Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 1347 termes dans l'ensemble de "vocabulaire et notions générales". Consultez l'aide à l'utilisation de "vocabulaire et notions générales".
Wilderness
La wilderness, née en Amérique du Nord, désigne l’ « état sauvage », ou plus spécifiquement la « nature sauvage », cette traduction justifiant l’usage du féminin en français. Julien Delord (2005) a proposé pour la traduire un mot de vieux français : la sauvageté, le terme n'ayant pas la connotation péjorative de la sauvagerie. Certains auteurs canadiens écrivent aussi le Wilderness au masculin et avec majuscule.
Au Canada et aux États-Unis, la wilderness est (...)
Wineries
Une winery est tout à la fois un domaine viticole, un centre de vinification des raisins du domaine ou achetés à d'autres producteurs, et un opérateur commercial.
On les trouve en grand nombre en Australie et aux États-Unis. En Australie, on en dénombrait 2 468 en 2019 (contre 1 625 en 2002 et 845 en 1995). Aux États-Unis, elles sont particulièrement présentes en Californie : 4 613 wineries sur les 10 472 dénombrées sur le territoire étasunien en 2020. Leur nombre y est en (...)
Xiagang
Les xiagang (littéralement « ceux qui sont descendus de leur poste de travail » en chinois) sont les employés des unités de travail d'État qui n'occupent plus de fonction productive mais dont le contrat de travail continue d'être en vigueur. Ils restent donc dépendants de leur entreprise pour ce qui est des prestations sociales de base (le xiagang toucherait environ 300 yuans par mois soit 30 % d'un salaire décent). Ils constituent l'essentiel de ces « travailleurs en surnombre » (fuyu (...)
Xinjiang
Le Xinjiang, appelé officiellement Région autonome ouïghoure du Xinjiang, constitue une des cinq régions autonomes de la République populaire de Chine (RPC). Située aux confins nord-ouest de la Chine, cette « nouvelle frontière » (selon la désignation chinoise de l'ancien Turkestan oriental) a en réalité une autonomie qui est largement fictive et son administration est étroitement contrôlée par le Parti communiste chinois.
La présence des Chinois d'ethnie han sur le territoire (...)
Yangzi
Le Yangzi ou Yangzi Jiang, est un fleuve chinois, le troisième plus long du monde par sa longueur (6 300 km). Le Yangzi prend sa source sur le plateau tibétain à plus de 5 300 m d’altitude et se jette dans la Mer de Chine orientale, drainant sur son passage les eaux de 3 600 affluents. Son débit moyen est de 22 000 m³/s, et à l'embouchure, le débit annuel est de 980 milliards de m³. L’ancienne transcription « Yang-Tsé-Kiang » était plus proche de sa prononciation en chinois pour les (...)
Yield management
Le Yield management est une technique de gestion développée aux États-Unis dans le contexte de dérégulation du secteur aérien dans les années 1980 qui repose sur une tarification différenciée. L'objectif est d'optimiser le revenu global, en faisant varier les prix en fonction d'un arbitrage permanent entre la demande et l'offre restante. Il s'attache donc à maximiser le profit plutôt que le simple volume des ventes. Particulièrement adapté au marketing des services, le yield (...)
Yuan RenMinBi (RMB) et marchés financiers
Le Yuan RenMinbi (RMB) est la devise nationale de la République Populaire de Chine (RPC) utilisée dans l’ensemble du pays même si les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao utilisent aussi leurs propres devises.
Avant 1978, il n'existait qu'un seul taux de change officiel pour la monnaie chinoise, le yuan renminbi (RMB dans certaines statistiques). Les échanges commerciaux extérieurs étaient alors assez faibles et le RMB servait de simple unité de compte aux (...)
ZAD (zone d'aménagement différé ; zone à défendre)
Sens premier : Zone d'Aménagement Différé. La ZAD est employée en aménagement pour constituer une réserve foncière susceptible d’être préemptée pour de futures réalisations. L’article L.300-1 du code de l’urbanisme précise qu’elle permet de « mettre en œuvre un projet urbain, une politique locale de l’habitat, organiser le maintien, l’extension ou l’accueil des activités économiques, favoriser le développement des loisirs et du tourisme, réaliser des équipements (...)
Zone industrialo-portuaire (ZIP)
Une zone industrialo-portuaire est un espace qui associe des activités portuaires et industrielles dans un système économique et spatial complexe. Elle peut être localisée sur un littoral maritime ou sur une voie d'eau intérieure.
La notion de ZIP apparaît après la Seconde Guerre mondiale, dans un contexte d'ouverture massive des échanges et de maritimisation de l'industrie lourde. C'est au Japon que se développèrent les premières plateformes industrialo-portuaires, appelées MIDAs (...)
Zipf (loi ou règle de)
La loi de Zipf, du nom de George Kingsley Zipf qui l'a énoncée en 1949, est une règle de distribution rang/taille appliquée aux villes, qui consiste à les classer en fonction du rang de leur population. La relation qui s'établit entre la population de chaque ville et son rang hiérarchique dans un classement par nombre d'habitants serait une constante : ainsi, la première ville est plus peuplée que la deuxième dans un rapport qui serait universel dans le temps et dans l'espace, tout comme (...)
Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF I et II)
Les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) sont, en France, un inventaire du patrimoine naturel visant à répertorier les lieux abritant une biodiversité élevée. Elles visent à classer des périmètres présentant un intérêt écologique, faunistique ou floristique particulier ayant fait l'objet d'un inventaire scientifique national sous l'autorité du Muséum national d'histoire naturelle pour le compte du ministère en charge de l'environnement. L'acteur (...)
Zonage en aires d'attraction des villes
Le Zonage en aires d’attraction des villes, utilisé par l’INSEE depuis 2020, est un zonage qui se base sur l’étendue de l’influence d’un pôle urbain sur les communes environnantes. Il remplace le Zonage en Aires Urbaines (ZAU), utilisé depuis 1996 et mis à jour en 2010, en ajustant les critères permettant de déterminer la polarisation exercée par une ville : en effet, l’INSEE considère avec ce nouveau zonage que les mobilités pendulaires de 15 % des actifs permettent de (...)
Zonage en Aires Urbaines (ZAU)
NB. Depuis 2020, ce zonage a été remplacé par le zonage en aires d'attraction des villes.
Le Zonage en Aires Urbaines (ZAU) est le découpage et la nomenclature spatiale utilisé par l’INSEE depuis 1996 pour remplacer les Zones de Peuplement industriel et Urbain (ZPIU), afin d’étudier les villes et leur territoire d'influence, sur les données du recensement de 1990.  En effet, les ZPIU représentaient en 1990, les trois quarts du territoire métropolitain (contre un tiers en (...)
Zonages d'inventaire ou de protection et sauvegarde
Les Zonages d’inventaire ou de protection et sauvegarde sont des zonages qui contribuent à inventorier et parfois à « protéger » des habitats et des paysages. Il existe différents types de zonages, tels que :

- Les Zones du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) qui ont remplacé, en 1993 (loi "paysage") les ZPPAU créées en 1983. Les Commissions régionale du patrimoine et des sites (CRPS) donnent leur avis sur les permis de construire ou de démolir aux abords (...)
Zone à urbaniser par priorité (ZUP)
Les Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP), ou parfois zones à urbaniser par priorité, créées par un décret de 1958, étaient des quartiers identifiés par les pouvoirs publics comme devant accueillir les constructions massives d’équipements et de logements, en particulier pour accueillir les classes populaires en habitat collectif. Leur mise en oeuvre applique les principes du fonctionnalisme urbain édictés par la charte d'Athènes.
Le but des ZUP est de coordonner et d’améliorer (...)
Zone d'Aménagement Concerté (ZAC)
En France, les Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) sont des opérations publiques d’aménagement de l’espace urbain instituées par la loi d’orientation foncière (LOF) de 1967 qui se substituent aux Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP). Amendées par la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) de 2000, les ZAC sont d’après l’article L.311-1 du Code de l’urbanisme « les zones à l’intérieur desquelles une collectivité publique ou un établissement public y (...)
Zone de chalandise
La zone de chalandise est la zone dans laquelle se recrutent les clients des commerces et des services d’une commune. Définie par l’INSEE pour les besoins de l’inventaire communal en 1998, la zone de chalandise résulte de l’effet de polarisation des communes pour une cinquantaine de services élémentaires. Toute commune appartient à une seule zone mais leur découpage ne respecte pas nécessairement les limites administratives.
Zones de chalandise et zones d’emploi ne coïncident (...)
Zone économique exclusive (ZEE)
La Zone Économique Exclusive (ZEE) est une bande de mer ou d'océan située entre les eaux territoriales et les eaux internationales, sur laquelle un État riverain (parfois plusieurs États dans le cas d'accords de gestion partagée) dispose de l'exclusivité d'exploitation des ressources. 
La création des ZEE relève de la troisième conférence de l'Organisation des Nations Unies sur le Droit de la Mer, lors de l'adoption de la Convention de Montego Bay (10 décembre 1982). Les deux (...)
Zone euro / Union économique et monétaire (UEM)
L’Union économique et monétaire de l’Union européenne (UEM) désigne l’ensemble des politiques économiques des États membres de l’Union européenne et se caractérise notamment par l’introduction de la monnaie l’unique, l’euro (2002). L'Union économique et monétaire (UEM) a été conclue à Maastricht en décembre 1991 et lancée d'abord dans onze États membres. Deux ans plus tard, la Grèce les a rejoints. Le 1er janvier 2002, l'euro a été introduit dans les États membres de la (...)
Zone franche
Une zone franche est un territoire bénéficiant d'une politique dérogatoire en matière d'économie et plus particulièrement de fiscalité. Concrètement, les entreprises qui s'installent dans une zone franche peuvent bénéficier de réductions douanières, d'avantages fiscaux ou encore de simplifications administratives. Pour François Bost (2007), les zones franches sont l'« expression par excellence de la libéralisation accélérée des échanges depuis le milieu des années 1980, de (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :