Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales

Vocabulaire et notions générales

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : réalisation : Sylviane Tabarly, Marie-Christine Doceul, et Jean-Benoît Bouron (ENS de Lyon, Dgesco),
avec la collaboration de Jean-Louis Carnat (IA-IPR) et les contributions des étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau.
Une sélection de termes et de notions utilisés en géographie.

Il existe 54 résultats dans Vocabulaire et notions générales correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLes espaces littoraux : gestion, protection, aménagement
 Aquaculture
L’aquaculture désigne l'ensemble des activités d'élevages des animaux aquatiques et de culture des algues. Elle se différencie de la pêche par l’intervention humaine dans une ou totalité des étapes du cycle biologique. L’aquaculture marine actuelle rassemble des formes traditionnelles, en particulier la conchyliculture, et des élevages récents de poissons, de mollusques, de crevettes et d’algues dont le développement date des années 1990 comme une possibilité de pallier la baisse de (...)
 Arrière-pays et avant-pays (hinterland, foreland)
L'avant-pays (foreland) désigne l'ensemble des pays desservis par les lignes ou dessertes régulières qui touchent un port ou un aéroport.
L'arrière-pays (hinterland) est l'aire d'attraction et de desserte continentale d'un port ou en termes économiques son aire de marché continentale. Son extension est fonction de l'avant-pays du port, des qualités et de la densité des réseaux de dessertes terrestres, de la qualité de ses services portuaires ou aéroportuaires L'extension continentale (...)
 Bande littorale
En métropole, en dehors des espaces urbanisés, les constructions et installations sont, depuis la loi "littoral" de 1986, en principe interdites dans une bande littorale de 100 mètres à compter de la limite du rivage. Cette bande peut être élargie lorsque des motifs liés à la sensibilité des milieux ou du fait de l'érosion des côtes le justifient.
Dans les DOM, la bande littorale est calquée sur la zone des 50 pas géométriques et a une largeur de 81,20 m à compter de la limite haute (...)
 Biodiversité
Le terme biodiversité a été proposé par le biologiste américain Wilson en 1987. Le concept s'est rapidement diffusé dans les milieux politiques et a été repris lors de la conférence de Rio (1992). La biodiversité regroupe la diversité des formes du vivant, végétales et animales, y compris dans ses manifestations non répertoriées par la science. La biodiversité ou richesse biologique d'un territoire, est généralement exprimée par le nombre d'espèces (ou de communautés) d'êtres (...)
 Capacité d'accueil / capacité de charge touristique
La capacité de charge touristique est le nombre de touristes qu’un lieu (/ un système touristique) peut recevoir sans en être durablement modifié. Les multiples définitions de ce terme reposent toutes sur la volonté de trouver quantitativement le nombre idéal de touristes pouvant fréquenter un lieu sans le transformer de manière préjudiciable, ce qui est évidemment une illusion. Ce terme a été forgé à partir des sciences physiques, le lieu mis en tourisme étant conçu comme un matériau (...)
 Cinquante (50) pas géométriques
Dès les origines de la colonisation des terres d'outre-mer, le souverain s'était réservé une bande littorale de cinquante pas (81,20 m) qui ne pouvait être concédée aux particuliers et qui remplissait une mission stratégique de défense contre les incursions ennemies. Cette spécificité a été conservée outre-mer, notamment au moment de la départementalisation en 1946 des quatre "vieilles colonies". Le décret du 30 juin 1955 fait passer les 50 pas géométriques du domaine public au domaine (...)
 Commission de l'océan Indien (COI)
Organisation de coopération régionale, créée en 1984, qui regroupe quatre États ACP (Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles) et une régione ultrapériphérique européenne (La Réunion). Depuis sa création, la COI a développé des actions dans le domaine environnemental notamment.
Elle a pour missions de favoriser les relations à l'intérieur de l’espace indianocéanique et de faciliter l'intégration et la coopération avec les autres organisations régionales, continentales et (...)
 Conservatoire du littoral et des rivages lacustres
Cet établissement public de l'État à caractère administratif (souvent plus simplement appelé Conservatoire du littoral), créé en 1975. Il a reçu, au terme de l'art. L.243-1 du Code rural, "mission de mener, après avis des conseils municipaux intérressés, une politique foncière de sauvegarde de l'espace littoral, de respect des sites naturels et de l'équilibre écologique (...)." Les pouvoirs publics ont été conduits à envisager une politique d'acquisition des sols pour préserver quelques (...)
 Conventions internationales
Les conventions de l'ONU engagent les pays signataires. Parmi celles qui concernent, d'une manière ou d'une autre, le développement durable :
La Convention de Ramsar Traité-cadre intergouvernemental qui vise à la conservation des biotopes de zones humides (littorales ou continentales) considérées comme d'importance internationale en raison de leurs fonctions écologiques, économiques, scientifiques, culturelles et récréatives. Adoptée le 2 février 1971 à Ramsar (Iran), elle est le (...)
 Delta
Type d'embouchure fluviale caractérisé par un fort alluvionnement, tel que le fleuve n'augmente pas de largeur quand il approche de la mer. L'effet de pente, devenue très faible, n'est plus suffisant pour entraîner au large les apports sédimentaires fluviaux. Il se forme une plaine deltaïque qui, à l'état naturel, est souvent marécageuse, occupée par de la mangrove dans les régions intertropicales. Le delta tire son nom de la lettre grecque, dont il a la forme.(...)
 Départementalisation - Départements d'Outre-Mer (DOM)
En 1946, La Guadeloupe, la Martinique, La Réunion et la Guyane sont érigées en départements français. Les lois et décrets applicables en France métropolitaine le sont également dans ces nouveaux départements, sous réserve d'une mention spéciale. Rapporteur du projet de loi voté à l'unanimité par l'Assemblée constituante et promulguée le 19 mars 1946, Aimé Césaire, député de la Martinique, déclare que "l'intégration réclamée est l'aboutissement normal d'un processus historique" (...)
 Domaine public maritime (DPM)
Le Domaine public maritime (DPM) a été défini en 1566 et ses limites précisées en 1681. Dès 1681, une ordonnance de Colbert le définit comme "tout ce que la mer couvre et découvre et jusqu'où le grand flot de mars se peut étendre sur les grèves" et déclare que ces espaces ne peuvent faire l'objet d'une appropriation privée. Il concerne tout ce qui est (ou a été) couvert par la mer calme pendant les plus hautes marées possibles (coefficient 120). Il est par définition inaliénable et (...)
 Droit et littoral
Le littoral, considéré comme un bien rare, est, par conséquent, très convoité. Le développement du tourisme et des industries, l'extension des villes sous l'effet de la pression migratoire, la diversification de leurs activités, le souci de protéger la nature sont à l'origine d'une politique globale d'aménagement des espaces littoraux sous la responsabilité de l'État.

Le véritable changement quant à la protection des espaces littoraux est intervenu au cours des années 1970 (...)
 Estran
ou zone de balancement des marées. Espace alternativement couvert et découvert par la marée, il est compris entre les laisses des plus hautes et plus basses mers possibles (coefficients de marée de 120). Il peut être de nature rocheuse (plate-forme d'abrasion, platier), sableux ou caillouteux (plages), vaseux (marais littoral).

Voir dans le dossier Les espaces littoraux : gestion, protection, aménagement(...)
 Estuaire
Étymologiquement, embouchure d'un fleuve dans laquelle entre la marée (latin æstus). Dans le vocabulaire géographique actuel, la notion d'estuaire est un peu plus étroite, puisqu'elle couvre, plus précisément, le stade de l'évolution des embouchures fluviales ennoyées au cours duquel l'ancienne vallée fluviale envahie par la dernière transgression de la mer a déjà été partiellement comblée en amont. L'estuaire est donc la forme intermédiaire entre la ria et le delta. Un estuaire est un (...)
 Géodynamiques, géomorphologies littorales
Le littoral est soumis à des actions diverses qui en font un espace mouvant et fragile. Parmi les grands types de phénomènes qui s'y exercent, retenons, pour simplifier :
- les phénomènes érosifs et/ou transgressifs, qui, compte tenu de l'évolution générale du climat de la Terre, pourraient s'intensifier,
- les phénomènes d'accumulation, d'accrétion, de progradation (comblement progressif) tels qu'on peut les observer dans les régions deltaïques par exemple.
Ces (...)
 Halophile
Ensemble de plantes terrestres supérieures tolérant le sel, donc supportant la submersion par les pleines mers. Les plantes halophiles s'installent à la frange supérieure des estrans pendant les années dépourvues de très grandes marées. Elles sont surtout constitutives des prés salés, dont elles fixent les matériaux.(...)
 Herbu
Voir schorre(...)
 Ilet ou îlot
Terme utilisé pour désigner les îles de petite dimension au large des DOM. Le terme d'îlet est également utilisé à La Réunion pour désigner les hameaux à l'intérieur des cirques volcaniques, ce qui n'a rien à voir.(...)
 Inventaire permanent du littoral
Cartes de données sur l'état du littoral en France à l'échelle du 1/25 000e, sur fond IGN. Établies en général selon l'état des lieux en 1977, on y trouvait des informations sur l'utilisation du sol (dont les espaces naturels), les aménagements, les zones d'intérêt particulier, etc.. L'entreprise n'a pas été poursuivie.(...)
Actions sur le document