Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 33 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLa Méditerranée, une géographie paradoxale
 Intégration, intégration régionale
Au sens général, l’intégration est un processus d’incorporation d’un élément dans un autre, accompagné d’une transformation réciproque de ces éléments tendant vers l’unité. Le latin integrare, rendre complet, rappelle ainsi que l’intégration opère un geste vers l’achèvement. Un élément extérieur, autre, fait partie intégrante de la structure qui l’accueille par la modification dissymétrique des deux parties conduisant à l’émergence d’une nouvelle réalité. (...)
 Interface
Zone de contact entre deux espaces différenciés engendrant des dynamiques d’échange entre ces deux espaces. L'interface est une bande plus ou moins large (de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres), de discontinuité mais aussi de contact et/ou de confrontation entre deux espaces, deux systèmes territoriaux distincts. L'interface suppose le passage : une frontière totalement fermée n'est pas une interface. L'interface est irriguée, à des degrés variables, par des flux, plus ou (...)
 Irrigation (dans les vignobles)
Longtemps dépréciée et interdite parce qu’utilisée de façon abusive, l’irrigation est aujourd’hui devenue une technique bien contrôlée. Elle permet d’éviter un stress hydrique pour la plante en période de sécheresse et elle participe à la qualité du vin pour les régions méridionales. L’irrigation au goutte à goutte (technique utilisée dans l’arboriculture) et la surveillance grâce à l’informatique (capteurs dans le sol ou télédétection) permettent de produire des vins (...)
 Limite(s)
Ligne réelle ou imaginaire discriminante, la limite définit une entité spatiale en la distinguant d’une autre : par exemple, Romulus crée Rome en traçant sa limite à la charrue.  Par extension, c’est la ligne au-delà de laquelle on passe dans un "ailleurs" ou bien la ligne qu’on ne peut pas franchir. La limite crée donc une discontinuité qui peut être plus ou moins marquée entre les deux systèmes territoriaux qu’elle sépare, selon leurs différences et les rapports qu’ils (...)
 Littoral
Zone de contact entre l’hydrosphère, l’atmosphère et la lithosphère.
Au sens physique du terme, le littoral est la bande comprise entre le niveau des plus basses mers et celui des plus hautes mers, donc ce que couvre et découvre la mer : il correspondrait dans ce cas à l'estran. Mais c'est une définition beaucoup trop réductrice pour rendre compte du rôle d'interface que joue le littoral entre son avant-pays maritime et son arrière-pays terrestre.
Quoi qu'il en soit, c'est un (...)
 Littoralisation
Processus fréquemment observé de concentration des populations et des activités humaines le long ou à proximité des littoraux.
Il est sous-tendu par deux grandes logiques d'attractivité :
- logique de l'ordre de la production matérielle qui vise à la recherche d'une efficacité économique croissante liée à la mondialisation des échanges et permise en particulier par la révolution des transports maritimes et terrestres,
- logique de récréation, de recherche d'aménités (...)
 Maillage
Maillage du territoire français | Maillage du territoire de l'Union européenne | Maillage des régions méditerranéennes | Maillage du territoire chinois | Maillage du territoire brésilien
Découpage de l’espace  qui permet son appropriation, sa gestion ou sa connaissance. Le maillage relève de la figure de l’aire – l’espace qu’il découpe – et du réseau, formé par les limites de ce maillage. Il est très divers dans sa forme comme dans sa taille : de la parcelle aux (...)
 Mer Méditerranée
La Méditerranée a une superficie de 2,5 millions de km2. Étirée sur environ 4 000 km d'Est en Ouest depuis Tanger jusqu'à Beyrouth, elle est divisée en deux bassins par le seuil sicilo-tunisien, un seuil de 138 km entre le cap Bon et Marsala avec des profondeurs n'excédant pas 400 m. Ce cloisonnement entre l’est et l’ouest est accentué par les avances des plates-formes de Malte et de la Tunisie orientale. Le plus grand écart entre les deux rives de la Méditerranée n'est que de 800 km (...)
 Migrations
Migrations internationales | Migrations en Méditerranée | Migrations en Afrique | Migrations en Chine
La migration est le fait de changer de domicile pour une durée longue ou définitive. Elle est l’une des modalités de la mobilité. Un couple qui quitte la ville-centre pour la banlieue, une expatriée qui travaille à l’étranger pour une multinationale, un retraité qui s’installe dans la région de son enfance sont tous, au sens statistique, des migrants. L'Insee parle de migrants (...)
 Patrimoine
Étymologiquement, le terme désigne ce qui est hérité du père (patrimonium). Il faut attendre les années 1970 pour voir apparaître l’idée que des biens communs à tous doivent être transmis aux générations futures du fait de leur valeur.
Le rôle de l’Unesco, avec la rédaction en 1972 de sa "Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel" (Convention de Grenade) consiste à organiser la solidarité internationale pour sauvegarder des biens culturels et (...)
 Risque, risques
En géographie, un risque est la possibilité qu'un aléa se produise et touche une population vulnérable à cet aléa. L'équivalent anglais est risk.
Il ne faut donc pas confondre aléa, risque et vulnérabilité. L'aléa est un phénomène (naturel ou technologique) plus ou moins probable sur un espace donné. La vulnérabilité exprime le niveau d'effet prévisible de ce phénomène sur des enjeux (l'homme et ses activités). Le risque peut être défini comme la probabilité d’occurrence (...)
 Sécheresse estivale
Le climat méditerranéen est caractérisé par une situation unique : la saison sèche coïncide avec celle des plus fortes températures. La sécheresse estivale n'a pas partout la même durée : de 2 à 3 mois sur la rive nord de la Méditerranée occidentale (Gênes, Barcelone), elle s'étale sur 6 à 7 mois sur les côtes du Levant (Beyrouth, Jaffa).(...)
 Tourisme
La définition du tourisme, selon les normes internationales retenues par la commission statistique de l’ONU, englobe tout voyage hors du domicile habituel pour au moins une nuit et au plus un an. Le motif du voyage n'importe pas : affaires, vacances, santé, ... Les loisirs ont des temporalités différentes : journée, soirée par exemple.
Le tourisme (tourism, 1811 ; tourisme, 1841) est le système d’acteurs, de lieux et de pratiques permettant aux individus la recréation par le (...)
Actions sur le document