Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 35 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLe Brésil, ferme du monde ?
 Agriculture pluviale
L'agriculture pluviale ou agriculture sous pluie est une forme d'agriculture qui se différencie de l'agriculture irriguée. Ce type d'agriculture suit suit le cycle des précipitations annuelles. En dessous de 200 mm de pluie par an, l'agriculture pluviale n'a que peu de chances de produire une récolte.
Elle est largement pratiquée en climat tempéré sans saison sèche. En climat méditerranéen, l'agriculture pluviale (ou secano par opposition au regadio) est possible avec des plantes (...)
 Agrobusiness, agro-exportations
L'agrobusiness brésilien (ou "agronegócio"), basé sur la production agroalimentaire du pays et tourné vers la commercialisation et les exportations, représente environ le 1/3 de son PIB. Il y a, au Brésil, trois sources principales de croissance de l'agronegócio : l'insertion dans le processus de modernisation de nouvelles terres et de nouveaux producteurs, la croissance du marché intérieur et celle de la demande à l'exportation.
Les exportations agroalimentaires du Brésil ont connu une (...)
 Agrocarburants (biocarburants)
Le Brésil s'est très précocement engagé dans la voie de la production et de la distribution de masse de l’éthanol tiré de la canne à sucre : le Plan Proalcool avait été lancé en 1975 à la suite du choc pétrolier de 1973, puis réactivé au gré des évolutions des cours mondiaux du pétrole et du sucre.
Le Brésil est ainsi devenu le plus grand producteur et le plus grand exportateur mondial d'éthanol. En 2006, la production brésilienne, de 16,3 milliards de litres, représentait (...)
 Amazonie brésilienne (légale)
L'Amazonie brésilienne, ou Amazonie légale, est un territoire délimité en 1953 pour déterminer les régions éligibles aux aides de développement programmées pour l'Amazonie. Elle comprend les États correspondant à la région Nord (Acre, Amapá, Amazonas, Pará, Rondônia et Roraima), et les États du Mato Grosso au nord du 16e parallèle, du Goias au nord du 13e parallèle et du Maranhão à l’ouest du 44e méridien. Ce territoire couvre 500 millions d'ha (soit 5 millions de km²) dont 330 (...)
 Assentamentos
Les assentamentos désignent des zones de colonisation associées à la politique de réforme agraire sur des terres expropriées ou sur des terres publiques. Ces zones ont été divisées en plusieurs lots sur lesquels ont été installées des familles sans terres à des fins d'agriculture.
Les assentamentos, gérés par l'Institut national de la colonisation et de la réforme agraire (INCRA) se situent principalement en Amazonie, dans des régions souvent mal dotées et mal desservies, ce qui (...)
 BRICS (anciennement BRIC)
L'acronyme BRICS désigne le rapprochement de quatre pays aux vastes territoires : le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, auxquels s'est intégrée l'Afrique du Sud en 2011. Depuis 2011, le groupe des BRICS a pris la forme d'une conférence diplomatique à part entière, donnant lieu à un sommet par an, se déroulant à tour de rôle dans chacun des cinq États. Le but de ces sommets est d'affirmer la place majeure de ces pays sur la scène internationale, et de mettre en scène leur poids (...)
 Cadastre
Cadastre en France | Cadastre au Brésil

Cadastre en France Le cadastre est un document administratif où sont répertoriées et délimitées les parcelles appropriées, où sont enregistrées les identités de leurs propriétaires. Ce sont les documents primaires pour toute étude sur la propriété foncière en France. Dans chaque commune le cadastre comporte :
- un plan d'ensemble, en général au 1/10.000e
- des plans plus détaillés (plans de section) au 1/2.500e où (...)
 Cerrado
Le "cerrado" recouvre environ 206 millions d'hectares, soit environ 20% du territoire brésilien dont 127 millions d'ha cultivables. Cette région, qui correspond en grande partie au plateau central brésilien, est essentiellement constituée d'écosystèmes de type savane arborée tropicale, associés à des formations végétales variées. Le climat y est chaud, semi-humide, aux saisons contrastées avec un été pluvieux et un hiver sec.
L'agronomie brésilienne a su rendre exploitables, en (...)
 Déforestation, déboisement
Déforestation, déboisement au Brésil
Dans le cadre d'un Plan national sur les changements climatiques, le Brésil s'est fixé pour objectif de réduire de 70% son rythme de déforestation d'ici à 2018, mais, en large partie, par des actions de reboisement. Il s'agirait aussi de réduire les destructions de 40% d'ici 2010, mais cet objectif paraît irréaliste aux yeux de nombreux observateurs (ONG, scientifiques). C'est à Poznan, lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements (...)
 Démocratisation et gouvernance
Démocratisation et gouvernance au Brésil
En trente années, de 1964 à 1994, le Brésil a engagé des tournants démocratique et économique déterminants. De 1964 à 1985, le pays a subi un régime de dictature militaire au cours duquel se sont succédés cinq présidents, tous généraux. Les libertés civiles étaient limitées, de nombreuses mesures d'austérité affectaient la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays. Mais, à partir de 1979 et sous la pression populaire (...)
 Églises
Eglises au Brésil
Certaines religions jouent un rôle important dans la structuration des espaces ruraux et des revendications paysannes. Ainsi, le Mouvement des sans-terre, aujourd'hui sans appartenances religieuses, a été, à ses origines, influencé par la "théologie de la libération" et par la Commission pastorale de la Terre (Comissão Pastoral da Terra / CPT, créée en 1975) qui s'en inspire. De nos jours, la CPT, qui s'est toujours mobilisée aux côtés de la paysannerie (...)
 Environnement
Environnement en Afrique | Environnement au Brésil | Environnement en Chine | Environnement en Russie

L'environnement traite de la combinaison des éléments naturels (le champ de forces physico-chimiques et biotiques) et socio-économiques qui constituent le cadre et les conditions de vie d'un individu, d'une population, d'une communauté à différentes échelles spatiales. Ce vieux mot français qui vient du verbe "environner", dans le sens d'"entourer", qui évoque le contour, la (...)
 Esclavage
Esclavage rural et travail forcé au Brésil | Esclavage moderne en Afrique
 
Esclavage rural et travail forcé au Brésil
Les origines du peuple brésilien sont étroitement liées à la traite des esclaves. Entre le XVIe et le XIXe siècles près de 4 millions d’esclaves africains seraient arrivés au Brésil, or, en 1872, la population esclave y était estimée à 1,5 million ! Ce qui montre la dureté particulière de leur condition (par comparaison, les États-Unis ont (...)
 Fazenda, fazendero
Grande exploitation agricole ou pastorale dont le fazendeiro est le propriétaire et/ou l'exploitant.

- Un exemple : La fazenda Santa Maria da Amazônia de Sorriso / Mato Grosso (Damien Arvor et Vincent Dubreuil)(...)
 Foncier (question foncière)
Désigne ce qui touche aux terres en tant que fonds c'est-à-dire en tant que richesse ou propriété. L'étude du foncier est l'étude des modes d'appropriation des terres. Ses orientations jouent un rôle essentiel dans toute politique d'aménagement du territoire, dans les modalités du développement tant urbain que rural.
Foncier (question foncière) au Brésil | Foncier (question foncière) en Afrique subsaharienne
 
Foncier (question foncière) au Brésil
Sur les 850 (...)
 Formations végétales
Formations végétales au Brésil | Formations végétales méditerranéennes
Formations végétales au Brésil La combinaison variée des conditions naturelles (relief, climat, sols, végétation) au Brésil y produit des écosystèmes très variés. On peut y distinguer les principales formations végétales suivantes : forêt équatoriale amazonienne, forêt tropicale, savanes arborées (cerrados), brousse épineuse du caatinga dans le nord-est, forêt subtropicale, savanes (campos), complexe (...)
 Front pionnier
L’expression "front pionnier" désigne un type de frontière intérieure à un État. L’existence de cette limite, mobile dans le temps et dans l’espace, répond à deux objectifs souvent concomitants. Le premier consiste à faire coïncider les limites administratives d’un État avec celles de sa maîtrise et de sa mise en valeur spatiale effectives. Dans le second cas, il s’agit de décharger d’autres espaces infranationaux de pressions, essentiellement démographiques. Sous l’effet (...)
 Grilagem
Ensemble des pratiques de falsification et d'intimidation, parfois violentes, pour s'approprier ou occuper illégalement des terres. Un "grileiro" est une personne qui "cherche à s’approprier les terres d’autrui en produisant des faux titres de propriété". Le recours à des hommes de main, les jagunços est pratique courante dans ce contexte.(...)
 INCRA
L'Institut national de la colonisation et de la réforme agraire est un organe essentiel de la politique de la terre (assentamentos) au Brésil et un acteur majeur des fronts pionniers.

Pour prolonger :
- Questions foncières et politiques de réforme agraire au Brésil (Ludivine Eloy, Jean-Philippe Tonneau et Pablo Sidersky)
- La réforme agraire dans la Pampa : l'exemple du Rio Grande do Sul (Cécile Follet)(...)
 Indiens (peuples premiers)
La grande cause des peuples amérindiens du Brésil a longtemps été, et est encore partiellement, la délimitation et la protection de leurs terres ancestrales.
La Constitution brésilienne de 1988 a reconnu les droits originels des Indiens sur leurs terres ancestrales et leur a accordé "l'usufruit exclusif" des richesses naturelles qui s'y trouvent, excepté celles du sous-sol. La reconnaissance sociale des Indiens est donc passée par la reconnaissance foncière de leurs territoires et ils (...)
Actions sur le document