Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Parutions Production urbaine et appels à projets innovants, un dossier à lire dans Métropolitiques

Production urbaine et appels à projets innovants, un dossier à lire dans Métropolitiques

Publié le 02/10/2018

Le fait urbain est au cœur des programmes de l'enseignement secondaire. Un récent dossier paru dans la revue Métropolitiques permet d'aiguiser le regard sur un aspect particulier de la géographie urbaine : la production urbaine, c'est-à-dire la façon dont les villes se construisent aujourd'hui, non seulement en termes de bâti mais aussi de conséquences sociales, mêlant questions foncières, sociales, patrimoniales et économiques. La focale mise sur les appels à projets innovants permet également de répondre à la demande des programmes scolaires invitant à réfléchir à la ville de demain

Sommaire

Page d'accueil du dossier dirigé par Daniel Béhar, Emmanuel Bellanger et Aurélien Delpirou.

La place de la commande publique dans la production de la ville : permanences et mutations
Appels à projets innovants et recompositions des pratiques et des rôles des acteurs de l’aménagement
Au-delà et après les appels à projets innovants : les incertitudes du temps et de l’espace

D'autres articles récents dans Métropolitiques

  • Frédéric Mercure-Jolette, « La ville anonyme de la finance mondialisée », Métropolitiques, 20/09/2018. Recension du documentaire de Martin Frigon Main basse sur la ville, Films de l’Œil, 2017, 47 min. 

Résumé : Nous connaissions le film Main basse sur la ville de Francesco Rosi qui, en 1963, dénonçait le gigantisme des programmes immobiliers napolitains et l’affairisme local. Désormais, il y aura aussi Main basse sur la ville, film documentaire réalisé en 2017 qui porte sur les logiques du développement immobilier à Montréal. Le contexte est différent, mais les conséquences sont aussi tragiques.

Résumé : Par-delà la question des retombées touristiques et économiques de l’inscription d’un site sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Anke Matthys invite à penser les effets d’une telle inscription sur le contenu et la portée des projets d’aménagement du territoire, notamment en termes de mobilisation des acteurs locaux.

Résumé : Ioana Iosa questionne les logiques spéculatives générées par la médiatisation des patrimoines bâtis nationaux et locaux. Celle-ci a vocation à stimuler l’émotion des mécènes, mais elle génère des inégalités qui alimentent le débat en matière de « droit au patrimoine » et réinterrogent le rôle de l’État dans un contexte d’inflation patrimoniale.


Pour compléter avec Géoconfluences

autopartage à Toyota

Système d’autopartage dans la ville de Toyota, Japon. Cliché : Nicolas Leprêtre, mars 2014 (source)

 

Actions sur le document