Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Grands Lacs

Grands Lacs

Publié le 11/01/2013

L'Afrique des Grands Lacs est particulière à plus d'un titre. C'est l'Afrique du rift, et, dans les mythologies de l'Humanité, celle des origines, véritable métaphore de la création. Mais elle fut aussi le théâtre des déchirements récents du continent, dont le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 qui fit, environ, 800 000 victimes pour un nombre à peu près équivalent de "génocidaires", suivi par environ 200 000 Hutus tués pendant leur fuite à travers la RDC.
Le volume Afrique de la Géographie Universelle, paru en 1994, ne faisait pas mention d’une Afrique des Grands Lacs. Rwanda et Burundi, anciens "royaumes interlacustres", étaient rattachés à l’Afrique orientale. Non sans raison : l’ouverture de ces États enclavés, tout comme celle de l’Ouganda, s’effectue exclusivement par l’océan Indien. Leur rattachement à l’Afrique centrale n’est dû qu’aux aléas de l’histoire, en l’occurrence le partage des dépouilles des colonies allemandes.
L’Afrique des Grands Lacs, comme entité géopolitique, ne s’est imposée que récemment. Devenue un des espaces névralgiques du continent, cette région a fini par acquérir un statut autonome, par devenir un objet politique et scientifique en soi. Le Réseau documentaire international sur la région des Grands Lacs Africains dont le secrétariat est à Genève et le Centre d’étude de la région des Grands Lacs d’Afrique, créé en 1995 à l’Université d’Anvers, contribuent dans une large mesure à conforter l’identité de cet espace.
Au final, cette Afrique des Grands Lacs occupe une position singulière à la charnière entre deux entités, l’Afrique centrale francophone, caractérisée par un fort tropisme atlantique, et l’East Africa, anglophone et swahiliphone, qui regarde vers l’océan Indien et le monde arabe. De même que l’Afrique centrale de tradition française se perpétue dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), l’Afrique orientale britannique trouve son expression institutionnelle dans l’East African Community (EAC).
Si l'on connaît l'Afrique des Grands Lacs à travers ses malheurs, certains processus récents pourraient annoncer des évolutions plus encourageantes. C'est ainsi, par exemple, que le Burundi s'est engagé dans un double processus, de démocratie électorale d'une part, de réconciliation nationale d'autre part.

- La Mission de l'ONU en R.D. du Congo (Monuc)
- La Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs
- La Documentation française, le conflit des Grands Lacs en Afrique, décembre 2004