Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les objectifs « zéro », slogan performatif ou coquille vide ?

Les objectifs « zéro », slogan performatif ou coquille vide ?

Publié le 05/04/2017

Objectif zéro déchet, zéro carbone, zéro pesticide, zéro intrant, ou encore faim zéro, ou zéro SDF… Un objectif zéro est une manière d’annoncer un programme aussi ambitieux que la formule est courte. Pour être relayé par la presse et les médias, un objectif zéro doit être assorti d’une échéance datée, au risque de devoir se déjuger. Nous vous proposons un tour d’horizon non exhaustif sous forme de revue de presse. N’hésitez pas à nous signaler les initiatives qui vous semblent intéressantes : nous contacter.

Mots d’ordre

La simplicité de la formule lui permet d’être utilisée dans un nom comme celui de l’ONG environnementaliste Zero Waste (Zéro Déchet). C’est une manière facile de baptiser un programme ou un projet : toujours en matière de déchets, citons Zero Waste à San Francisco en Californie, ou Zéro Déchet à Roubaix dans le Nord. Un programme Zéro Carbone a été adopté par une association en Baie de Somme.

L’objectif Zéro-Pesticide est porté en France par de nombreux organismes, des associations comme la Frapna, ou Natureparif. Certaines exploitations agricoles visent la circularité avec des programmes zéro intrant (L’Agriculteur Normand, 2009) Le cahier des charges des exploitations labellisées biologiques en France prévoit déjà l’absence d’intrants chimiques.

En 2017, la Fondation Abbé Pierre a réactivé le slogan du « zéro SDF » que le premier ministre socialiste Lionel Jospin avait utilisé dès 2002 (Le Monde). En 2017 comme en 2002, l’auteur de la formule précise bien qu’elle est symbolique, et que le zéro est inatteignable : il s’agit seulement d’une baisse importante jusqu’à un nombre le plus faible possible. (Libération)

« Faim Zéro » (« Fome Zero » en portugais) est un programme lancé par le président du Brésil Ignacio Lula da Silva en 2003 pour lutter contre la sous-alimentation et la malnutrition. Il reposait sur une aide financière aux foyers pauvres, un programme d’achats directs de vivres, une politique volontariste en matière de cantines scolaires et un soutien à la petite agriculture. En partie grâce à ce programme, le Brésil a atteint en 2010 un Objectif du millénaire pour le développement en réduisant de moitié la faim et la pauvreté. L’indice de Gini a diminué, et la part des personnes souffrant de malnutrition est passée de 17 % en 2004 à 11,5 % en 2009 (FAO). Le Brésil a cependant cessé de produire des statistiques sur la malnutrition depuis 2009.

Quelques échéances à venir

Ojectif atteint

L’objectif zéro carbone dans la production énergétique a été atteint par la ville de Samsø au Danemark (4 200 habitants) (The New Yorker, 2008).

2018

France : L’objectif zéro pesticide dans les espaces verts urbains, et la réduction de 50 % de l’usage des produits phytosanitaires dans le pays, étaient prévus par le Grenelle de l’environnement en 2007. L’objectif zéro pesticide dans les espaces publics en 2020 (2022 pour les jardins particuliers) a été voté par le parlement en 2014. (Le Monde). 40 % des communes appliquaient déjà cette mesure en 2014 (La Gazette des communes).

2020

San Francisco : Programme zéro déchet adopté en 2002. En 2014 il restait environ 20 % de déchets non recyclés ni compostés. (Le Monde)

Paris : Résumé rapidement sous l’expression « zéro SDF », la maire de Paris Anne Hidalgo s’est fixé en 2014 l’objectif de réduire drastiquement le nombre de sans-abri pour 2020. Il y en avait alors 7 000.  (Le Parisien).

Tokyo : La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike a annoncé en 2017 un objectif Zéro poteau électrique et zéro fil électrique visible dans le paysage de la ville japonaise, en prévision des jeux olympiques de 2020. Les photographes ont trois ans pour les immortaliser (dozodomo.com).

2021

Costa Rica : Objectif zéro carbone adopté en 2007. (Le Monde, 2009). Promesse réaffirmée en 2015 (Le Monde).

2025

Copenhague : Programme zéro carbone (Inspiraction.news, 2016).

Paris : La RATP souhaite arriver à zéro pétrole pour ses bus, d’après un article de 2007 (Actu-environnement.com)

Masdar : Avec un objectif « 5 zéros » (carbone, déchet, défaut, insécurité, pollution), le projet qatari de ville intelligente fait dans la surenchère.  Le projet débuté en 2006 aurait dû aboutir en 2015 et son échéance a été repoussée plusieurs fois. Il est un bon exemple des controverses liées à ces projets critiqués en tant que vitrines vides ou que faux-nez du capitalisme, ou salués pour leur pari ambitieux (Les Échos, 2015).

 

Rarement réalisables à la lettre, tous ces engagements sont plutôt une manière d’annoncer une politique volontariste. Ils peuvent être le signe d’une priorité politique en matière de développement comme dans le cas des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) de l’ONU, ou du programme Fome Zero au Brésil. Dans d’autres cas, ils peuvent n’être qu’un slogan porté par une entreprise et cachant en fait une forme de greenwashing. Rendez-vous dans les années à venir pour faire le point.

Actions sur le document