Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 80 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère M
 Marketing touristique
Le marketing touristique est un processus de management des entreprises et des organisations touristiques destiné à identifier leurs clientèles, actuelles et potentielles, à communiquer avec elles pour évaluer leurs besoins et influencer leurs désirs et motivations, afin de formuler et d'adapter leurs produits pour maximiser leurs objectifs organisationnels (c’est-à-dire principalement leur profit) et, secondairement, optimiser la satisfaction touristique.
Selon J. Krippendorf, (...)
 Marnage
C'est la différence de hauteur d'eau, observée ou calculée, en un lieu et pour un jour donné entre le niveau de pleine mer et le niveau de basse mer. Il ne doit pas être confondu avec l'amplitude de la marée.
Sa valeur varie considérablement selon les rivages. Des valeurs exceptionnelles se rencontrent dans les golfes ou fonds de baie, ouverts sur des mers bordières également ouvertes sur les océans : en baie de Fundy dans les Provinces maritimes du Canada (20 m), dans l'estuaire de la (...)
 Marqueur spatial
Selon Édith Fagnoni, qui se réfère à la notion de « marqueur génétique », un marqueur spatial est un « indicateur propre à un phénomène [géographique], qui permet de suivre son évolution. » (Fagnoni, 2010). L'implantation de cabinets d'architectes dans un quartier populaire peut être un marqueur spatial de la gentrification. Un grand nombre de maisons abandonnées, ou à vendre, peut être un marqueur spatial du déclin urbain à une échelle donnée.
Pour compléter : Édith (...)
 Massif forestier
Forêt de grande étendue. Espace boisé plus ou moins continu et dense dont la superficie varie en fonction des lieux et des usages.(...)
 Médecin / Ordre des médecins
Professionnel de santé ayant obtenu un doctorat en médecine. Il peut exercer selon divers modes : mode libéral, mode salarié (hôpital, clinique, centre de soins, médecine du travail, médecine scolaire, administration), mode mixte. En France, la majorité des médecins exercent en libéral, mais les jeunes médecins sont très majoritairement salariés.
L’Ordre des Médecins, créé par l’ordonnance du 24 septembre 1945, rassemble obligatoirement tous les médecins quel soit leur statut, (...)
 Médias
Médias en Russie
Des médias indépendants sont indispensables au bon fonctionnement de toute démocratie alors que des médias inféodés au pouvoir ne peuvent que le renforcer. La liberté acquise par les médias en Russie était à mettre au crédit de la présidence de Boris Eltsine. Mais, depuis l’arrivée de Vladimir Poutine, le pouvoir central, par étapes successives, est intervenu pour museler bon nombre de médias indépendants.
Ainsi, en 2001, Media-Most, l'empire médiatique (...)
 Médical (tourisme - ou tourisme de santé)
Le tourisme médical, ou tourisme de santé ou encore tourisme hospitalier se réfère au déplacement dans un pays autre que le pays de résidence, dans le but de bénéficier d’un acte médical non disponible ou difficilement accessible dans son propre pays, soit pour des raisons de législation soit pour des raisons relatives à l’offre de soins (compétences, coût).
S’agissant de pratiques thérapeutiques déterminées par l’opportunité de soins en général et le coût en (...)
 Megachurch
On appelle megachurch ou mégaéglise, un lieu de culte, en général chrétien évangélique, rassemblant plus de 2 000 personnes. Au-delà de 10 000 fidèles, on parle même de gigachurch. Selon la base de données World Megachurches, on en compterait 2 000 dans le monde en 2016.
Les plus nombreuses se trouvent en Amérique du Nord : 1 200 mégaéglises regroupent entre 2 000 et 30 000 pratiquants. La plus célèbre est sans doute la Willow Creek Church dans la banlieue de Chicago, créée en (...)
 Mégalopole
Terme forgé sur des racines grecques, d'abord appliqué à la Megalopolis nord-américaine par J. Gottmann en 1961. La Megalopolis qualifie à l'origine la conurbation s'étendant le long de la côte atlantique de Boston à Washington. On distingue habituellement deux autres megalopolis dans le monde, au Japon et en Europe. Le terme désigne des ensembles urbains reliés fonctionnellement (réseaux de transports, communications). La mégalopole se distingue d'une conurbation par ses dimensions spatiales (...)
 Mégapoles
Les mégapoles ou mégavilles ou villes géantes correspondant aux megacities de la terminologie des Nations-Unies, elles concentrent, selon les sources, des populations égales ou supérieures à 10 millions d'habitants, disposent d'aires d'influence d'ordre international, voire mondial. Elles ont tout particulièrement bénéficié des processus de mondialisation des dernières décennies. 
En 2014, selon les statistiques de l'ONU, 28 mégapoles (megacities) dépassaient les dix millions (...)
 Meilleure pratique (best practice)
Approche innovatrice qui a été expérimentée et évaluée positivement. C'est une expression très en vogue dans le monde anglo-saxon où il est défini tout simplement comme une chose qui fonctionne. La mise en œuvre des engagements internationaux passe par la généralisation des meilleures pratiques identifiées. Ce qui implique des systèmes d'évaluation permettant la comparaison et organisant des mécanismes de transfert. La diffusion de ces meilleures pratiques est conditionnée par les (...)
 Mémoires et frontières
Les frontières d'État sont inscrites dans les paysages plus souvent qu'on ne le croit, comme le souligne l'examen des cartes et de l'imagerie satellite. Pour l'oeil exercé, les frontières sont le plus souvent visibles d'avion. Si la limite ex-RDA / ex-RFA vue du ciel est spectaculaire, ce n'est pas du fait de la ligne, fortifiée, mais en raison des contrastes des structures agraires, produit des systèmes socio-politiques.
Frontières et espaces frontaliers sont toujours des produits de (...)
 Mer
La mer est un terme d'usage très courant et polysémique.
Au singulier et au pluriel, elle peut avoir un sens générique de vaste étendue d'eau salée incluant tous les océans et toutes les mers.
Elle peut aussi désigner seulement une fraction bien identifiée d'un océan. C'est en général une mer bordée par un rivage ou mer épicontinentale ou bordière, ainsi la mer du Nord ou la mer de Norvège, mais il existe des mers sans rivages, telle la mer des Sargasses. La mer se distingue (...)
 Mer Méditerranée
La Méditerranée a une superficie de 2,5 millions de km2. Étirée sur environ 4 000 km d'Est en Ouest depuis Tanger jusqu'à Beyrouth, elle est divisée en deux bassins par le seuil sicilo-tunisien, un seuil de 138 km entre le cap Bon et Marsala avec des profondeurs n'excédant pas 400 m. Ce cloisonnement entre l’est et l’ouest est accentué par les avances des plates-formes de Malte et de la Tunisie orientale. Le plus grand écart entre les deux rives de la Méditerranée n'est que de 800 km (...)
 Mesures et modèle des risques
Les études portant sur les risques et les catastrophes sont souvent de type idiographique, mais certaines recherches s'orientent dans la voie de la modélisation. Par ailleurs, pour établir des seuils et des normes d'exposition aux risques, experts, scientifiques et décideurs peuvent s'appuyer sur des modèles.
On distingue deux principaux types d'approche de la modélisation : l'approche déterministe, souvent privilégiée en France et l'approche probabiliste, davantage privilégiée dans le (...)
 Métapoles
L'ensemble constitué par les villes-centres coalescentes, leurs nouveaux "centres périphériques" (edge-cities) forme des territoires que F. Ascher a proposé d'appeler métapoles, vastes aires urbaines de plus en plus peuplées mais aussi de plus en plus distendues, discontinues, hétérogènes et multipolaires. Il s'agit de prendre en compte le changement d'échelle et de forme des villes, lié à la révolution des transports et des télécommunications. La ville industrielle était monocentrée et (...)
 Métrique
La métrique est un mode de mesure et de traitement de la distance entre des unités spatiales (J. Lévy, 2013, Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés).
La métrique euclidienne n'est pas la seule possible. Choisir une métrique plutôt qu'une autre, c'est aussi s'engager sur un mode de gestion de l'espace.(...)
 Métropole
À l'échelle mondiale
La métropole est avant tout un ensemble urbain de grande importance qui exerce des fonctions de commandement, d’organisation et d’impulsion sur une région et qui permet son intégration avec le reste du monde. Elle anime un système urbain plus ou moins complexe à la hiérarchisation emboîtée. Elle peut être dotée de fonctions spécialisées dans les domaines politique, économique, de l'innovation. Ses services à forte valeur ajoutée irriguent une aire plus ou (...)
 Métropole d'équilibre
Géographes et aménageurs constatent les déséquilibres du développement du territoire français dès le début des "trente glorieuses" : Paris et le désert français de Jean-François Gravier date de 1947. Un rapport des géographes Hautreux et Rochefort (1963) permet à la DATAR d'identifier huit villes (ou villes en réseaux), désignées, à partir de 1964, comme métropoles d'équilibre : Lille-Roubaix-Tourcoing, Nancy-Metz, Strasbourg, Lyon-Grenoble-Saint-Etienne, Marseille, Toulouse, Bordeaux, (...)
 Métropole du Grand Paris / Métropole de Lyon / Aix-Marseille-Provence
La Métropole du Grand Paris, la Métropole de Lyon et la Métropole Aix-Marseille-Provence sont des nouvelles formes de coopération intercommunale qui répondent à la reconnaissance du fait métropolitain et à une volonté de transformation de la gouvernance des trois plus grandes aires urbaines françaises, dans le cadre de l'acte III de la décentralisation.
La création des trois métropoles a été actée le 19 décembre 2013 par le Parlement dans le cadre de la loi de modernisation de (...)
Actions sur le document