Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 7 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreecologie
 Ecologie profonde / intégrale
L’« écologie profonde » (ou deep ecology) est une expression créée en 1972 par le philosophe norvégien Arne Næss (1912-2009) en opposition à l’« écologie superficielle » qui protège la faune et la flore. Ce courant vise un changement radical du rapport de l’homme à la terre. Il défend une position écocentrée qui accorde à la nature une place centrale. Le principe de base en est l'égalité entre les espèces. Cette éthique biocentrique considère que l'épanouissement de (...)
 Référence (en écologie)
La référence utilisée pour guider les actions de restauration écologique peut être historique (retour à l’état « naturel » du milieu, avant dégradation), spatiale (un milieu de même type mais non dégradé pris comme modèle) ou écologique (définition d’objectifs améliorant la fonctionnalité et la structure des écosystèmes). Une restauration peut aussi cibler des services que les milieux assurent et qui sont utiles aux sociétés (nourriture, renouvellement d’eau de surface et (...)
 Écologie du paysage ( Landscape ecology)
L'écologie du paysage s'intéresse à l'interaction entre l'organisation de l'espace et les processus écologiques. Cette approche est apparue avec l'étude des photographies aériennes et le terme est d'origine allemande (landschaft Ocologie). Cependant c'est au cours des années 80 qu'elle s'est organisée à travers : la création de l'IALE (International Association for Landscape Ecology) en 1982 ; un séminaire et un manifeste fondateurs (1984 aux États-Unis). Deux revues thématiques (Landscape (...)
 Écologie médicale
Au sens large, l'écologie médicale analyse les interactions entre l'homme et son environnement et leurs implications en termes de santé. Concrètement, elle analyse l'histoire naturelle de la maladie transmissible et de sa chaîne épidémiologique : l'agent pathogène, son réservoir, son (ses) vecteur(s) et/ou hôtes intermédiaires dans leurs rapports avec leur milieu et ses processus d'anthropisation.
Ces variables se combinent dans l'espace pathogène à diverses échelles (biotope, foyer, (...)
 Niveau de la mer (élévation)
Quels pourraient être les effets d'un réchauffement climatique sur le niveau de la mer et sur les littoraux ?
Le niveau moyen de la mer se serait élevé au rythme de 1 à 2 mm par an depuis le début du XXe siècle, soit 15 cm sur le siècle, selon le premier rapport du "Groupe intergouvernemental d'experts sur le changement climatique" (GIEC - Intergovernmental Panel on Climate Change - IPCC) en 1995 et les scientifiques s'attendraient à une remontée du niveau de la mer comprise entre 20 et (...)
 Politique commune de la pêche (PCP)
S’appuyant sur les articles 32 à 39 du traité de Rome (1957), l’Europe bleue est née seulement le 25 janvier 1983 avec l’adoption d’un règlement de base instaurant un régime communautaire de la pêche et de l’aquaculture. La Politique commune de la pêche (PCP) est une des rares politiques de la Communauté qui, comme la Politique agricole (PAC), fixe des règles qui couvrent tous les aspects du secteur de la pêche : elle « vise à garantir la durabilité de la pêche et de l'aquaculture (...)
 Autoroute de la mer
L’autoroute de la mer, élément de la politique européenne de transports depuis 2004, représente une alternative maritime au transport terrestre pour relier différentes régions européennes. Le programme Marco Polo II (2007-2013) vise au transfert massif de fret vers des modes plus compatibles avec l'environnement  (chemin de fer, navigation intérieure et transport maritime à courte distance) tout en offrant un coût compétitif par rapport au transport routier. Les autoroutes de la mer se (...)
Actions sur le document