Vous êtes ici : Accueil Glossaire Estuaire

Estuaire

Publié le 12/03/2013

Étymologiquement, embouchure d'un fleuve dans laquelle entre la marée (latin æstus). Dans le vocabulaire géographique actuel, la notion d'estuaire est un peu plus étroite, puisqu'elle couvre, plus précisément, le stade de l'évolution des embouchures fluviales ennoyées au cours duquel l'ancienne vallée fluviale envahie par la dernière transgression de la mer a déjà été partiellement comblée en amont. L'estuaire est donc la forme intermédiaire entre la ria et le delta. Un estuaire est un milieu fragile, mais particulièrement productif.

Les grands estuaires sont des interfaces entre la mer, le fleuve et la terre. Le territoire estuarien possède à la fois une fonction environnementale grâce à ses zones humides, une fonction d'échanges qui se matérialise par des installations portuaires et des centres urbains prolongés par des espaces récréatifs littoraux, ainsi qu'une fonction de production industrielle plus ou moins liée avec les activités portuaires. La juxtaposition de ces fonctions au sein du territoire estuarien est source de conflits, d'autant plus que la migration des installations portuaires d'amont en aval conduit à convoiter les zones humides encore disponibles.

Pour compléter :
- l'exemple de l'estuaire de la Loire dans Géoconfluences : Jacques Guillaume, « Le système productif d'énergie de la Basse-Loire, quelle durabilité ? », 2014

- Madeleine Brocard, Bruno Lecoquierre & Pascal Mallet - « Le chorotype de l'estuaire européen », Mappemonde, n°3/1995


Mise à jour : février 2014