Vous êtes ici : Accueil Glossaire Xiagang

Xiagang

Publié le 26/02/2013

Les xiagang (littéralement "ceux qui sont descendus de leur poste de travail") sont des employés des unités de travail d'État qui n'occupent plus de fonction productive mais dont le contrat de travail continue d'être en vigueur. Ils restent donc dépendants de leur entreprise pour ce qui est des prestations sociales de base (le xiagang toucherait environ 300 yuans par mois soit 30% d'un salaire décent). Ils constituent l'essentiel de ces "travailleurs en surnombre" (fuyu renyuan) que les autorités souhaitent "redistribuer" (fenliu). Combien sont-ils ? Une grande incertitude règne sur les statistiques communiquées, du fait des imprécisions sur les termes employés, de l'absence de prise en compte statistique du phénomène. D'après certaines estimations, si l'on additionne le nombre de chômeurs enregistrés et le nombre de xiagang, le chômage urbain s'élèverait à 10/12% avec de très fortes variabilités interurbaines. Le taux de réemploi des xiagang serait faible et beaucoup d'entre eux ne retrouvent que des emplois d'autosubsistance, souvent dans le secteur des "petits" services. Ils gonflent la "masse flottante" de chinois sans emploi reconnu alimentée aussi par les mingong.

D'après Jean-Louis Rocca, - L'évolution de la crise du travail dans la Chine urbaine - Études du Ceri (n°65, 2000) : www.ceri-sciences-po.org/cerifr/publica/etude/2000.php

Mise à jour :  mars 2004