Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Démographie dans l'espace méditerranéen

Démographie dans l'espace méditerranéen

Publié le 15/02/2013

La dynamique des populations est un aspect essentiel de la situation globale dans l'espace méditerranéen. D'après les données collectées par le Plan Bleu*, la population totale des 22 États et territoires riverains de la Méditerranée atteint 427 millions d’habitants en 2000 (soit 7 % de la population mondiale). Elle était de 285 millions en 1970, ce qui signifie que l'augmentation a été de 142 millions en trente ans. Les dernières projections démographiques effectuées pour le Plan Bleu donnent pour 2025 une population de 523,7 millions d’habitants, ce qui montre une décélération certaine de la croissance avec un peu moins de 97 millions d’habitants supplémentaires en 25 ans.

La population des pays du Maghreb a enregistré une croissance très rapide, de 2,2 % l'an en moyenne entre 1990 et 2000 (2,8 % de 1980-2000), contrairement aux populations de la rive nord de la Méditerranée qui sont restées relativement stables avec une croissance globale d'environ 0,3 % l'an en moyenne pour la même période. On observe depuis peu un fléchissement du taux de croissance démographique des pays du Maghreb. Ces derniers ont enregistré un ralentissement net de leur taux de croissance annuel depuis 1995 revenu à 1,9 % en Tunisie et au Maroc, 2,3 % en Algérie, 2 % en Libye. L'abaissement de la fécondité est particulièrement net en Turquie : de plus de 6 enfants par femme dans les années 1960 à 2,2 en 2000.

L’Europe vieillit inexorablement : l’âge médian de la population des Quinze, qui est, en 2000, de 38,5 ans, pourrait être de 48,5 ans en 2050. On se trouve donc en présence de deux dynamiques distinctes. Une population jeune et encore en croissance dans les pays du Sud et de l’Est et une population vieillissante et en faible croissance dans le Nord, avec même un plafonnement et une décroissance dans certains pays comme l’Italie et l'Espagne. Ces évolutions ont des conséquences majeures en matière socio-économique, environnementale, elles contribuent à fonder les mouvements migratoires et ceci d’autant qu’elles se superposent largement aux gradients de richesse/développement.

Au demeurant, notons que l'évolution démographique observée dans les PSEM au cours des dix dernières années fait apparaître une rapide baisse de leur fécondité et que ces pays accélèrent leur transition démographique.

Pour compléter : 

(ST) 2004.

Contenus correlés