Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers régionaux La Méditerranée, une géographie paradoxale popup Europe, Espagne : des données démographiques et migratoires

La Méditerranée, une géographie paradoxale

Europe, Espagne : des données démographiques et migratoires

Publié le 20/10/2005

Les données migratoires de l'Espagne

Eurostat, le service statistique de l'Union européenne, indique qu'en 2003 l'Espagne a absorbé 35,2% de l'immigration annuelle nette (arrivées - départs) des 25 pays de l'Union, soit 594 300 immigrants sur un total de 1 688 400. De son côté, l'Institut national espagnol de statistique (INE) dénombrait, en 2003, 2 672 596 étrangers, soit 6,26% des habitants de l'Espagne, alors qu'en janvier 2001, ils n'étaient que 1 370 657. Leur nombre a donc doublé en deux ans. Au 1er janvier 2003, la première communauté étrangère était équatorienne (390 119 résidents), puis marocaine (378 787). Mais de nombreux étrangers (20% environ) sont des ressortissants de l'UE attirés par l'Espagne.

De 1985 à 2004, six opérations de régularisation d'immigrés clandestins se sont succédé en Espagne. Entre 1990 et 2004, l'Espagne a régularisé environ 580 000 clandestins. En 2004, la gouvernement espagnol de José Luis Rodriguez Zapatero a proposé d'en régulariser 600 000 supplémentaires sur un total estimé à plus d'1 million.

Les données statistiques à ce sujet sont basées sur le système du padron. En effet, la majorité des immigrés en Espagne, même clandestins, sollicitent l'inscription municipale, le "padron", qui leur donne accès aux soins élémentaires de santé, à l'école publique et qui leur permet de louer un appartement. Mais le padron n'est pas un permis officiel de séjour, que seul le Ministère de l'intérieur peut délivrer.

Ainsi, avant la dernière procédure de régularisation, pouvait-on estimer à plus d'1 million le nombre de clandestins en Espagne.

Notons aussi que, au-delà du triste spectacle des immigrants errants dans les forêts ou les déserts d'Afrique du Nord, ballotés sur les flots dans des pateras surchargées, la majorité des immigrants clandestins arrive par d'autres voies et d'autres modes, aériens, terrestres ou mixtes.

Quelques données démographiques et migratoires en Europe (2003*)
 
 
Nombre d'immigrants
légaux
Part du total annuel de l'UE (%)
Accroissement naturel
(/1 000)
Solde migratoire
(/1 000)
Accroissement net
(/1 000)
Espagne
594 300
35,2
1,3
14,2
15,5
Italie
511 200
30,3
- 0,5
8,9
8,4
Allemagne
144 900
8,6
- 1,7
1,8
0,1
Royaume-Uni
103 000
6,1
1,4
1,7
3,1
Portugal
63 500
3,7
0,4
6,1
6,5
France
55 000
3,2
3,5
0,9
4,4
Belgique
35 200
2
0,5
3,4
3,9
UE (25)
1 688 400
100%
0,4
3,7
4,1
Zone euro
..
..
0,7
4,9
5,6


Source : Eurostat - http://europa.eu.int/rapid/pressReleases/.../iLanguage=fr

* Note : Il peut s'agir de valeurs estimées.

Géoconfluences le 20 octobre 2005
 

Actions sur le document