Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques

Il existe 41 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLes espaces ruraux et périurbains en France : populations, activités, mobilités
 Aire urbaine
En France, le découpage du territoire en aires urbaines par l'Insee prit le relais, en 1990, des Zones de Peuplement Industriel et Urbain (ZPIU) en vigueur depuis 1954.
Il est complémentaire du zonage en unités urbaines, qui définit les agglomérations urbaines sur le plan morphologique (le bâti continu), alors que le les aires urbaines tiennent compte des mobilités des périurbains vers les villes-centres.
Ainsi, une aire urbaine est-elle un ensemble de communes d’un seul tenant et (...)
 Appellations
L'Appellation d’origine contrôlée (AOC) a été créée en 1935, principalement pour lutter contre la fraude qui s’est largement développée suite à la crise du phylloxéra (1868-1895). Le principe est simple : une zone délimitée (en fonction de l’exposition, de la nature du sol, etc.) et des règles communes de production (encépagement, taille de la vigne, etc.). Le tout est strictement noté dans un cahier des charges soumis à l’INAO et à la Chambre d’Agriculture. Les vins AOC (...)
 Bassins, zones (d'emploi, de vie, etc)
L'INSEE a opéré un découpage complet de la carte administrative de la France en 348 zones d'emploi, à l'aide de méthodes de classification hiérarchique appliquées aux migrations alternantes mesurées lors des Recensements généraux de la population (RGP). Ce sont des espaces dans lesquels une majeure partie de la population habite et travaille et qui délimitent l'aire d'influence des grands pôles d'emploi.
La notion de bassin d'emploi correspond à un découpage plus fin des zones (...)
 BIMBY
BIMBY : "Built In My Back Yard" (mouvement en faveur de la densification pavillonnaire) par opposition aux comportements NIMBY ("Not In My Back Yard"), pratiques de défense d’intérêt privé (son pavillon et son jardin) contre la programmation d’un équipement à proximité, souvent à vocation collective et perçu comme apportant des nuisances.
Claire Aragau.
Mise à jour : avril 2018.(...)
 Démographie / Densité / Désert / Desserte (médical-e)
La démographie médicale est l'étude des caractéristiques, actuelles ou prévues, des professions médicales et para-médicales afin de moduler les flux d'étudiants (numerus clausus), les autorisations d'exercice (pharmacies, laboratoires), etc. : âge, genre, modes d'exercice, activités et revenus. Dans la pratique (institutions internationales, ministères et autres administrations), le terme désigne aussi ce qui est relatif à la localisation des praticiens, à leur répartition dans l'espace et (...)
 Densité
D'une manière générale, la notion de densité désigne de manière qualititive ou quantitative l’intensité d’un phénomène. De manière pratique, c'est le rapport entre un indicateur statistique, un nombre d'« individus » (au sens statistique : nombre d'habitants, de médecins, de logements, d'unités de production, etc.) ou d'autres paramètres (tels que le déroulé linéaire d'un réseau autoroutier par exemple) et une surface. La qualification des densités (fortes, moyennes ou faibles) (...)
 Déprise
Diminution de l'intensité ou de l'extension d'une activité socio-économique dont les effets sont perceptibles dans l'occupation humaine de l'espace : déclin démographique et ses conséquqences, paysages d'abandon, équipements obsolètes, etc.. Dans la monde agricole, rural, il se traduit par l'abandon des terres, la sous-utilisation de certaines parcelles.
La déprise agricole est une composante de l'évolution des territoires ruraux. La déprise agricole signifie le recul des superficies (...)
 Désindustrialisation
La désindustrialisation peut désigner la destruction d'emploi industriel ou le recul de l'activité manufacturière, ou encore de manière générale, le recul de la place relative occupée par l'activité industrielle dans la société. La désindustrialisation désigne le passage de l'âge industriel qui se caractérisait par la prépondérance des activités industrielles dans l'économie (emploi, production, commerce...) et la société (culture ouvrière, encadrement social par le patronat ou les (...)
 Diagonale des faibles densités
La diagonale des faibles densités est une représentation commode des territoires moins peuplés que la moyenne française, formant une bande traversant le pays du Nord-Est au Sud-Ouest.
L’inquiétude pour une France « du vide » date de la fin du XIXe siècle, et elle est restée vive même après la fin de l'exode rural avec des ouvrages comme La France du vide de Roger Béteille (1981). Dès les années 1970, cependant, des géographes s’opposent au discours alarmiste et péjoratif sur (...)
 Finage
Le finage désigne traditionnellement, en géographie, le territoire exploité par une communauté villageoise. Il s'étendait au rythme des essartages dans les périodes de croissance démographique et se rétractait par enfrichement après les crises démographiques. Les historiens ruralistes ont fait du Moyen-âge central une période importante de fixation de l'habitat rural. Sous l'influence de l'Église les limites du finage tendaient progressivement à coïncider avec celles de la paroisse, la (...)
 Gentrification rurale
La notion de gentrification rurale est née dans la recherche anglophone dès les années 1970 (Tommasi, 2018) et est mobilisée depuis les années 2000 en France par les géographes et les sociologues. Elle se caractérise par l'arrivée dans les espaces ruraux de populations nouvelles, mieux dotées en capital économique, culturel et social que les populations installées précédemment. Motivé par l’attraction d’un foncier bâti peu coûteux et par un style de vie différent, ce processus peut (...)
 Habitat pavillonnaire
L'habitat pavillonnaire ou individuel correspond à un paysage caractéristique des périphéries urbaines et de la seconde moitié du XXème siècle, dans lequel les logements individuels dominent. Si l'« âge d'or » de l'habitat pavillonnaire peut se situer entre les années 1960 et aujourd'hui, ses origines remontent au moins au XIXème siècle. Il est souvent associé à la périurbanisation, mais l'habitat pavillonnaire existe aussi en banlieue ou dans l'espace rural.
Désignant à (...)
 Habiter / habitant
Comme concept, "habiter" a été exploré, notamment, par la philosophie d’Heidegger qui en a fait une activité primordiale, constitutive de l'être humain. Il désigne, aux yeux des géographes, le processus de construction des individus et des sociétés par l’espace et de l’espace par l’individu, dans un rapport d’interaction voire un rapport ontologique qui les relie : nous habitons l'espace et c'est pour cela qu'il nous habite.
Henri Lefebvre (1901 - 1991), annonçant un (...)
 Informalité
L’informalité est un terme générique forgé en référence au cadre réglementaire et institutionnel. Il désigne des activités ou des pratiques qui s’exercent hors des règles. Selon les cas, ce jeu transgressif peut être choisi ou bien contraint lorsque le droit en vigueur réduit certains à y avoir recours pour vivre, travailler, se loger, se déplacer. La spécificité de l’informalité est d’échapper, tout ou partiellement, aux archives, à la mesure et aux statistiques (...)
 Loi SRU en France (Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains)
La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (13 décembre 2000) actualise les dispositions de la loi d'orientation foncière de décembre 1967 en y introduisant de nouveaux outils d'aménagement. La loi reprend et précise par ailleurs les dispositions de la loi d'orientation sur la ville (LOV) de 1992, notamment en ce qui concerne l'équilibre du logement social dans les agglomérations. Enfin, la loi SRU présente également l'intérêt de préciser ce que pourrait être, dans une (...)
 Loisirs
À la différence du tourisme qui s'inscrit dans le hors-quotidien, les loisirs s'effectuent dans le temps et dans l'espace du quotidien.
Le loisir est une catégorie plus floue et plus subtile que le tourisme. Cette subtilité tient à ce que le terme change de sens en fonction de son nombre. Au singulier, le loisir renvoie au temps affranchi des exigences du temps contraint, en particulier du temps travaillé. Au pluriel, les loisirs se réfèrent à l’ensemble des activités récréatives (...)
 Lotissement
Bien qu’il soit couramment employé, le mot « lotissement » et les notions qu’il recouvre restent particulièrement ambigus.
Dans le langage commun, il signifie le plus souvent un quartier uniforme et monotone en bordure de ville, constitué d’un habitat individuel pavillonnaire construit au XXe siècle, et qui a fait l’objet d’une conception et d’une réalisation limitées dans le temps. Il s'adresse à des classes sociales aux revenus modestes et moyens, en accord avec le niveau (...)
 Marginalité
Les historiens comptent parmi les premiers à avoir introduit dans le champ des sciences sociales la notion de marginalité sociale. Ainsi, Bronislaw Geremek s’intéresse à la figure du vagabond dans son analyse de la pauvreté dans les cités médiévales. Toutefois, c’est l’École de Chicago qui suscite de nombreuses recherches sur les individus marginaux (l’étranger, le hobo) puis sur les groupes en marge de la ville. En minorité, coupés de leur communauté d’origine, ils ne sont pas (...)
 Mitage
Éparpillement, sans plan d'urbanisme réellement cohérent, d'infrastructures, de zones d'habitat, de zones d'activité, dans des espaces initialement ruraux (forestiers ou agricoles). Le phénomène de mitage s'observe en zone périurbaine, sous l'effet de fortes pressions foncières ou/et touristiques et en l'absence d'une réglementation d'occupation du sol suffisamment cohérente et contraignante. Le mitage est le résultat d'une situation où les promoteurs peuvent consacrer une parcelle entière (...)
 Mobilité
Dans son acception la plus générale, la mobilité désigne un changement de lieu accompli par une ou des personnes. Les individus et les groupes humains sont confrontés à l'exigence de maîtrise de la distance par la mobilité (Lévy, Lussault, 2003). Celle-ci ne se limite pas au déplacement physique effectif et aux techniques de transport, à l'accessibilité, mais elle embrasse les idéologies et les technologies du mouvement en cours dans une société. Elle rassemble donc à la fois : un (...)
Actions sur le document