Vous êtes ici : Accueil Collection articles scientifiques

Collection articles scientifiques

Synthèse d'un renouveau prometteur et hétéroclite : vers une géographie humaine et politique de l’animal
Farid Benhammou propose un éclairage épistémologique sur l’état de la recherche sur les animaux en géographie, et sur les différences entre les approches des auteurs ayant travaillé sur le sujet.
Protéger un animal pour protéger un territoire : l'ours kermode, animal phare de la protection de l’environnement en Colombie britannique
L'ours kermode vit dans la Great Bear Rainforest, une forêt pluviale de la façade Pacifique canadienne. Il appartient à l'espèce des ours noirs mais une particularité génétique lui donne un pelage blanc-crème. Les Premières Nations, qui lui confèrent culturellement un rôle important, et les ONG environnementales ont utilisé la figure charismatique de l'ours pour demander et obtenir une meilleure protection de la forêt et une régulation de l'exploitation du bois, ainsi que (...)
Le grindadráp aux Îles Féroé : approche géographique d’une controverse environnementale
Le grindadráp est une chasse traditionnelle aux petits cétacés pratiquée aux Îles Féroé depuis l'arrivée des Vikings. Le combat mené par les ONG environnementalistes et sa médiatisation ont eu pour effet paradoxal de renforcer la cohésion des Féringiens face à ce qu'ils ont vécu comme de l'ingérence voire un impérialisme culturel. La diminution progressive de cette pratique a fait glisser le conflit environnemental alimenté par des mobilisations fortement médiatisées dans les (...)
La Scandinavie, un modèle de transition énergétique ?
Les pays du nord de l'Europe sont souvent cités comme modèle de la transition énergétique, non sans raison puisque la part des énergies renouvelables y est plus élevée qu'ailleurs. Pourtant, à l'exception de l'Islande avec son potentiel géothermique, la plupart d'entre eux recourent encore largement soit aux énergies fossiles, soit au nucléaire. Il n'y a donc pas de modèle scandinave mais des situations variables selon les pays.
La première carte scolaire dans la Drôme et en Ardèche (années 1960) : entre normalisation et négociation
Les réformes de la scolarité obligatoire en France dans les années 1960 ont obligé l'État gaullien à réorganiser l'enseignement de second degré. C'est l'origine de la première carte scolaire, outil de planification pour la répartition des effectifs entre les établissements. Mais contrairement à l'image d'une politique descendante, cette carte scolaire a largement composé avec l'existant, en s'adaptant aux contraintes locales, qu'il s'agisse des difficultés d'accès liées au (...)
L’organisation globale des chaînes maritimes logistiques et le programme des réseaux transeuropéens de transport : l’exemple du port d’Anvers
La conteneurisation et la mondialisation ont modifié en profondeur le fonctionnement des ports, et les ont obligé à s'adapter. Le port d'Anvers, en Belgique, en offre un exemple. L'intégration horizontale (la concentration des compagnies maritimes) et verticale (la participation des entreprises manutentionnaires au capital des ports) font partie des évolutions récentes observables. Anvers a ainsi réussi à maintenir un rang de port mondial, en particulier en devenant l'un des hubs (...)
La recomposition d’un système agricole méditerranéen au prisme des migrations, l’exemple des cultivateurs marocains dans le Comtat
Le Comtat est un espace productif agricole méditerranéen marqué, d’une part, par une pression foncière liée à la résidentialisation, et d’autre part par une crise agricole traduite dans le paysage par des formes de déprise. L’insertion, dans ce contexte, de cultivateurs marocains offre un exemple original de reprise agricole informelle. L'étude de leurs trajectoires individuelles montre que leur précarité initiale peut aboutir à des réussites dans l'entrepreneuriat agricole.
Le Corridor méditerranéen en Espagne : projet d’aménagement, serpent de mer politique
Le projet de corridor ferroviaire reliant les régions méditerranéennes de l'Espagne au reste de l'Europe est porté depuis un siècle par différents acteurs. Son étude permet de mettre en lumière le fonctionnement des jeux d'acteurs à différentes échelles : alors qu'il n'est pas une priorité pour l'État central qui préfère renforcer les radiales autour de Madrid, les acteurs locaux qui le défendent auprès de la Commission européenne le font pour des motifs variés, chacun (...)
Le projet de canal à grand gabarit entre le Rhône et le Rhin : un conflit sans fin entre ses promoteurs et ses opposants ?
Le creusement d’un canal à grand gabarit Rhin-Rhône est un serpent de mer des politiques régionales de transport. Il est aussi un bon exemple de la manière dont un projet d’aménagement peut faire l’objet d’un conflit d’acteurs à l’échelle régionale, face à un État français peu interventionniste sur ce sujet et malgré l’intérêt d’un tel projet à l’échelle européenne. Il montre en outre que la notion de système géographique multiscalaire est indispensable à (...)
La LGV Nîmes Barcelone : les avatars d’un projet de ligne transfrontalière
La LGV transfrontalière Nîmes—Barcelone a la particularité d’être réalisée par phases en quatre tronçons différents. L’article analyse les intérêts divergents des acteurs français et espagnols à différentes échelles. Ils ont conduit à l’absence de connexion complète à grande vitesse entre la France et l’Espagne. L’article montre comment ces divergences ne permettent pas d’exploiter la ligne dans les conditions de la grande vitesse, ni à la concession de la partie (...)
La chasse des cétacés, révélatrice des rapports multiples de l’Humanité avec la Planète océane
Les relations entre les sociétés et les cétacés sont d'abord une mythologie et une cosmologie, avant de devenir l'histoire d'une chasse qui devient industrielle au XIXe siècle et traque les baleines toujours plus loin sur l'océan mondial. L'effondrement des effectifs aboutit à une prise de conscience et seuls trois pays pratiquent encore la chasse commerciale, mais le retournement de l'opinion mondiale se fait aussi au détriment des pratiques culturelles de certains peuples autochtones. (...)
Le paysage sous-marin existe-t-il ? De la connaissance à la reconnaissance d’un concept émergent
Le milieu sous-marin n’est exploré que depuis très récemment et la question de son paysage est une notion qui fait encore débat. Le paysage sous-marin soulève des enjeux tenant à son accessibilité et à sa mise en valeur. Il interpelle le scientifique soucieux d’investiguer un sujet qu’il connaît mal et présente un intérêt pour les géographes et les enseignants pour peu qu’il fasse l’objet d’une méthodologie transdisciplinaire permettant de l’appréhender.
Développer les énergies marines renouvelables sur la façade atlantique française : entre contestation et planification
Malgré un très fort potentiel en matière d'énergies marines renouvelables, la France accuse un retard dans ce domaine. Or, malgré un consensus à l'échelle nationale autour de la nécessité d'une transition énergétique, localement les projets d'éoliennes et d'hydroliennes en mer soulèvent des oppositions. Celles-ci sont loin d'être structurées et regroupent des acteurs hétéroclites qui ne parviennent à empêcher la progression des projets, mais elles posent la question d'un (...)
Le Brésil, de la déforestation à la reforestation ?
Depuis la fin des années 2000, et en contraste avec son image désastreuse dans ce domaine acquise durant les années 1980, le Brésil cherche à se doter d’une image de pays responsable en matière d’environnement. Derrière l’ambition des mots et les postures officielles, l’article étudie les nombreuses ambiguïtés des mesures accomplies sur un chemin censé le mener de la déforestation à la reforestation.
Le changement global : un champ scientifique fécond pour le géographe
Alors que la notion de développement durable a longtemps insisté sur deux échelles, globale et locale, l'étude du changement global peut permettre aux géographes de valoriser à la fois leur réflexion systémique et leur familiarité avec les échelles intermédiaires. L'ajout d'une dimension temporelle permet également une approche dépassionnée de la notion de dégradation environnementale, sans nier les conséquences écologiques des activités humaines.
Sur les routes de l'influence : forces et faiblesses du soft power chinois
Il est acquis que la Chine est une grande puissance mondiale. Pourtant, les autorités chinoises ont encore une bataille à gagner : celle de la séduction sur la scène internationale, d’autant que leurs tentatives sont contre-productives dès qu'elles sont perçues par l'opinion mondiale comme de la propagande. À partir de plusieurs exemples, l'article montre que le défi du soft power ne peut pas être dissocié des éléments traditionnels de la puissance.
Fabriquer la ville avec les moyens du bord : L’habitat précaire à Yaoundé (Cameroun)
Cet article montre les stratégies d’édification de l’habitat précaire par les populations à Yaoundé au Cameroun. Il en ressort qu’avec la crise économique, l’offre de logements par la puissance publique est insuffisante. Ainsi, les populations fabriquent elles-mêmes leur habitat avec les moyens du bord, ce malgré de nombreux risques liés aux sites d’implantation.
Estrattivismo senza estrazione? In Groenlandia, politiche di sviluppo territoriale tra volontarismo minerario ed esproprio
La ricchezza del sottosuolo artico genera grandi speranze economiche e politiche. In Groenlandia, i governi che si succedono sperano di essere in grado di creare un'economia redditizia che permetterebbe loro di partecipare al finanziamento dell'indipendenza. Paradossalmente, questa premura potrebbe portare a una situazione vicina ai modi coloniali di estrazione, con una esclusione delle popolazioni locali. Infine, queste politiche di sviluppo minerario rivelano alcune "malattie (...)
Les espaces ruraux et périurbains en France : cadrage scientifique et pédagogique
Seulement 5 ou 15 % de ruraux en France métropolitaine ? Les malentendus du zonage en aires urbaines
Le zonage en aires urbaines, proposé par l’Insee en 1996 et modifié pour la dernière fois en 2010, n’est qu’un des référentiels permettant de délimiter des catégories spatiales en France métropolitaine. Très diffusé, il a parfois été mal compris, ce qui a pu faire croire que 85 % ou même 95 % des Français étaient urbains, notamment parce que les couronnes périurbaines comprennent des communes qui sont rurales dans les autres nomenclatures existantes et moins connues.
Actions sur le document