Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les migrants sur la route de l'Europe : compter et représenter par une carte

Les migrants sur la route de l'Europe : compter et représenter par une carte

Publié le 26/05/2016

En décembre 2015, Nicolas Lambert dans la "Carte à la une : les damnés de la mer" de Géoconfluences, explique comment on compte les migrants morts ou portés disparus en essayant de rejoindre l’Union européenne. "The Migrants Files", le projet collaboratif mis en œuvre par des journalistes européens donne alors un bilan s’élevant à plus de 30 000 morts en 20 ans (1993-2015).
Il explique aussi comment ces données pouvaient être mises en cartes pour informer, alerter, provoquer l’indignation. C’était le but de la carte publiée sous le titre : « la butte rouge migratoire ». http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/a-la-une/carte-a-la-une/carte-a-la-une-les-damnes-de-la-mer

  • Le Monde reprend la question et présente une nouvelle carte évolutive, réalisée par un développeur viennois, Moriz Büsing.

"Une carte recense les migrants et réfugiés morts sur les routes de l'Europe", 25 mai 2016. http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/05/25/une-carte-recense-les-migrants-et-refugies-morts-sur-les-routes-de-l-europe_4926208_4832693.html

  • The Migrants' Files, le site de data journalisme européen. http://www.themigrantsfiles.com/
     
  • La carte de Moriz Büsing représente jour après jour les lieux où sont morts migrants et réfugiés entre 2000 à 2015 par des points rouges dont la taille va croissant.

"A 15 Years Fortress Europe. Interactive map of migrant and refugee deaths on the way to Europe, or trying to stay in Europe". http://15years.morizbuesing.com/
 

Pour aller plus loin, le tout dernier ouvrage de Nicolas Lambert et Christine Zanin : Manuel de cartographie, A. Colin, 224 p. et 120 figures propose l’ensemble des outils et méthodes nécessaires pour concevoir, comprendre et interpréter des cartes.
Quels fonds de cartes choisir ? Comment traiter les différents types de données ? Comment les traduire en langage cartographique ? Quelles variables visuelles (taille, forme, texture, couleur, etc.) utiliser, et pour quels effets ?
Dans une approche plus critique, il permet également d’aller plus loin dans la conception cartographique, en présentant des méthodes innovantes et en détaillant les procédés de « mise en scène ».

Actions sur le document