Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 1246 termes dans l'ensemble de "vocabulaire et notions générales". Consultez l'aide à l'utilisation de "vocabulaire et notions générales".
 Tourisme de la dernière chance (last chance tourism)
Le tourisme de la dernière chance, en anglais last chance tourism désigne une pratique touristique morbide consistant à observer des écosystèmes qu'on sait potentiellement condamnés à disparaître à moyen terme sous l'effet des changements globaux. On parle aussi de doomsday tourism ou tourisme de l'apocalypse (Joliet et Chanteloup, 2020). Les premières occurrences de l'expression proviennent de la littérature anglophone, sous la plume de Eijgelaar et al. (2010) et de Lemelin et al. (...)
 Tourisme durable
Le "tourisme durable" regroupe les différentes formes de tourisme qui, inspirées par l’idéologie de la conservation, mettent en valeur en les respectant voire en les préservant, les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles, sociales) d’un territoire à l’intention des touristes accueillis de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils génèrent immanquablement. La recherche de "durabilité" est donc une affaire : a) de prise de conscience ; b) de définition de principes à (...)
 Tourisme médical (ou tourisme de santé)
Le tourisme médical, ou tourisme de santé, ou encore tourisme hospitalier, se réfère au déplacement dans un pays autre que le pays de résidence, dans le but de bénéficier d’un acte médical non disponible ou difficilement accessible dans son propre pays, soit pour des raisons de législation soit pour des raisons relatives à l’offre de soins (compétences, coût). La relative démocratisation du transport aérien, l'instantanéité et la facilité des mises en relation, par Internet (...)
 Tourisme sexuel
La définition du "tourisme sexuel" reste floue et saturée de valeurs morales, alors même qu’elle est très utilisée. Il regroupe les touristes ayant, lors de leur séjour, des rapports sexuels négociés, ces derniers constituant un motif à part entière de leur déplacement. Ces premiers éléments de définition posent cependant plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. Tout d’abord, ce terme sous-entend qu’il y aurait du tourisme avec et du tourisme sans sexe, différence aussi (...)
 Touriste
Historiquement, le touriste (tourist, 1800 ; touriste, 1816) est un jeune homme quittant la Grande-Bretagne pour un long voyage initiatique sur le continent, dans le cadre du "Grand Tour". Par extension, c'est une personne qui se déplace pour son plaisir hors de son lieu de vie habituel.
Un touriste fréquente donc des lieux autres que les lieux de son quotidien, pour des pratiques de recréation. Cette identité est temporaire et non-exclusive. Il est important de noter que le mot "touriste" a (...)
 Tournée
La tournée (médicale dans ce cas) est un mode d'organisation des déplacements de professionnels ou de services de santé selon un itinéraire par étapes, au domicile ou au lieu de résidence des populations. Elle concerne avant tout les médecins généralistes et certains auxiliaires de santé (infirmier, kinésithérapeute). L'analyse fine des tournées permet de cerner le territoire professionnel des praticiens ou des services.
Ce mode d'exercice professionnel tend à disparaître, y (...)
 Township
Maillon territorial des pays de culture anglo-saxonne. Le genre du mot n'est pas fixé en français (le ou la township).
Dans l'Amérique du Nord anglophone, le township est une parcelle cadastrale de 6 miles (environ 9,6 km)  de côté, subdivisée en 36 carrés d'un mile carré, qui a servi de fondement à la mise en valeur agricole des terres colonisées. Cette unité territoriale de base a donné aux grandes plaines nord-américaines leur maillage orthogonal. 
En Afrique du Sud, (...)
 Toxicologie
La toxicologie met en relation la quantité d'exposition à une substance (dose) et les changements conséquents, observables, dans les fonctions physiologiques ou la santé (effet/réponse). Elle étudie la manière dont un organisme exposé à une substance toxique réagit en fonction de l'exposition à cette substance selon la dose reçue, selon des seuils de morbidité ou de létalité, selon la probabilité de survenue d’un effet. À quelles doses apparaissent les effets, comment agissent-ils ? (...)
 Toyotisme
Le toyotisme est une stratégie industrielle post-fordiste fondée sur l'absence de stock, la production en flux tendu de petites quantités, le « juste-à-temps » et une réactivité très vive au marché. 
En 2012, Toyota est devenue le plus gros constructeur automobile du monde, devant General Motors (États-Unis) et Volkswagen (Allemagne). Avec un chiffre d’affaires de 256,5 milliards de dollars en 2013, Toyota se classe au neuvième rang des plus grosses entreprises mondiales. En (...)
 TPE (Très Petite Entreprise)
Une Très Petite Entreprise ou TPE désigne, en France et selon l’Insee, des entreprises qui emploient moins de 10 salariés, et dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 2 millions d’euros. Depuis 2008, une autre terminologie est utilisée pour qualifier ces TPE, celle de la micro-entreprise. Une TPE est une micro-entreprise, mais n’entre pas forcément dans le cadre d’un statut de micro-entrepreneur.(...)
 TPES (Total primary energy supply)
Le TPES (Total primary energy supply) est la consommation totale d'énergie primaire, c'est-à-dire le total des ressources en énergie primaire ou ressources énergétiques mobilisées par un pays, grâce à la production locale et aux importations, diminuées des exportations. Le TPES représente donc l'ensemble des ressources énergétiques destinées à la consommation intérieure.
Bernadette Mérenne-Schoumaker, mars 2019(...)
 Port en lourd (Tpl)
Tpl : le port en lourd (tonnes de port en lourd, Tpl) désigne la capacité de chargement d’un navire, la charge à bord qu’il peut transporter, incluant équipage, soute, vivres, etc.  L'abréviation anglaise est DWT (DeadWeight Tons). Notons que le port en lourd est une unité de charge à la différence de la jauge qui est une unité de volume pouvant être exprimée en tonneaux.(...)
 Traçabilité (tracing et tracking)
La mobilité croissante des biens à une échelle planétaire ou régionale (Europe) a provoqué le souci de rendre traçable l'itinéraire suivi par les marchandises afin de pouvoir en assurer l'origine, leur localisation au cours du trajet jusqu'à leur destination. Ce souci de traçabilité correspond à des préoccupations sanitaires (marché de la viande par exemple) ou réglementaires (OGM par exemple), mais aussi aux exigences de la vitesse et des flux tendus.
Le tracing suggère à la (...)
 Tracés et bornages des frontières
Tracer une frontière est un acte géopolitique par excellence puisqu’il s’agit de délimiter des aires d’exercice de la souveraineté, d’inscrire le politique dans l’espace. Cependant, le droit international ne préside aucunement à la répartition des espaces terrestres entre groupes humains et il ne permet pas, a fortiori, de déterminer ce qu'est une "bonne" frontière. Il s'agit d'un processus conditionné, pour l'essentiel, par les circonstances historiques et politiques. Le tracé (...)
 Train-bloc
Un train-bloc ou block train est un train complet de marchandises acheminé directement du point de départ au point de destination, sans remaniement intermédiaire.
Voir aussi dans le dossier Mobilités, flux, transports :
- Des outils pour étudier les transports maritimes à travers l'exemple de la mer Baltique 
- Les ports de la mer Baltique entre mondialisation des échanges et régionalisation réticulaire (Nicolas Escach et Arnaud Serry)(...)
 Trait de côte
Ligne qui marque la limite jusqu'à laquelle peuvent parvenir les eaux marines. Le trait de côte proprement dit est la limite la plus extrême que puissent atteindre les plus hautes eaux par temps calme. En France, c'est la limite du Domaine Public Maritime.
Le trait de côte se distingue du trait du zéro des cartes marines (niveau des plus basses mers possibles de coefficient 120). Il se distingue aussi du zéro des cartes topographiques de l'IGN (Nivellement général de la France - NGF) qui (...)
 Traités européens (de Rome, de Maastricht, d'Amsterdam, de Nice, de Lisbonne)
Quelques grands traités ont jalonné la construction de l'UE :

Traité de Rome (25 mars 1957)
L'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas signent à Rome deux traités, le premier créant la Communauté économique européenne (CEE), le second la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom). Ce traité sera prolongé par la signature de l'Acte unique européen (AUE) en 1986 qui permettra la transformation, le 1er janvier 1993, du Marché (...)
 Trame verte et bleue
La trame verte et bleue (TVB), est une « démarche qui vise à maintenir et à reconstituer un réseau d’échanges pour que les espèces animales et végétales puissent, comme l’homme, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer… et assurer ainsi leur cycle de vie. La trame verte et bleue porte l’ambition d’inscrire la préservation de la biodiversité dans les décisions d’aménagement du territoire, contribuant à l’amélioration du cadre de vie et à l’attractivité (...)
 Transaction spatiale
La transaction constitue l'une des opérations les plus élémentaires et les plus fondamentales de la vie sociale (Lévy, 2013) : elle consiste à échanger un objet contre un autre objet.
Une transaction spatiale est une mise en relation entre espaces pouvant s'accompagner de certaines formes de contractualisation dans les échanges.
d'après J. Lévy, M. Lussault, Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés, Paris, Belin, 2ème éd., 2013.(...)
 Transect
Traversée, selon une ligne imaginaire, d'un espace géographique afin d'en analyser les composantes paysagères : ce qui peut se traduire par une coupe, un profil, l'analyse de valeurs rencontrées (dans le cas de données numériques d'une image par exemple), etc.(...)
Actions sur le document