Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Expertise scientifique

Expertise scientifique

Publié le 28/02/2013

Expertise scientifique et risque | Expertise scientifique et santé

Expertise scientifique et risque


La réflexion et la prise de décision concernant les conditions d'application du principe de précaution, l'appréciation de l'incertitude, impliquent nécessairement le recours à des expertises scientifiques. Ces expertises produisent des connaissances au service de la décision et de l'action. Mais on peut légitimement s'interroger sur la manière dont elles sont conduites, dans une société donnée, sur un sujet, à un moment donnés. En situation de gestion de crise (accident ou catastrophe), décideurs et médias également font largement appel aux experts, pour aider à la prise de décision pour les uns, pour cautionner leurs discours et annonces pour les autres.
Tout concourt donc à une utilisation croissante des experts, par ailleurs alimentée par la possible inculture scientifique des citoyens et des médias, par la complexité des systèmes en jeu, par la sophistication des techniques.
Des affaires récentes (ESB, amiante par exemple) ont plus particulièrement conduit à réinterroger les rapports entre la science et la décision publique et à poser la question de l'indépendance des experts à l'égard de certains lobbies. Elles ont introduit le doute quant à l'indépendance des comités d'experts vis-à-vis des tutelles administratives et des pouvoirs économiques.
Ces crises ont incité à renforcer le principe de la séparation entre les activités d'évaluation des risques et celles de leur gestion, tant à l'échelle française (Agence française pour la sécurité sanitaire des aliments – Afssa – par exemple) qu'européenne (Autorité européenne de sécurité des aliments).
Par ailleurs, l'introduction du principe de précaution dans certaines législations suppose, qu'en situation d'incertitude, la décision ne soit pas uniquement fondée sur la preuve scientifique. D'autres critères peuvent alors intervenir : socio-économiques, éthiques, politiques.
Scientifiques et experts interviennent également au niveau de la fixation des normes, des limites et autres seuils. Ils s'appuient alors sur des mesures empiriques, sur des modèles probabilistes ou déterministes.

Pour compléter : 

Dans le dossier Risques et sociétés :
- Dans le corpus documentaire : Risques, incertitudes et précaution, la planète des Organismes génétiquement modifiés (OGM)
- En rubrique "Géographie vivante " : La gestion du risque sanitaire de l'amiante : une comparaison France / États-Unis

- L'organisation officielle du débat public en France : www.debatpublic.fr
- L'Académie des sciences, ses débats et rapports : www.academie-sciences.fr/index.htm 
- Le Centre de Sociologie de l'Innovation de l'École Nationale Supérieure des Mines de Paris accueille, entre autre, le cours "Description de controverses" du sociologue Bruno Latour : http://controverses.ensmp.fr/wordpress/

Sur le même thème, voir le glossaire Risques et sociétés

Mise à jour : mai 2005

 

Expertise scientifique et santé


Le lien entre santé publique et expertise se manifeste très tôt en Angleterre avec la création, en 1848, du General board of health. En France, la création du "Conseil de salubrité de la Seine" en 1802 et le lancement de la revue "Annales d'hygiène publique et de médecine légale" en 1829 font figure de référence. Mais le dispositif d'expertise est resté longtemps peu développé et l'essor de l'expertise scientifique, en France comme dans la plupart des autres pays occidentaux, date essentiellement de la seconde moitié du XXe siècle pour s'accélérer au tournant des années 2000.

La puissance publique, confrontée à la succession de crises et à leur gestion dans le domaine de la santé, devient peu à peu l'interlocuteur principal et le premier "client" des scientifiques. De leur côté les acteurs sociaux sollicitent de plus en plus les experts afin de peser sur l'opinion et les politiques publiques et certains experts agissent de manière autonome, tels ceux qui s'expriment dans la revue Prescrire à la source de mises en garde parfois annonciatrices de crises.

Pour prolonger, pour compléter
- Rubrique "géographie vivante", Expertise, gestion du risque et santé publique  

Sur le même thème, voir le glossaire Géographie de la santé : espaces et sociétés

Mise à jour : juin 2012