Vous êtes ici : Accueil Glossaire Ecologie profonde / intégrale

Ecologie profonde / intégrale

Publié le 17/10/2016

L’« écologie profonde » (ou deep ecology) est une expression créée en 1972 par le philosophe norvégien Arne Næss (1912-2009) en opposition à l’« écologie superficielle » qui protège la faune et la flore. Ce courant vise un changement radical du rapport de l’homme à la terre. Il défend une position écocentrée qui accorde à la nature une place centrale. Le principe de base en est l'égalité entre les espèces. Cette éthique biocentrique considère que l'épanouissement de l'humanité entrave celui des autres espèces.

Apparu dans les années 1980, le terme d’« écologie intégrale » fait le lien entre la bioéthique (la préservation de la nature et de la vie) et l’écologie environnementale. Dans le discours de l'Église catholique, l'écologie intégrale comprend les relations des humains entre eux, avec leur environnement, et avec la transcendance (encyclique Laudato Si, 2015). Il s'agit de penser une écologie à la fois environnementale, morale, économique, sociale et politique.

Voir :

Bertrand Sajaloli et Etienne Grésillon, « L’Église catholique, l’écologie et la protection de l’environnement : chronique d’une conversion théologique et politique », Géoconfluences, 2016