Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 89 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreMobilités, flux et transports
 Hobo
Le terme de hobo désigne dès la fin du XIXe siècle aux États-Unis les travailleurs migrants parcourant le pays en suivant les chantiers, et s'emploie ensuite plus largement pour parler des vagabonds, des individus sans domicile fixe ni travail régulier.
Grâce à l'ouvrage Le Hobo de Nels Anderson (1923), ces migrants ont fait l'objet d’une des plus célèbres enquêtes d’ethnologie urbaine qui firent la réputation de l’École de Chicago dans l’entre-deux-guerres.(...)
 Grande vitesse ferroviaire (High speed rail)
La grande vitesse ferroviaire ou High-speed rail (HSR) est un type de transport ferroviaire plus rapide que le transport classique. Elle consiste à faire rouler des trains à grande vitesse sur des lignes en général dédiées, dites lignes à grande vitesse. Selon l’Union internationale des chemins de fer (UIC), la grande vitesse ferroviaire commence à 250 km/h. La première expérience eut lieu au Japon en octobre 1964 avec la mise en service du Shinkansen. Le record de vitesse sur rail par un (...)
 Hub
Un hub est le noyau pivot d'un système de transport.
Le terme s'applique aux aéroports et il désigne la plate-forme de correspondance ou de regroupement des compagnies aériennes. Un hub aérien peut être de taille modeste : Clermont-Ferrand l'a été, par exemple, pour les lignes intérieures transversales en France. Il peut aussi avoir des dimensions considérables, internationales et domestiques, comme Atlanta en Amérique du Nord.
Le terme peut qualifier également les grands hubs (...)
 Hub and spoke
Terme emprunté à la mécanique : hub and spoke signifie moyeu et rayons. Le hub ou moyeu est le point vers lequel convergent les différentes lignes, assimilées à des rayons. Le réseau en hub and spoke privilégie un trafic en étoile autour d’un nœud. Par rapport au réseau totalement maillé, ce système a l’avantage de permettre des économies d’échelle dans un contexte de massification des flux.
La technique du hub and spoke a d’abord été employée par le transport aérien. (...)
 Intermodalité, interconnexion
L’intermodalité est un terme employé en géographie des transports et des mobilités pour désigner l’aptitude d’un système de transport à permettre l'utilisation successive d'au moins deux modes, intégrés dans une chaîne de déplacement.
L’intermodalité se distingue de la plurimodalité, définie par l’existence d’un choix entre au moins deux modes de transport pour effectuer un déplacement. Elle diffère également de la multimodalité où le cheminement du voyageur (...)
 Interopérabilité
L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d'accès ou de mise en œuvre. L'interopérabilité est considérée comme très importante voire critique dans de nombreux domaines, dont l'informatique, la téléphonie, les activités ferroviaires.
Dans l’exemple des systèmes ferroviaires européens, l'intégration et l'harmonisation des normes techniques des systèmes (...)
 Isotropie / anisotropie
Li'isotropie correspond à un espace indifférencié, homogène, dans lequel les déplacements pourraient prendre n'importe quelle direction. De telles situations n'ont pas de traduction dans la réalité des déplacements physiques. Quant aux échanges virtuels basés sur les télécommunications, si leur mode de propagation peut paraître isotrope, leurs applications supposent des capitaux, des équipements et des compétences qui sont concentrés dans l'espace.
A l'inverse, l'anisotropie (...)
 Itinéraire
Tout transport emprunte un itinéraire, il suit une trace dans l'espace. Cet itinéraire relève d'un arbitrage entre différentes données, principalement vitesse et coût, mais aussi éventuellement confort, phobie. Il relève d'un choix entre différentes possibilités. Ce peut être la ligne droite, mais les contraintes et les logiques spatiales de la mobilité, les logiques d'acteur en décident souvent autrement. L'homme d'affaires pressé ne parcourera pas la ville de la même manière que le (...)
 Localisation
Emplacement d'un lieu envisagé du point de vue de sa situation dans l'espace géographique c'est-à-dire dans sa relation aux autres lieux de sa périphérie proche ou plus lointaine selon que l'on se place dans une logique locale, régionale ou mondiale. "La localisation n'est pas équivalente au lieu : elle l'englobe et le lie aux autres, elle le situe" (Les mots de la Géographie).
À l'époque de la globalisation et de la mise en réseaux et en compétition des territoires, les localisations (...)
 Logistique et supply chain
La logistique désigne l'ensemble des opérations nécessaires aux flux d'échanges, de la conception et de la préparation des biens sur les lieux de production jusqu'à leur livraison sur les lieux de consommation. Les opérations logistiques peuvent être de nature et d'objectifs diversifiés : humanitaire, militaire, export-import.
Pour l'entreprise, la logistique consiste à gérer le mouvement des produits et des informations, dans un souci de gain de temps et de réduction des coûts, de (...)
 Marchandises (trafic de)
Le trafic maritime de marchandises se décompose généralement en trois grandes masses :
− les marchandises diverses : conteneurs, remorques, palettes, fûts, caisses, tubes, sacs, colis, produits manufacturés…
− les vracs : marchandises non emballées et non arrimées constituant généralement la cargaison homogène d'un navire. Il existe deux sortes de vracs. Les vracs liquides sont principalement des produits pétroliers et chimiques, du gaz, ou des liquides alimentaires. (...)
 Maritime (transport) et ports
Les transports par voie maritime ont été les premiers à jouer un rôle essentiel dans les processus de mondialisation des économies et des sociétés de la planète.
L'organisation spatiale des réseaux maritimes repose sur des lignes (ou routes) maritimes et sur des ports (nœuds ou pôles des réseaux). L'exploitation et l'équipement sont entre les mains des armateurs et des armements. Objectifs et fonctionnements des armements sont très diversifiés, leur degré d'intégration dans les (...)
 Maritimes (frontières)
La définition de frontières et de délimitations en milieu maritime a des enjeux considérables du point de vue du partage des ressources (halieutiques, énergétiques, minières) et de la gestion des droits de passage. La situation est d'autant plus complexe lorsque les espaces auxquels deux ou plusieurs États adjacents peuvent prétendre se chevauchent. Par ailleurs, les progrès réalisés par les technologies d'exploitation off shore des ressources, la pression croissante sur ces dernières, (...)
 Maritimisation/démaritimisation
La maritimisation est un processus d'accroissement des échanges internationaux par voie maritime qui s'accélère depuis les années 1970. En effet, le trafic maritime mondial est passé de 2,6 milliards de tonnes en 1970 à 8.7 milliards de tonnes en 2011. Quand le taux de croissance de l'économie mondiale se situe autour de 3 % en 2009, la croissance des flux commerciaux s'élève à 5 % et celle du transport maritime à 7 %.
L'abaissement du coût et des temps du transport maritime est à (...)
 Migrant
Selon plusieurs organisations internationales (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Organisation internationale pour les migrations...), un migrant est, au sens large, est une personne qui change de domicile de façon définitive. On distingue souvent les migrants intérieurs des migrants internationaux (voir aussi : migrations).
Est migrant international tout individu qui a quitté son pays d'origine et est en chemin vers un autre, quelles que soient les raisons de son (...)
 Migrants environnementaux, migration environnementale
L'Organisation internationale des migrations (OIM) définit les migrants environnementaux comme étant « les personnes ou groupes de personnes qui, essentiellement pour des raisons liées à un changement environnemental soudain ou progressif influant négativement sur leur vie ou leurs conditions de vie, sont contraintes de quitter leur foyer ou le quittent de leur propre initiative, temporairement ou définitivement, et qui, de ce fait, se déplacent à l’intérieur de leur pays ou en sortent. »
(...)
 Migrations
Migrations internationales | Migrations en Méditerranée | Migrations en Afrique | Migrations en Chine
La migration est le fait de changer de domicile pour une durée longue ou définitive. Elle est l’une des modalités de la mobilité. Un couple qui quitte la ville-centre pour la banlieue, une expatriée qui travaille à l’étranger pour une multinationale, un retraité qui s’installe dans la région de son enfance sont tous, au sens statistique, des migrants. L'Insee parle de migrants (...)
 Mobilité
Dans son acception la plus générale, la mobilité désigne un changement de lieu accompli par une ou des personnes. Les individus et les groupes humains sont confrontés à l'exigence de maîtrise de la distance par la mobilité (Lévy, Lussault, 2003). Celle-ci ne se limite pas au déplacement physique effectif et aux techniques de transport, à l'accessibilité, mais elle embrasse les idéologies et les technologies du mouvement en cours dans une société. Elle rassemble donc à la fois : un (...)
 Mobilités urbaines
Les structures territoriales qui se développent aujourd'hui sont celles qui croisent pouvoir et accessibilité. Ainsi, les grandes villes profitent de l'essor de la rapidité différenciée (J. Ollivro, 2000) pour s'imposer : via leurs plates-formes multimodales, elles offrent aux fonctions stratégiques une accessibilité généralisée aux autres villes importantes et s'imposent comme des carrefours planétaires. Les autres territoires ne parviennent pas à relever le défi.
Stade avancé (...)
 Mondialisation
La mondialisation est l'ensemble des processus (socio-économiques, culturels, technologiques, etc.) facilitant la mise en relation des sociétés du monde entier.
Le terme « mondialisation » s'est imposé à partir des années 1980 même s'il a été employé en France pour la première fois dès 1904. Il se distingue de la « globalisation », anglicisme qui, en français, désigne plutôt la mondialisation financière.
La mondialisation est un processus continu d'intensification et (...)
Actions sur le document