmé lors de son accession au pouvoir, le mythe d’une Amérique postraciale s’est effondré il y a bien longtemps.
http://www.liberation.fr/planete/2016/07/10/obama-s-en-va-sans-regler-les-fractures_1465376

Pour aller plus loin :
  • Le Pew Research Center a publié une enquête sur le racisme aux Etats-Unis, le 27 juin 2016.

Parmi les 5 enseignements tirés de cette enquête : seuls 46 % des Blancs estimaient que les relations raciales étaient bonnes, loin des 66 % de l’été 2009, peu après la prise de fonction d’Obama. Chez les Afro-Américains, la chute est encore plus prononcée : 34 % le mois dernier contre 59 % en juin 2009.
- Une synthèse avec des graphiques http://www.pewresearch.org/fact-tank/2016/06/27/key-takeaways-race-and-inequality/
- L’enquête intégrale : “On Views of Race and Inequality, Blacks and Whites Are Worlds Apart” http://www.pewsocialtrends.org/2016/06/27/on-views-of-race-and-inequality-blacks-and-whites-are-worlds-apart/
- L’ensemble des études Pew Research Center du sur Races et ethnies http://www.pewresearch.org/topics/race-and-ethnicity/

p. 58-59 : Minorités ethniques et ségrégation
p. 68-69 : Gun Nation : une Amérique armée jusqu’aux dents
La présentation sur le site de l’éditeur https://www.autrement.com/ouvrage/atlas-des-etats-unis-christian-montes-pascale-nedelec-cyrille-suss

 

Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication