Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 103 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère P
 Paysages de la vigne
La vigne est fondamentalement une culture durable, permanente. Les cartes topographiques repèrent les vignes avec un figuré particulier, signe d'une culture pérenne, à haute valeur ajoutée économique mais aussi paysagère. Les visions obliques, depuis les "routes du vin", ou verticales (photos aériennes), permettent une identification immédiate d'un type de paysage parmi les plus originaux du monde rural.
Le caractère géométrique des vignobles contribue à signer leur personnalité (...)
 Peak oil, pic de Hubbert
Les chiffres des réserves réelles des différents pays producteurs d'hydrocarbures sont difficiles à établir car certains ne prennent en compte que les réserves prouvées alors que d'autres comptabilisent aussi les réserves probables ou possibles. Certains États ou certaines compagnies sur-estiment ou sous-estiment leurs réserves pour des raisons géostratégiques, ou organisent le secret sur ces questions.
Ces précautions étant, si l'on se réfère une des publications majeure dans le (...)
 Pêche minotière
La pêche dite minotière, par opposition à la pêche alimentaire, est spécialisée dans la capture d’espèces transformées en farines, en huiles par les usines de réduction. On l’appelle aussi « pêche à finalité industrielle » (Carré, 2006). La pêche minotière se pratique avec des filets à petites mailles qui capturent de grandes quantités de poissons, principalement de petits pélagiques ; elle n'est pas sélective.
Sa production s’élève à 30 % des prises mondiales. Elle (...)
 Pêcherie
Une pêcherie consiste en un stock de ressources halieutiques d'un domaine géographique donné, exploité par une flottille donnée. Ainsi, la flotille de pêche française travaille la pêcherie du golfe de Gascogne, les pêcheries thonières de l’océan Indien, la pêcherie profonde.
Une pêcherie peut être monospécifique spécialisée dans la capture d’une seule espèce cible ou plurispécifique.

Une pêcherie durable, c’est un espace où le stock prélevé n’endommage (...)
 Pékin (Beijing)
Pékin (Beijing), devenue capitale d'empire au XIIIe siècle, compte 15,2 millions d'habitants en 2005. La cité se prépare dès à présent aux futurs J.O. de 2008. Après les bouleversements des années 1950, notamment la destruction des murs d'enceinte de la capitale et la construction de la gigantesque place Tiananmen, l'urbanisation s'était figée dans les années 1960 à 1980, conduisant les habitants à s'entasser dans leurs quartiers traditionnels. Depuis le début des années 1990, la (...)
 Pélagiques (espèces)
Les espèces pélagiques vivent en haute mer (pélagos en grec). En font partie les « poissons bleus », qui passent leur vie en pleine mer, à proximité de la surface et sont essentiellement planctonophages. On y trouve les petits pélagiques tels que les sardines, anchois, lançons, harengs, … et les grands pélagiques comme les thonidés, les espadons, les requins.
La production de pélagiques représente 45 % des productions mondiales, dont la moitié de petits pélagiques très présents (...)
 Pèlerinage
Le pèlerinage est une des formes de mobilité les plus anciennes qui soient. Cette mobilité repose sur trois éléments fondateurs : « l’existence d’un lieu sacré ou considéré comme tel », « une démarche spéciale pour s’y rendre, ce qui suppose la rupture d’avec son séjour habituel, une distance à franchir et une route à parcourir » ainsi qu’un « certain nombre de rites à remplir et d’actes religieux individuels ou collectifs à accomplir avant, pendant, à l’arrivée (...)
 Pentecôtisme
On appelle pentecôtisme le mouvement religieux qui place au premier rang des croyances l’Esprit-Saint représenté par les langues de feu sur la tête des Apôtres le jour de Pentecôte. Le pentecôtisme prend naissance en 1906 aux États-Unis avec l’évangéliste noir William James Seymour. On associe fréquemment le pentecôtisme et l'évangélisme charismatique car ils mettent tous deux l’accent sur la puissance de l’Esprit Saint et sur la place de la dimension émotive de l’expression (...)
 Perception (du paysage) et subjectivité
Toute perception est la prise de conscience d'un objet par un sujet. C'est une réponse phénoménale à un stimulus qui se trouve influencée par le sujet lui-même. Au paysage - objet, le spectateur applique ses filtres, interprétations, symbolisations. "La description du paysage, surtout si elle est réussie, nous apprend bien plus sur son auteur que sur le paysage même. Elle dit un état d'âme plus qu'un état du lieu" (Les mots de la Géographie).
Par ailleurs, le paysage est perçu de (...)
 Perception et représentations de la frontière
La perception de la frontière, qui repose sur les filtres des organes sensoriels, des vécus et des cultures individuels ou collectifs, produit des représentations et des images variées qui diffèrent en fonction :
- de l’échelle d’observation, la perception de la frontière par les populations locales n'étant pas la même que celle de l'ensemble de la société d'un État,
- du type de mobilité qui définit autant de pratiques et d'expériences du passage de la frontière,
(...)
 Péréquation
Le produit de la fiscalité locale directe (taxes d'habitation, taxe sur le foncier bâti et non bâti, taxe professionnelle) engendre de fortes inégalités de richesse entre les communes françaises, estimées, par une étude du Commissariat au Plan datée de 2002, à un rapport de 1 à 12 000 entre la commune la plus riche et la commune la plus pauvre, situation sans équivalent dans l'UE. L'exiguïté du maillage communal en France en est une raison, car il limite les effets de lissage et renforce (...)
 Périphérie
Dans la relation dissymétrique du modèle « centre—périphérie », la périphérie ou, plus souvent, les périphéries, sont les espaces dominés par les centres, à n'importe quelle échelle. 
>>> Voir l'entrée Centre, périphérie.(...)
 Périphéries frontalières en Europe
C'est le sceau de l'histoire qui marque la spécificité et l'originalité des espaces périphériques frontaliers. En Europe, anciennes "marches" des États, ces espaces se sont vus confier, au cours du temps, des fonctions, non plus militaires, mais de plus en plus fonctionnelles de recomposition de l‘espace. Dans ce contexte historique nouveau, selon quels critères, dans quelles conditions, la zone frontalière, souvent périphérique, peut-elle devenir pivot ou, reste-t-elle, au contraire, (...)
 Périurbain
La définition de périurbain pose problème car elle met en jeu la nature même du phénomène que l’on entend mesurer.
D’un point de vue morphologique, le périurbain désigne une forme urbaine caractérisée par l’éloignement et la discontinuité du bâti vis-à-vis de l'agglomération : il  correspond à la partie non-agglomérée des aires urbaines. L’étalement urbain s’y effectue non pas en nappe mais en nébuleuse avec des pleins et des vides.
Du point de vue (...)
 Périurbanisation
La périurbanisation correspond à l’extension des surfaces artificialisées en périphéries des agglomérations urbaines. L’équivalent anglais est suburbanization. La périurbanisation est un processus dont l'espace périurbain est la conséquence spatiale.
Plusieurs définitions sont en concurrence : on estime parfois que la périurbanisation ne correspond qu’aux surfaces bâties en périphéries urbaines qui sont sans contact avec le bâti existant, et parfois que la périurbanisation (...)
 Permaculture
La permaculture est entendue comme « un ensemble de pratiques et de modes de pensée visant à créer une agriculture plus soutenable et intégrant l’aménagement du territoire, la rénovation urbaine, l’étude du paysage, etc. ». (Holmgren, David/Mollison, Bill, Permaculture One: A Perennial Agriculture for Human Settlements, Melbourne 1978.)
La notion de permaculture est l'un des piliers du mouvement des villes en transition, né au Royaume-Uni en 2006, qui promeut un changement (...)
 Permis de construire
Défini d'après l'article L. 421-1 et suivants du Code de l'urbanisme :
- il est délivré, selon les cas, par le maire, par le maire et le préfet, par le ministre,
- il doit être conforme aux dispositions contenues dans les PLU, à la législation sur les monuments historiques et les sites, aux ZPPAUP,
- son obtention tient compte aussi du "volet paysager" qui vise à appréhender "l'insertion dans l'environnement et l'impact visuel des bâtiments".(...)
 Petites régions agricoles (définies par l'INSEE)
La nomenclature officielle des Petites Régions Agricoles (PRA) actuelles date de 1956. Les PRA constituent des zones agricoles homogènes tant pas la nature des sols que pour les conditions climatiques et la vocation dominante des exploitations agricoles. Ce zonage sert de base à la production de nombreuses statistiques agricoles. Il est utilisé notamment dans le cadre de certaines applications de la politique sociale et de la fiscalité agricole. Certains dépouillements des recensements de (...)
 Petites régions forestières
Base élémentaire du recensement forestier de l'IFN. Il s'agit d'une "unité naturelle qui présente, pour la végétation forestière, des caractères de sols et de climat suffisamment homogènes pour aboutir des types de forêt comparables". Ainsi ont été délimitées 309 "petites régions forestières" indépendantes des limites administratives des régions, départements, cantons et même des communes (à la différence des "petites régions agricoles". Ces petites régions sont regroupées au (...)
 Photographie aérienne
Pour l'Institut géographique national (IGN), il s'agit d'une photographie prise à l'aide d'une chambre métrique installée à bord d'un avion en vue d'utilisations scientifiques. On la dit "verticale" si l'axe de l'appareil de prise de vues fait avec la verticale un angle inférieur à 5 grades environ.
L'offre en imagerie aérienne s'est considérablement amplifiée avec la mise à disposition du grand public d'outils tels que Google Earth ou la Géoportail de l'IGN.
D'autres (...)
Actions sur le document