Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 40 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère L
Ligne à grande vitesse (LGV)
Une ligne à grande vitesse, généralement abrégée en LGV, est une ligne de chemin de fer permettant d'atteindre des vitesses supérieures à celle des lignes classiques. L'arrivée progressive de la grande vitesse dans le transport ferroviaire n'est pas simplement la continuité de l'accélération progressive des trains depuis les premiers essais du XIXe siècle. Il y a une rupture : il ne s'agit pas seulement d'accroitre la vitesse du train, mais de lui permettre d'atteindre une vitesse très (...)
Ligne de base
La ligne de base est la ligne séparant les eaux intérieures d'un État et sa mer territoriale. Elle correspond habituellement à la laisse de basse mer, telle qu'elle est indiquée sur les cartes marines officielles de l'État côtier (en France, celles du SHOM, le Service hydrographique et océanographique de la Marine). Elle suit donc la ligne du zéro hydrographique. La ligne de base peut être dite « normale » ou « droite ». Dans le second cas, il s'agit de simplifier le tracé en adoptant (...)
Limite(s)
Ligne réelle ou imaginaire discriminante, la limite définit une entité spatiale en la distinguant d’une autre : par exemple, Romulus crée Rome en traçant sa limite à la charrue. C'est l'un des principaux attributs d'un espace, avec l'étendue. Par extension, c’est la ligne au-delà de laquelle on passe dans un « ailleurs » ou bien la ligne qu’on ne peut pas franchir. La limite crée donc une discontinuité qui peut être plus ou moins marquée entre les deux systèmes territoriaux (...)
Lisière
Une lisière est un écotone entre une formation végétale ouverte et une formation végétale fermée, par exemple entre la forêt et les prairies ou les champs. Les lisières offrent des types d’habitats écologiques spécifiques, permettant à certaines espèces l’accès aux ressources complémentaires des deux types de milieux. Les lisières maximisent aussi les relations interspécifiques (entre espèces), qui peuvent aussi être des relations négatives (prédation, compétition et (...)
Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO
La Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est une liste de biens inscrits pour leur valeur patrimoniale « exceptionnelle » à l’échelle de l’humanité, labellisés par cette institution internationale depuis 1978. Les biens inscrits dépendent donc de la définition de ce qui relève du patrimoine d’une part, et de ce qu’on peut considérer comme exceptionnel d’autre part. Or la définition du patrimoine varie dans le temps et en fonction des préoccupations des différents acteurs (...)
Littoral
En géogrpahie physique, le littoral est la bande des contacts biophysiques entre l’hydrosphère, l’atmosphère et la lithosphère. En géographie humaine, c'est la bande de l'influence réciproque des activités maritimes et terrestres.
Au sens physique du terme, le littoral est la bande comprise entre le niveau des plus basses mers et celui des plus hautes mers, donc ce que couvre et découvre la mer : il correspondrait dans ce cas à l'estran. Mais c'est une définition beaucoup trop (...)
Littoralisation
La littoralisation est un processus de concentration des populations et des activités humaines le long ou à proximité des littoraux. Elle est sous-tendue par deux grandes logiques d'attractivité :

- une logique de l'ordre de la production matérielle qui vise à la recherche d'une efficacité économique croissante liée à la mondialisation et à la maritimisation des échanges et permise en particulier par la révolution des transports maritimes et terrestres ;
- une logique (...)
Liturgie
La liturgie désigne le culte public rendu à Dieu par l’assemblée des fidèles. On la distingue habituellement des actes de piété individuelle des fidèles, comme la récitation du chapelet. La liturgie chrétienne se compose de l'ensemble des lectures, prières et rites constitutifs du culte chrétien, mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse organisée par l'Église. Les deux principaux rameaux historiques de la liturgie chrétienne sont ceux de l’Orient et de l’Occident. En (...)
Livres blancs / Livres verts
Les Livres verts, publiés par la Commission, sont des documents dont le but est de stimuler une réflexion et de lancer une consultation au niveau européen dans un domaine particulier (politique sociale, monnaie unique, télécommunications, etc.). Les consultations suscitées par un Livre vert peuvent ensuite être à l'origine de la publication d'un Livre blanc.
Les Livres blancs contiennent des propositions d'action communautaire dans un domaine spécifique : voir par exemple celui des (...)
Lobbies, lobbying, groupes de pression ou d’influence
Le lobbying désigne une activité d’influence ou de pression sur le pouvoir politique. Un lobbyiste est un acteur pratiquant cette activité et un lobby peut désigner l’ensemble des lobbyistes d’un secteur donné (l’automobile, l’agroalimentaire…). Une traduction française serait « groupe de pression » ou, moins connoté négativement, « groupe d’influence ».
Reflétant une intrication très forte entre pouvoir politique, pouvoir économique et société civile, le (...)
Local et localisme
Plus petite échelle d'un axe qui va jusqu'au global, le local s'est imposé comme principe d'organisation de la territorialité. Paré de toutes les vertus, il a inspiré les contestations du pouvoir central, les politiques de décentralisation et les politiques de projet, selon la formule consacrée "small is beautiful" ! Il a légitimé la redéfinition du rôle de l'État, le "génie local" valant mieux que l'argent public. Le local est alors conçu comme un espace de mobilisation synergique des (...)
Localisation
Voir aussi : repères géographiques | repérer, localiser, situer
Emplacement d'un lieu envisagé du point de vue de sa situation dans l'espace géographique, c'est-à-dire dans sa relation aux autres lieux de sa périphérie proche ou plus lointaine, selon que l'on se place dans une logique locale, régionale ou mondiale. « La localisation n'est pas équivalente au lieu : elle l'englobe et le lie aux autres, elle le situe » (Les mots de la Géographie).
À l'époque de la mondialisation (...)
Logistique et supply chain
La logistique désigne l'ensemble des opérations nécessaires aux flux d'échanges, de la conception et de la préparation des biens sur les lieux de production jusqu'à leur livraison sur les lieux de consommation. Les opérations logistiques peuvent être de nature et d'objectifs diversifiés : humanitaire, militaire, industrielle, acheminement des marchandises ou des colis.
Fonction subalterne dans l'économie industrielle traditionnelle, la logistique est devenue centrale avec les nouveaux (...)
Loi « littoral »
La loi du 3 janvier 1986 relative à l'aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral, dite loi Littoral, est le fruit de l'élaboration progressive d'un régime spécifique pour un espace naturel particulièrement menacé à la fois pour des raisons naturelles et pour des raisons tenant à la pression croissante des activités humaines. Elle est venue accroître la protection du littoral déjà esquissée par une directive du 25 août 1979.
Elle s'impose aux documents d'urbanisme et (...)
Loi « montagne »
La loi du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne, connue sous le nom de loi « Montagne », repose sur quelques principes : assurer la maîtrise, par les acteurs montagnards eux-mêmes, d'un développement d'initiative locale ; concilier aménagement (y compris touristique) et protection dans le cadre d'un mécanisme décentralisé. La loi reconnaît ainsi la spécificité des massifs montagneux. Un Fonds d'intervention pour l'autodéveloppement en montagne (FIAM), (...)
Loi « paysage »
Quel doit être le juste équilibre entre les mesures conservatoires destinées à préserver des traditions, des identités, un patrimoine et l'accompagnement des évolutions sociétales et de leurs traductions paysagères ? Cette problématique est au cœur des débats législatifs, tout particulièrement de cette loi paysage de 1993 qui propose une série de mesures destinées à une meilleure intégration des aménagements. Cette loi, qui donne un statut officiel au paysage, comporte trois volets. (...)
Loi SRU en France (Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains)
La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (13 décembre 2000) actualise les dispositions de la loi d'orientation foncière de décembre 1967 en y introduisant de nouveaux outils d'aménagement. La loi reprend et précise par ailleurs les dispositions de la loi d'orientation sur la ville (LOV) de 1992, notamment en ce qui concerne l'équilibre du logement social dans les agglomérations. Enfin, la loi SRU présente également l'intérêt de préciser ce que pourrait être, dans une (...)
Lois de l’espace
Les lois de l’espace sont des lois, au sens scientifique du terme, s’appliquant à l’espace des sociétés humaines. La théorisation de lois de l’espace a connu un temps fort épistémologique en géographie des années 1970 aux années 1990, en concomitance avec l’essor de la modélisation spatiale, et grâce aux capacités de calcul permises par l’informatique. Si ce champ reste attaché à cette époque de la discipline géographique, son legs méthodologique reste vivant aujourd’hui, (...)
Loisirs
À la différence du tourisme qui s'inscrit dans le hors-quotidien, les loisirs s'effectuent dans le temps et dans l'espace du quotidien.
Le loisir est une catégorie plus floue et plus subtile que le tourisme. Cette subtilité tient à ce que le terme change de sens en fonction de son nombre. Au singulier, le loisir renvoie au temps affranchi des exigences du temps contraint, en particulier du temps travaillé. Au pluriel, les loisirs se réfèrent à l’ensemble des activités récréatives (...)
Lotissement
Bien qu’il soit couramment employé, le mot « lotissement » et les notions qu’il recouvre restent particulièrement ambigus.
Dans le langage commun, il signifie le plus souvent un quartier uniforme et monotone en bordure de ville, constitué d’un habitat individuel pavillonnaire construit au XXe siècle, et qui a fait l’objet d’une conception et d’une réalisation limitées dans le temps. Il s'adresse à des classes sociales aux revenus modestes et moyens, en accord avec le niveau (...)
Affiner les résultats par :