Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Parutions Ined : vieillissement et émigration ont fait diminuer la population des pays anciennement communistes de l'UE entre 1989 et 2017

Ined : vieillissement et émigration ont fait diminuer la population des pays anciennement communistes de l'UE entre 1989 et 2017

Publié le 17/06/2019
Une note en 4 pages de l'INED étudie les changements démographiques intervenus dans les 11 pays de l'Union européenne anciennement communistes. La conjonction d'un solde migratoire et d'un solde naturel tous les deux négatifs explique des soldes démographiques négatifs sur la période 1989-2017.

Lire l'article [pdf]

Résumé

L’Union européenne compte onze pays anciennement communistes (Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie). La population de cet ensemble de pays a baissé de 7 % depuis 1989, alors que celle du reste de l’UE a augmenté de 13 %. Ils étaient démographiquement plus jeunes que le reste de l’Union avant la chute du Mur en 1989, mais leurs populations sont maintenant devenues plus âgées. Ces évolutions tiennent à un faible niveau de fécondité et à une émigration importante des jeunes.

Source : Agnieszka Fihel et Marek Okólski, « Diminution de la population dans les pays anciennement communistes de l’Union européenne », INED, Population & Sociétés, no. 567, juin 2019.

Pour compléter

Des articles du Monde (édition abonnés) dont le premier reprend la note de l'Ined :

Autres ressources :

 

Actions sur le document