Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 1347 termes dans l'ensemble de "vocabulaire et notions générales". Consultez l'aide à l'utilisation de "vocabulaire et notions générales".
TPES (Total primary energy supply)
Le TPES (Total primary energy supply) est la consommation totale d'énergie primaire, c'est-à-dire le total des ressources en énergie primaire ou ressources énergétiques mobilisées par un pays, grâce à la production locale et aux importations, diminuées des exportations. Le TPES représente donc l'ensemble des ressources énergétiques destinées à la consommation intérieure.
Bernadette Mérenne-Schoumaker, mars 2019.(...)
Port en lourd (Tpl)
Tpl : le port en lourd (tonnes de port en lourd, Tpl) désigne la capacité de chargement d’un navire, la charge à bord qu’il peut transporter, incluant équipage, soute, vivres, etc.  L'abréviation anglaise est DWT (DeadWeight Tons). Notons que le port en lourd est une unité de charge à la différence de la jauge qui est une unité de volume pouvant être exprimée en tonneaux.(...)
Traçabilité (tracing et tracking)
La traçabilité d’un produit renvoie à la possibilité d’identifier son origine et de reconstituer l’intégralité de son itinéraire entre le moment de sa fabrication et celui de sa distribution. Le souci de rendre traçable l’itinéraire suivi par les marchandises est lié à la mobilité croissante des biens à l’échelle planétaire ou régionale (Europe). Ce souci de traçabilité correspond à des préoccupations sanitaires (marché de la viande par exemple) ou réglementaires (cas des (...)
Tracés et bornages des frontières
Les tracés de frontières sont les lignes qui délimitent les aires d’exercice de la souveraineté des États. Tracer une frontière est donc un acte géopolitique par excellence puisqu’il permet d’inscrire le politique dans l’espace. Cependant, le droit international ne préside aucunement à la répartition des espaces terrestres entre groupes humains et il ne permet pas, a fortiori, de déterminer ce qu'est une « bonne » frontière. Il s'agit d'un processus conditionné, pour l'essentiel, (...)
Train-bloc
Un train-bloc, « ou block train, est un train complet de marchandises acheminé directement du point de départ au point de destination, sans remaniement intermédiaire. » (Arnaud Serry, 2013).
L’acheminement de marchandises par train-bloc permet de gagner en rapidité, puisqu’il évite les ralentissements liés au passage par des gares de triage et peut rouler à pleine puissance. Le train-bloc a longtemps été le type de transport privilégié pour les matières premières du secteur (...)
Trait de côte
Le trait de côte désigne la ligne qui marque la limite jusqu'à laquelle peuvent parvenir les eaux marines. Il représente symboliquement la limite entre la terre et la mer. Le trait de côte proprement dit est donc la limite la plus extrême que puissent atteindre les plus hautes eaux par temps calme. En France, il s’agit de la limite du Domaine Public Maritime (DPM).
Le trait de côte se distingue du trait du zéro des cartes marines (niveau des plus basses mers possibles de (...)
Traités européens (de Paris, de Rome, de Maastricht, d'Amsterdam, de Nice, de Lisbonne)
Les traités européens sont les accords conclus entre les États membres de l’Union européenne (UE) et qui constituent le fondement juridique de son fonctionnement. Plusieurs grands traités ont ainsi jalonné la construction de l'UE.
Traité de Paris (18 avril 1951) Le traité de Paris, conclu pour 50 ans entre l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, instituait un marché commun du charbon et de l’acier entre les six pays signataires, dans le cadre (...)
Trame noire
La trame noire est un réseau formé de corridors écologiques caractérisé par une certaine obscurité. Nées dans le sillage de la trame verte et bleue, l’objectif des trames noires est de protéger la biodiversité nocturne.
Les éclairages artificiels ont longtemps été associés à des enjeux de sécurisation des mobilités des personnes, mais plusieurs disciplines, notamment l’écologie, les abordent aujourd’hui en termes de pollution et de pression anthropique, aux effets néfastes (...)
Trame verte et bleue
La trame verte et bleue (TVB), est une « démarche qui vise à maintenir et à reconstituer un réseau d’échanges pour que les espèces animales et végétales puissent, comme l’homme, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer… et assurer ainsi leur cycle de vie. La trame verte et bleue porte l’ambition d’inscrire la préservation de la biodiversité dans les décisions d’aménagement du territoire, contribuant à l’amélioration du cadre de vie et à l’attractivité (...)
Transaction spatiale
La transaction constitue l'une des opérations les plus élémentaires et les plus fondamentales de la vie sociale (Lévy, 2003, p. 935) : elle consiste à échanger un objet contre un autre objet, le mot objet étant ici à entendre au sens le plus vaste possible.
Une transaction spatiale est une mise en relation entre espaces pouvant s'accompagner de certaines formes de contractualisation dans les échanges. L’espace devient alors un objet-enjeu d’échanges et de légitimation. On parle (...)
Transcalaire
L'approche transcalaire a été principalement théorisée par Géraldine Djament-Tran dans le domaine des risques. Magali Reghezza-Zitt la résume ainsi : 
« les risques systémiques sont moins multiscalaires que transcalaires. Par ce terme, Géraldine Djament-Tran désigne la multiplication de phénomènes d'immanence – influence du niveau inférieur sur le niveau supérieur – et de transcendance – influence du niveau supérieur sur l'inférieur (Djament-Tran 2015, p. 68), de sorte que (...)
Transect
Le transect désigne la traversée, selon une ligne imaginaire, d'un espace géographique afin d'en analyser les composantes paysagères : cela peut se traduire par une coupe, un profil, l'analyse de valeurs rencontrées (dans le cas de données numériques d'une image par exemple), etc. Le transect est donc un outil de représentation de l’espace, qui permet une observation de terrain selon une perspective verticale, contrairement aux dispositifs plus classiques d’observation en géographie que sont (...)
Transfert modal, report modal
En géographie des transports et des mobilités, le transfert modal désigne le report d'une partie des flux d'un mode de transport vers un autre, par exemple de la route vers le rail ou de la voiture vers le bus. L'enjeu pour la puissance publique est souvent de guider ces transferts pour améliorer la performance de l'ensemble du réseau. Ainsi, le transfert modal de la voiture individuelle vers les transports en commun est l'une des conditions de la rentabilité de ces derniers, de la fluidité de la (...)
Transfrontalier
L’adjectif transfrontalier caractérise un phénomène qui concerne les deux côtés d’une frontière mais son sens varie selon le substantif qu’il qualifie.
Au sens faible, l’adjectif transfrontalier désigne la traversée d’une frontière et le développement de relations transfrontalières à travers cette limite politique. Il suppose donc l’existence d’une limite mais aussi de sa relative perméabilité. Il introduit par ailleurs une notion de proximité et concerne les (...)
Transnational / Transfrontalier
Les frontières en Europe/de l'Europe résultent d'évolutions de temps long et elles voient leurs fonctionnalités changer du fait des mutations politiques, sociales, économiques en cours. Certaines donnent naissance à des territoires transfrontaliers, en périphérie des États, de part et d'autre de la ligne frontière. Dans les espaces transfrontaliers européens, les frontières sont ouvertes et permettent une libre circulation des hommes et des biens. Cependant, cette libre circulation et ces (...)
Transgression marine
La transgression marine désigne l’avancée du trait de côte sur le continent, provoquée par une élévation relative du niveau de la mer. Au contraire, le déplacement du trait de côte en direction de la mer, résultant d'un abaissement relatif du niveau de la mer, s'appelle une régression.
La dernière grande transgression marine, dite transgression flandrienne, s'est déclenchée à partir de 15 000 BP (Before Present) soit il y a près de 19 000 ans suite au réchauffement climatique, (...)
Transition
Au sens premier, une transition est un passage d’un état à un autre. On peut l’envisager un peu plus précisément comme un changement systémique qui entraîne de profondes recompositions spatiales. La transition connote l’idée de progressivité, de changement graduel ; mais une transition peut comporter des ruptures. Menée à son terme, une transition peut être radicale, au sens ou la logique d’organisation, la structuration, les interactions entre les éléments du système d’arrivée (...)
Transition agro-alimentaire
La transition agro-alimentaire est la transformation des systèmes agro-alimentaires actuels pour un passage à des systèmes qui permettent d’atteindre plusieurs objectifs : la sécurité alimentaire pour tous, la satisfaction des préférences alimentaires des consommateurs, un niveau de vie décent pour tous les producteurs, la production de denrées dans respect des écosystèmes, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. L’expression de transition agro-alimentaire permet de (...)
Transition alimentaire
La transition alimentaire désigne dans son acception globale le processus par lequel une société modifie sa manière de produire et de consommer des aliments.
Au sens premier, le modèle de la transition alimentaire est un modèle d'évolution développé dans les années 2000. Il reprend le modèle de « transition nutritionnelle » introduit dans les années 1990 par des nutritionnistes (Popkin, 1993). Ce modèle décrit la transition ayant affecté au XXe siècle les pays anciennement (...)
Transition démographique
La transition démographique est le passage d'une situation dite d'ancien régime démographique, caractérisée par une natalité et mortalité élevées, à une situation dite de nouveau régime démographique dans lequel la natalité et la mortalité sont basses, en passant par des états intermédiaires : la natalité baisse avec un décalage temporel par rapport à la mortalité, entraînant pendant un temps un solde naturel fortement positif et une croissance démographique rapide. 
Ce (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :