Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales

Vocabulaire et notions générales

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : réalisation : Sylviane Tabarly, Marie-Christine Doceul, et Jean-Benoît Bouron (ENS de Lyon, Dgesco),
avec la collaboration de Jean-Louis Carnat (IA-IPR) et les contributions des étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau.
Une sélection de termes et de notions utilisés en géographie.

Il existe 67 résultats dans Vocabulaire et notions générales correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLe paysage dans tous ses états
 Agri-environnemental
Est qualifié d'agri-environnemental ce qui doit permettre d'assurer, dans les activités et politiques agricoles, respect et protection de l'environnement, des espaces naturels, des paysages et de la biodiversité.
Dans le contexte d'élargissement de l'UE et sous la pression des négociations internationales (OMC, cycle de Doha), la Politique agricole commune de l'UE (PAC) a été réformée en prenant davantage en compte les dimensions environnementales de cette activité. Dans le cadre de la (...)
 Aménités
Ensemble d'éléments contribuant à l'agrément d'un lieu pour ceux qui y vivent : climat, paysage, ambiance.(...)
 Anthropisé (anthropique)
Soumis à l'influence humaine, transformé par elle : aménagements, dégradations, exploitations des ressources, etc... Fait provoqué ou accentué par l'action de l'homme. Est anthropique un phénomène géographique attribuable à l'action de l'homme.(...)
 Archéologie
Archéologie et paysage en France | Archéologie (histoire) du paysage et "archéologie industrielle"
Archéologie et paysage en France
Le patrimoine archéologique de la France, sa préservation et (ou) son inventaire, peuvent avoir des effets sur les décisions paysagères.
L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a été créé en 2001. Cet établissement public placé sous la tutelle des ministères de la culture et de la recherche a pour vocation (...)
 Archétype paysager
Une typologie des paysages consiste, dans un premier temps, à élaborer un inventaire des composants du paysage puis, dans une seconde étape, à analyser leurs agencements, leurs fonctionnements et leurs dynamiques d'évolution. Mais dégager des archétypes suppose d'identifier plutôt les caractères de stabilité, dotés d'une relative permanence. Ainsi par exemple, l'archétype paysager : des pays de grande culture ; des pays de vignoble ; des pays bocager ; de la banlieue pavillonnaire, etc.(...)
 Beau
Dans une acception courante de la notion de paysage, celui-ci ne peut-être que jugé "beau" ou esthétique. Et, s'il ne l'est pas, il n'y a plus de paysage. Voir, par exemple, cette page d'accueil de l'association "Paysages de France" : http://paysagesdefrance.org/ Comme nous y invitent Les mots de la Géographie, relisons Voltaire (Dictionnaire philosophique) "Il conclut, après bien des réflexions, que le beau est très relatif, comme ce qui est décent au Japon est indécent à Rome, et ce qui est (...)
 Biodiversité
Le terme biodiversité a été proposé par le biologiste américain Wilson en 1987. Le concept s'est rapidement diffusé dans les milieux politiques et a été repris lors de la conférence de Rio (1992). La biodiversité regroupe la diversité des formes du vivant, végétales et animales, y compris dans ses manifestations non répertoriées par la science. La biodiversité ou richesse biologique d'un territoire, est généralement exprimée par le nombre d'espèces (ou de communautés) d'êtres (...)
 Bloc-diagramme
Représentation graphique en perspective et en coupe d'une portion d'espace. Les éléments de l'occupation du sol qui y sont représentés dépendent des objectifs de la représentation : préoccupations centrées sur les paramètres bio-géo-physiques ; sur les dimensions anthropiques ; sur un projet d'aménagement ? Le bloc-diagramme peut être réalisé à partir d'un modèle numérique de terrain (MNT).
Voir, sur Cybergéo, l'article de Y. Michelin : Le bloc-diagramme : une clé de (...)
 Carte mentale
On appelle carte mentale la transcription sous forme cartographique de l'espace tel qu'un individu ou un groupe se le représente. Il ne s'agit pas d'une simple représentation mentale mais bien d'une expression cartographique d'une représentation subjective de l'espace. La personne testée reporte sur un support, de mémoire et sans aide extérieure, les lieux qu'elle fréquente et/ou qu'elle connaît plus ou moins. Ce faisant, elle sélectionne, hiérarchise, localise des éléments de l'espace en (...)
 Climax, climacique
Désigne un état d'équilibre atteint par la végétation spontanée dans un milieu donné et stable, en excluant l'action humaine. Le climax serait donc ce vers quoi tend spontanément la nature en l'absence d'anthropisation, d'artificialisation(...)
 Conservation
La conservation est une démarche de protection de la nature.
En français, la conservation promeut une gestion raisonnée de la nature, en conscience des équilibres naturels, dans le respect des rythmes de renouvellement des milieux, selon un usage raisonnable des ressources. C'est donc une protection qui inclut l'intervention humaine.


Dans le monde anglo-saxon, le mot conservation est devenu aujourd'hui le terme générique signifiant, à l'échelle internationale, « (...)
 Conservatoire du littoral et des rivages lacustres
Cet établissement public de l'État à caractère administratif (souvent plus simplement appelé Conservatoire du littoral), créé en 1975. Il a reçu, au terme de l'art. L.243-1 du Code rural, "mission de mener, après avis des conseils municipaux intérressés, une politique foncière de sauvegarde de l'espace littoral, de respect des sites naturels et de l'équilibre écologique (...)." Les pouvoirs publics ont été conduits à envisager une politique d'acquisition des sols pour préserver quelques (...)
 Déprise
Diminution de l'intensité ou de l'extension d'une activité socio-économique dont les effets sont perceptibles dans l'occupation humaine de l'espace : déclin démographique et ses conséquqences, paysages d'abandon, équipements obsolètes, etc.. Dans la monde agricole, rural, il se traduit par l'abandon des terres, la sous-utilisation de certaines parcelles.
La déprise agricole est une composante de l'évolution des territoires ruraux. La déprise agricole signifie le recul des superficies (...)
 Directions départementales et régionales
Chacune à son niveau de compétence, compte tenu de ses missions, ces Directions peuvent jouer des rôles plus ou moins importants en matière paysagère. Citons :
- DRAAF : Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt -
- DREAL ; Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement 
- DDT : direction départementale des Territoires ou DDTM : direction départementale des Territoires et de la Mer dans les départements du (...)
 Directives
Les directives sont des actes adoptés par les institutions communautaires. Le Conseil ou la Commission imposent aux États membres l'obligation de réaliser l'objectif fixé dans la directive en modifiant ou en adoptant leurs réglementation et/ou législation nationales dans un délai donné.

Dans le domaine des politiques paysagères, environnementales, les directives européennes ont des impacts forts sur les États membres. Elles nécessitent de procéder à des inventaires et à des (...)
 École de Besançon
Dans les années 70, l' "École de Besançon" (J.C. Wieber) cherche à concilier l'objectif et le subjectif que comporte l'étude des paysages. Ses géographes distinguent trois types de sous-systèmes dans le complexe paysager : le sous-système producteur du paysage composé d'éléments à la fois naturels et anthropiques ; le sous-système d'utilisateurs (créations de l'oeil et de l'esprit, domaine d'appréciation de la dimension esthétique et culturelle) ; le sous-système du paysage visible, (...)
 Écologie du paysage ( Landscape ecology)
L'écologie du paysage s'intéresse à l'interaction entre l'organisation de l'espace et les processus écologiques. Cette approche est apparue avec l'étude des photographies aériennes et le terme est d'origine allemande (landschaft Ocologie). Cependant c'est au cours des années 80 qu'elle s'est organisée à travers : la création de l'IALE (International Association for Landscape Ecology) en 1982 ; un séminaire et un manifeste fondateurs (1984 aux États-Unis). Deux revues thématiques (Landscape (...)
 Écosystème
L’écosystème est un assemblage fonctionnel d’organismes qui détient les propriétés requises pour assurer la continuité du vivant, c’est-à-dire pour assurer les conditions nécessaires à l’évolution biologique (au sens darwinien) sur le long terme.
En tant que support à la continuité du vivant, tout écosystème se caractérise (1) par une structure (définie par le biotope, ou milieu physique, et la biocénose, ou assemblage d’espèces présentes en un lieu défini) ; et (2) (...)
 Enquête (d'utilité) publique
Phase au cours de laquelle un projet de décision administrative est soumis aux observations du public, dans le but d'assurer l'information des personnes concernées, de garantir les droits de propriétaires et de favoriser la concertation. Les types de projets concernés ont souvent des effets paysagers notables, par exemple : documents d'urbanisme tels que les POS - PLU, certains projets d'aménagements urbains spécifiques, les projets d'équipements publics d'infrastructure ou de travaux surtout (...)
 Friches
Les friches sont des terrains qui ont perdu leur fonction, leur vocation, qu’elle soit initiale ou non : friche urbaine, friche industrielle, friche commerciale, friche agricole. Laissées momentanément à l'abandon, ces surfaces peuvent fournir l'opportunité de repenser l'aménagement du territoire, tant en milieu rural qu'urbain. La situation n'a pas de caractère irréversible : la friche peut être réaffectée à une activité comparable ou être réaffectée à une autre activité (anciennes (...)
Actions sur le document