Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les marches exploratoires et la place des femmes dans les espaces publics

Les marches exploratoires et la place des femmes dans les espaces publics

Publié le 23/05/2017

Les marches exploratoires de femmes sont « un outil de participation dédié à l’appropriation de l’espace public par les femmes, au service de la sécurité de toutes et tous. » (Ministère en charge de la ville). Il s'agit d'enquêtes de terrain dans les espaces publics urbains ou périurbains, menées conjointement par des groupes de femmes habitant le quartier et par des représentants des instances locales. Le but est de permettre aux habitantes de se réapproprier ces espaces et de formuler des diagnostics sur l'aménagement urbain. Elles insistent sur les « situations non-sécurisantes (éclairages défectueux, environnement dégradé) » et font des propositions pour rendre les espaces publics plus accueillants et plus mixtes. C'est également une manière d'affirmer que leurs compétences de citoyennes et d'habitantes sont indispensables pour l'amélioration des espaces publics. 

Quelques ressources

– Deux articles du Monde


– Des sources institutionnelles : 


– Quelques exemples sur le site de la ville de Rouen, de la ville de Rennes, de l'université de Bordeaux, du Conseil architecture urbanisme environnement (CAUE) de Paris

– Les marches exploratoires sont originaires du Canada où elles sont aussi utilisées pour améliorer l'accès aux espaces publics pour d'autres groupes, par exemple les personnes âgées au Québec, voir : « Dans les souliers des retraités », sur le site Accès transports viables.

Pour aller plus loin

– Marylène Lieber, Genre, violences et espaces publics. La vulnérabilité des femmes en question, Presses de Sciences Po, 2008. Compte-rendu de Frédérique Giraud dans Socio-Voce. 

Actions sur le document