Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Parutions Un atlas de l'élevage au Vietnam accessible en ligne

Un atlas de l'élevage au Vietnam accessible en ligne

Publié le 11/12/2019
Un atlas de l'élevage au Vietnam, accessible en ligne, sera utile aux candidats aux concours pour le thème sur l’Asie du Sud-Est aussi bien qu’aux enseignants cherchant à approfondir une étude de cas sur le changement global, l’émergence économique, les liens entre alimentation et développement, ou encore la mondialisation. En effet, le thème de l’élevage au Vietnam permet d’entrer dans ces thématiques par un cas très concret.

Un atlas de l’élevage au Vietnam vient d’être publié par trois chercheurs du CIRAD (Montpellier) et de l’IPSARD (Hanoï), Jean-Daniel Cesaro, Nguyen Mai Huong, Guillaume Duteurtre. Il est en libre accès en ligne : Atlas de la transition de l'élevage au Vietnam : 1986-2016 [pdf].

L’ouvrage aborde synthétiquement le contexte de l’émergence économique, avec croissance économique, stabilisation démographique et diminution du taux de pauvreté (chapitre 1). La question de l’élevage est également liée à l’insertion du Vietnam dans les circuits d’échange mondiaux notamment depuis son entrée dans l’OMC en 2007.

Cette émergence et cette insertion mondiale se traduisent par une transition alimentaire (augmentation et diversification de l’alimentation carnée), et par une hausse de la part de la production végétale destinée à l’élevage (p. 14((les paginations indiquées dans cette brève sont celles de l’atlas et non celles du fichier PDF))). La transition alimentaire se manifeste, par exemple, par la croissance de la consommation de lait de vache. L’élevage laitier est traité dans le chapitre 6 de l’atlas.

Le chapitre 2 porte sur l’élevage proprement dit, et le chap. 3 plus précisément sur l’alimentation animale.

Par ailleurs l’intensification de l’élevage repose en particulier sur les aliments industriels, ce qui inscrit le Vietnam dans des logiques d’interdépendance avec les pays exportateurs de productions végétales.

Ces évolutions se traduisent, au Vietnam comme ailleurs, par une concentration et une spécialisation des structures d’exploitation : les petites exploitations diversifiées sont remplacées par de grandes exploitations spécialisées dans une seule production. Dans certains cas ces grandes exploitations appartiennent à des entreprises multinationales.

L’atlas ne se limite pas à l’étude des espaces ruraux. L’élevage urbain et périurbain est abordé avec par exemple des cartes des densités porcines autour de Hanoï et Hô-Chi-Minh-Ville en 1994, 2001 et 2011 (p. 40-41).

La prise en compte des conséquences environnementales de telles évolutions, bien documentées dans les pays où l’industrialisation de l’élevage est achevée, apparaissent en arrière-plan, avec les méthaniseurs dans les exploitations agricoles (pour transformer les effluents en gaz de chauffage) ou la phytoépuration des effluents (p. 58). Ces questions s’insèrent dans le cadre du changement global incluant le problème du déboisement (p. 34). La durabilité de l’élevage, plus généralement, vietnamien est traitée dans les chapitres 4 (au sens de la viabilité sur le long terme) et 6 (au sens de la durabilité environnementale).

Affiche sur la production laitière autour du Mont Ba Vì, photographiée par J.-D. Cesaro, 2013 (page 49 de l'atlas) affiche vietnam élevage laitier
Pour compléter
Actions sur le document