Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Lieux centraux (théorie des)

Lieux centraux (théorie des)

Publié le 15/03/2013

La théorie des lieux centraux s'efforce de rendre compte de l'espacement et des inégalités de la taille des villes (leur organisation spatiale et hiérarchique) par leurs fonctions économiques (commerce et services). Initialement énoncée par Christaller (1933) et Lösch (1940), elle fut ensuite l'objet d'autres formalisations dans le cadre de modèles développés aussi par des mathématiciens et des économistes.
Le concept-clef en est la centralité : l'offre et la demande de biens et de services se rencontrent et s'échangent dans des "lieux centraux" privilégiés par leur accessibilité. Une position centrale permet de minimiser les coûts : les activités qui ne sont pas liées à des ressources localisées recherchent de telles situations. La centralité n’est pas seulement fonctionnelle : elle explique le rôle symbolique que tiennent les villes.
Un débat contemporain porte sur les effets, à moyen et plus long terme, que pourraient avoir les progrès des communications à distance, de la dématérialisation de nombreux échanges, des processus de mondialisation.

Mise à jour : octobre 2003