Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Menaces sur les océans : actualités (octobre 2014)

Menaces sur les océans : actualités (octobre 2014)

Publié le 13/10/2014

L’actualité d’octobre 2014 met en avant plusieurs informations sur l’évolution des océans :

1. L’acidification

L’UNESCO tire la sonnette d’alarme : « le phénomène d’acidification des océans, qui s’effectue à un rythme inédit, est l’un des effets les plus préoccupants du changement climatique ». L'UNESCO réagit suite aux conclusions du Troisième symposium sur l’acidification des océans, qui résume les conclusions de 540 experts de 37 pays et dresse un état des lieux de la recherche sur le sujet.

  • Le Monde, 8 octobre 2014

Les émissions humaines de dioxyde de carbone (CO2) sont responsables de l’acidification des océans, phénomène qui aura des conséquences importantes sur la biodiversité marine d’ici à la fin du siècle. Une trentaine de spécialistes internationaux de biologie marine ont conduit une synthèse des connaissances sur le sujet, rendue publique mercredi 8 octobre à Pyeongchang (Corée du Sud), au cours de la 12e Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique.
« Par rapport à la période préindustrielle, l’acidité des océans a augmenté d’environ 26 % », « au cours des deux derniers siècles, l’océan a absorbé un quart du CO2 émis par les activités humaines », estiment les scientifiques.
Les créatures les plus vulnérables à cette réduction rapide du pH des eaux de surface de l’océan sont celles qui sont constituées d’une structure calcaire ou d’une coquille — mollusques, coraux, certains phytoplanctons, etc.
L’acidification des océans semble déjà avoir un impact sur l’aquaculture dans le nord-ouest des Etats-Unis, selon le rapport, qui relève notamment des « fortes mortalités » dans les exploitations ostréicoles.
http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2014/10/08/l-acidification-des-oceans-aura-d-importantes-consequences-pour-la-biodiversite_4502183_1652692.html

  • France Info, 8 octobre 2014

Seule une réduction de nos émissions de CO2 peut enrayer le phénomène. Mais elles devraient encore augmenter de 2,5% cette année.
Avec une courte interview de Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherches du CNRS.
http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/l-acidification-des-oceans-met-en-danger-les-especes-marines-581807

  • Mer et Marine, 19 novembre 2013

Chaque jour, ce sont 24 millions de tonnes de CO2 qui sont ainsi absorbées par les eaux marines. Or, à mesure que l’acidité s’accentue, la capacité des océans à traiter le dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère se réduit, diminuant du même coup le rôle d’atténuation que jouent les océans dans le changement climatique. Ces phénomènes sont d’autant plus préoccupants qu’ils se conjuguent avec d’autres menaces pour les écosystèmes marins tels que le réchauffement des eaux, la surpêche et la pollution. De nombreuses questions restent aujourd’hui sans réponse : quelles seront les conséquences sur les écosystèmes marins ? Par quoi les espèces qui disparaîtront seront-elles remplacées ? Certaines espèces seront-elles capables de s’adapter ?
http://www.meretmarine.com/fr/content/les-oceans-sacidifient-une-vitesse-inquietante

 

2. La pollution aux plastiques
  • Science et Vie, 8 octobre 2014

Le gouvernement et l’Assemblée nationale débattent actuellement sur l’interdiction en France au 1er janvier 2016 des sacs plastiques à usage unique, ceux qu’on jette après une seule utilisation. C’est en effet l’un des premiers points abordé dans le « projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte » discutée depuis le 1er octobre à l’Assemblée Nationale. Ce serait un changement d’habitudes pour un grand nombre d’entre nous, sachant qu’en moyenne un Français « consomme » environ 80 de ces sacs par an, contre 4 au Danemark ou en Finlande, et 466 en Pologne, au Portugal et en Slovaquie, selon la Commission européenne. Les remplaçants seraient les sacs plastiques réutilisables (un moindre mal) et les biodégradables ou compostables. http://www.science-et-vie.com/2014/10/sac-plastique/

  • Voir la mise au point sur les « continents de plastique » ou la « soupe de plastiques » dans les océans dans le glossaire de Géoconfluences

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/soupe-de-plastiques

 

3. enfin, les activités de loisirs représentent un polluant majeur sur la côte Pacifique du Canada

Une étude du professeur Stefania Bertazzon, du Département de Géographie de l’Université de Calgary publiée dans la revue Applied Geography fournit une analyse géospatiale des rejets d'hydrocarbures dans l'océan Pacifique du Canada.
Elle montre que les rejets d'hydrocarbures le long de la côte de la Colombie-Britannique proviennent bien plus des activités de loisirs, du trafic de passagers et de la pêche, que des pétroliers et des cargos commerciaux.

Actions sur le document