Vous êtes ici : Accueil Glossaire Ville moyenne (en France)

Ville moyenne (en France)

Publié le 17/06/2020

En France, la ville moyenne correspond à plusieurs seuils statistiques différents selon les auteurs (voir ci-dessous), mais dans tous les cas il s'agit de la différencier de la grande ville. Cette dernière connaît des dynamiques liées aux économies d'échelle et à la métropolisation et elle a longtemps concentré l'attention des politiques publiques, à l'instar des espaces ruraux. Les villes moyennes,  elles, ont longtemps été les oubliées de l'aménagement du territoire. Elles font l'objet depuis les années 2010 d'une attention soutenue en raison des difficultés qu'elles peuvent connaître : dévitalisation des centres, précarité des habitants dans certains quartiers, départ des classes moyennes et aisées vers les espaces ruraux, fermeture des services publics et privés. L'une de ces politiques récentes est l'opération « cœur de ville »

Quel seuil de population ? Plusieurs définitions

En 2017, 15 millions d'habitants vivaient dans des communes de moins de 2 000 habitants, 15 autres millions dans des communes de 2 000 à 10 000 habitants, 22 millions dans des communes de 10 000 à 100 000 habitants, et 10 millions dans des communes de plus de 100 000 habitants. Évidemment, ces chiffres posent le problème de l'échelle communale, les habitants d'une même agglomération étant répartis dans plusieurs communes.

 
Population et nombre de communes par tranche de population

Nombre de communes par population en France graphique Insee 2018

Part de la population et des communes par tranche de population

Nombre de communes par population en France graphique Insee 2018 part du total

 
 
Tranche de population nombre de communes population des communes en milliers d'habitants part de la population
Moins de 200 8 923 1 058 1,6 %
200 à 500 9 860 3 240 4,9 %
500 à 2 000 11 340 11 110 16,8 %
2 000 à 5 000 3 144 9 721 14,7 %
5 000 à 10 000 1 177 8 200 12,4 %
10 000 à 20 000 516 7 142 10,8 %
20 000 à 50 000 331 10 118 15,3 %
50 000 à 100 000 83 5 489 8,3 %
100 000 à 200 000 31 4 444 6,7 %
plus de 200 000 11 5 674 8,6 %
TOTAL 35 416 66 130 100 %

Source : d'après Direction générale des collectivités locales, Les collectivités locales en chiffres 2017 et Insee 2017 (populations légales 2014).

 

— Définition par la population agglomérée : Frédéric Santamaria, qui a consacré sa thèse aux villes moyennes, rappelle dans un article que les limites de la ville moyenne sont fluctuantes : « Selon les auteurs, la catégorie "villes moyennes" commence à partir de 20, 30, ou 50 000 habitants. Elle s'achève à 100 000 ou 200 000 habitants » dans l'agglomération (Michel, 1977, p. 642, cité par Santamaria, 2000). Il a décidé, dans sa thèse et dans l’article précité, de retenir les limites les plus larges soit toutes les agglomérations urbaines de 20 000 à 200 000 habitants.

— Définition par l'engagement associatif des élus : Les villes moyennes sont représentées par une association d’élus appelée Villes de France, représentant des communes de 15 000 à 100 000 habitants. Il existe d’autres associations de ce type pour les petites villes (Association des petites villes de France, communes de 2 500 à 25 000 habitants) ou les communes rurales (Association des maires ruraux de France, communes de moins de 3 500 habitants). Les définitions de ces associations se recouvrent donc (une commune entre 2 500 et 3 500 habitants peut adhérer soit à l'AMRF, soit à l'APVF).

— Définition statistique mêlant emploi, population polarisée et statut administratif : L'Insee définit comme ville moyenne « un pôle de moyenne ou grande aire urbaine, comprenant donc plus de 5 000 emplois, dont la population est inférieure à 150 000 habitants et qui n’est pas préfecture d’une ancienne région ». 311 villes de France métropolitaine répondent à cette définition, d'après l'institut. En deçà de ces seuils se situent un très grand nombre d'agglomérations (bourgs ruraux ou petites villes) peu analysées par l'Insee à l'échelle nationale. Le « pôle rural » (« communes ou unités urbaines n'appartenant pas à l'espace à dominante urbaine et comptant 1 500 emplois ou plus. ») a été supprimé du nouveau zonage en aires urbaines de 2011 (source).

 
Au moins trois définitions
  Type de définition Seuil inférieur Seuil supérieur Notes
Frédéric Santamaria Population agglomérée 20 000 habitants agglomérés 200 000 habitants agglomérés  
Association Villes de France Population communale 15 000 habitants 100 000 habitants  
Insee Définition composite 5 000 emplois 150 000 habitants Ne doit pas être chef-lieu d'une ancienne région

Source : Santamaria, 2000 ; Villes de France, 2018 ; Insee Auvergne-Rhône-Alpes 2017.

 

(JBB) 2018, dernière modification juin 2020.


Pour compléter

Dans la veille de Géoconfluences