Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 1270 termes dans l'ensemble de "vocabulaire et notions générales". Consultez l'aide à l'utilisation de "vocabulaire et notions générales".
 Webcam
Caméra fixe placée à un endroit précis n'importe où dans le monde qui permet d'observer à distance un lieu, un paysage. Le pas du renouvellement de l'image consultable en ligne est variable (de l'ordre de la minute, les 30 minutes, l'heure ou seulement quelques fois dans la journée). Ainsi peut-on faire le tour de la planète en quelques minutes.

De nombreux sites d'information sont ainsi équipés. L'annuaire des annuaires de webcams : (...)
 Welfare / Workfare
On appelle Welfare un système d'aide sociale redistributive en faveur de populations défavorisées. Le Welfare State ou État-providence combat les inégalités par une série d'aides ou allocations ciblées.
Aux États-Unis, la guerre au Welfare State, conduite par les administrations Reagan et Bush (1981-1993), a placé au centre de ses attaques la Welfare queen ou mom ou cadillac, à savoir la jeune femme afro-américaine, mère isolée, sans emploi, souffrant de pathologies (obésité, (...)
 Westphalien (État, diplomatie, frontière…), post-westphalien
L’ordre westphalien correspond à une situation internationale dans laquelle les États exercent les fonctions régaliennes, sont souverains, et dont les limites correspondent, au moins théoriquement, à celles des nations. Cet état de fait permet une négociation arbitrée entre des États responsables de l’application des traités ; dès lors, « les États se reconnaissent mutuellement comme seuls interlocuteurs légitimes, et définissent les traités comme outils mutuels reconnaissant les (...)
 White flight / Black flight
Le white flight correspond au mouvement de fuite des populations blanches états-uniennes des villes centres vers les suburbs dans les années 1970 et 1980. Il s'agissait pour elles à la fois de fuir les quartiers pauvres et la violence urbaine, et de rechercher un environnement pavillonnaire. Toutefois les ménages blancs continuaient de fréquenter la ville centre pour le travail et les loisirs (commerces et activités culturelles).
Après quatre décennies de suburbanisation des foyers blancs, (...)
 Wilderness
La notion de wilderness est née en Amérique du Nord où elle a le sens d’« état sauvage » ou, plus spécifiquement, de « nature sauvage », cette traduction justifiant l’usage du féminin en français. Julien Delord (2005) a proposé pour la traduire un mot de vieux français : la sauvageté, le terme n'ayant pas la connotation péjorative de la sauvagerie.  Certains auteurs canadiens écrivent aussi le Wilderness au masculin et avec majuscule.
Au Canada et aux États-Unis, la (...)
 Wineries
Une winery est tout à la fois un domaine viticole, un centre de vinification des raisins du domaine ou achetés à d'autres producteurs, et enfin un opérateur commercial.
On les trouve en grand nombre en Australie et aux États-Unis. En Australie, on en dénombrait 2 632 en 2013 (contre 1 625 en 2002 et 845 en 1995). Aux États-Unis, elles sont particulièrement présentes en Californie : 3 754 wineries sur les 8 806 dénombrées sur le territoire étasunien. Leur nombre y est en très forte (...)
 Xiagang
Les xiagang (littéralement "ceux qui sont descendus de leur poste de travail") sont des employés des unités de travail d'État qui n'occupent plus de fonction productive mais dont le contrat de travail continue d'être en vigueur. Ils restent donc dépendants de leur entreprise pour ce qui est des prestations sociales de base (le xiagang toucherait environ 300 yuans par mois soit 30% d'un salaire décent). Ils constituent l'essentiel de ces "travailleurs en surnombre" (fuyu renyuan) que les autorités (...)
 Xinjiang
Le Parti communiste chinois exerce un contrôle étroit sur l'administration de la "région autonome ouïgoure" du Xinjiang ("nouvelle frontière" selon la désignation chinoise de l'ancien Turkestan oriental) située aux confins nord-ouest de la Chine et dont l'autonomie est largement fictive. La présence des Chinois d'ethnie han sur le territoire est passée de 6% à la fin des années 1940 à 41 % aujourd'hui, ils représentent une forte majorité dans certaines villes, dont Urumqi la capitale et ils (...)
 Yangzi
Le Yangzi est le troisième fleuve du monde par sa longueur (6 300 km). Il draine les eaux de 3 600 affluents. Son débit moyen est de 22 000 m³/s, et à l'embouchure, le débit annuel est de 980 milliards de m³.
Dans l'organisation de l'espace chinois, le Yangzi est une limite entre les terres organisées depuis les grandes plaines du Nord et les diverses périphéries méridionales du pays. Il est aussi un axe le long duquel un chapelet de foyers de peuplement constitutifs du monde chinois (...)
 Yield management
Le yield management est une technique de gestion développée aux États-Unis dans le contexte de dérégulation du secteur aérien dans les années 1980 et reposant sur une tarification différenciée. L'objectif est d'optimiser le revenu global, en faisant varier les prix en fonction d'un arbitrage permanent entre la demande et l'offre restante. Il s'attache donc à maximiser le profit plutôt que le simple volume des ventes. Particulièrement adapté au marketing des services, le yield management (...)
 Yuan RenMinBi (RMB) et marchés financiers
Avant 1978, il n'existait qu'un seul taux de change officiel pour la monnaie chinoise, le yuan renminbi (RMB dans certaines statistiques). Les échanges commerciaux extérieurs étaient alors assez faibles et le RMB servait de simple unité de compte aux sociétés du commerce extérieur (SCE). De 1979 à 1987, pour accompagner les premières réformes de libéralisation, le gouvernement chinois introduit un double taux de RMB : parallèlement au taux officiel, un taux de marché correspond au jeu de (...)
 ZAD (zone d'aménagement différé ; zone à défendre)
Sens premier : Zone d'Aménagement Différé. La ZAD est employée en aménagement pour constituer une réserve foncière susceptible d’être préemptée pour de futures réalisations. L’article L.300-1 du code de l’urbanisme précise qu’elle permet de « mettre en œuvre un projet urbain, une politique locale de l’habitat, organiser le maintien, l’extension ou l’accueil des activités économiques, favoriser le développement des loisirs et du tourisme, réaliser des équipements (...)
  Zone industrialo-portuaire (ZIP)
Une zone industrialo-portuaire est un espace qui associe des activités portuaires et industrielles dans un système économique et spatial complexe. Elle peut être localisée sur un littoral maritime ou sur une voie d'eau intérieure.
La notion de ZIP apparaît après la Seconde Guerre mondiale, dans un contexte d'ouverture massive des échanges et de maritimisation de l'industrie lourde. C'est au Japon que se développèrent les premières plateformes industrialo-portuaires, appelées MIDAs (...)
 Zipf (loi ou règle de)
Du nom de celui qui l'a énoncée en 1949 (G.K. Zipf), cette règle de distribution rang/taille appliquée aux villes consiste à les classer en fonction du rang de leur population. La relation qui s'établit entre la population de chaque ville et son rang hiérarchique dans un classement par nombre d'habitants serait une constante : ainsi, la première ville est plus peuplée que la deuxième dans un rapport qui serait universel dans le temps et dans l'espace, tout comme le rapport entre la deuxième et (...)
 Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF I et II)
Les ZNIEFF sont un zonage de protection de l'environnement à l'échelle locale. Elles visent à classer des périmètres présentant un intérêt écologique, faunistique ou floristique particulier ayant fait l'objet d'un inventaire scientifique national sous l'autorité du Muséum national d'histoire naturelle pour le compte du ministère de l'Environnement.
On en distingue deux types :
I - désignant des zones ponctuelles ;
II - désignant des unités géographiques plus complexes (...)
 Zonage en Aires Urbaines (ZAU)
En 1996, l'Insee a substitué ce découpage et cette nomenclature spatiale aux Zones de Peuplement Industriel et Urbain (ZPIU) pour étudier les villes et leur territoire d'influence, sur les données du recensement de 1990.  En effet, les ZPIU représentaient en 1990, les trois quarts du territoire métropolitain (contre un tiers en 1975 et la moitié en 1982) et 96 % de la population.
Fondé sur les emplois et les déplacements domicile-travail, ce découpage fonctionnel décline le territoire (...)
 Zonages d'inventaire ou de protection et sauvegarde
Différents types de zonages contribuent à inventorier et parfois à "protéger" habitats et paysages. Par exemple :
- Les Zones du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) qui ont remplacé, en 1993 (loi "paysage") les ZPPAU créées en 1983. Les Commissions régionale du patrimoine et des sites (CRPS) donnent leur avis sur les permis de construire ou de démolir aux abords et en covisibilité d'un monument historique, d'un secteur sauvegardé ou d'une ZPPAUP.
- Les Zones (...)
 Zone à urbaniser par priorité (ZUP)
Créées par un décret de 1958, les zones à urbaniser en priorité (ZUP) ou parfois zones à urbaniser par priorité étaient des quartiers identifiés par les pouvoirs publics comme devant accueillir les constructions massives d’équipements et de logements, en particulier pour accueillir les classes populaires en habitat collectif. Leur mise en oeuvre applique les principes du fonctionnalisme urbain édictés par la charte d'Athènes.
Le but des ZUP est de coordonner et d’améliorer (...)
 Zone d'Aménagement Concerté (ZAC)
En France, les Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) sont des opérations publiques d’aménagement de l’espace urbain instituées par la loi d’orientation foncière (LOF) de 1967 qui se substituent aux Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP). Amendées par la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) de 2000, les ZAC sont d’après l’article L.311-1 du Code de l’urbanisme « les zones à l’intérieur desquelles une collectivité publique ou un établissement public y (...)
 Zone de chalandise
Définies par l'INSEE pour les besoins de l'Inventaire communal 1998, les zones de chalandise résultent de l'effet de polarisation des communes pour une cinquantaine de services élémentaires. Toute commune appartient à une seule zone mais leur découpage ne respecte pas nécessairement les limites administratives.
Zones de  chalandise et zones d'emploi ne coïncident pas.(...)
Actions sur le document