Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Estuaire

Estuaire

Publié le 17/09/2021

Un estuaire est, étymologiquement, l’embouchure d'un fleuve dans laquelle entre la marée (du latin æstus). Dans le vocabulaire géographique actuel, la notion d'estuaire est un peu plus étroite, puisqu'elle couvre, plus précisément, le stade de l'évolution des embouchures fluviales ennoyées au cours duquel l'ancienne vallée fluviale envahie par la dernière transgression marine a déjà été partiellement comblée en amont. L'estuaire est donc la forme intermédiaire entre la ria et le delta. Un estuaire est un milieu fragile, mais particulièrement productif.

Les grands estuaires sont des interfaces entre la mer, le fleuve et la terre. Le territoire estuarien possède à la fois une fonction environnementale grâce à ses zones humides, une fonction d'échanges qui se matérialise par des installations portuaires et des centres urbains prolongés par des espaces récréatifs littoraux, ainsi qu'une fonction de production industrielle plus ou moins liée avec les activités portuaires. La juxtaposition de ces fonctions au sein du territoire estuarien est source de conflits, d'autant plus que la migration des installations portuaires d'amont en aval conduit à convoiter les zones humides encore disponibles. Certains estuaires font l’objet de mesures de protection par des dispositifs tels que les grands sites de France (estuaire de la Charente) ou des parcs naturels marins (estuaires picards et mer d’Opale).

(MCD), 2014. Dernière modification (JBB) : août 2021.


Pour compléter
Liens externes
  • Madeleine Brocard, Bruno Lecoquierre et Pascal Mallet, « Le chorotype de l'estuaire européen », Mappemonde, n° 3/1995.
  • Fernand Verger, Marais et estuaires du littoral français. Belin, Paris : Belin, 2005, 336 p. Compte rendu par Marc Robin dans Courrier de l'environnement de l'INRA, n° 53, décembre 2006.

Actions sur le document

Affiner les résultats par :