Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 85 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère A
 Alizé
Flux atmosphérique caractéristique des régions tropicales, l'alizé se traduit par des vents se dirigeant des Tropiques vers l'Équateur, déviés en courbe par la force de Coriolis. Proches de la saturation en vapeur d'eau, ils donnent d'importantes précipitations à la rencontre du relief.
La présence des alizés explique les importantes différences climatiques entre les versants au vent, exposés aux alizés, et les versants sous le vent, abrités.
Marqués en hiver en Afrique (...)
 Allocation (à un acteur) / Affectation (à un usage)
Arbitrage temporel de la relation de l'homme à la nature qui consiste :
- à consacrer à un usage (s) déterminé(s) une ressource, un ensemble de ressources ou un espace (affectation)
- à confier à des acteurs individuels ou collectifs pour une finalité déterminée, une ressource, un ensemble de ressources ou un espace (allocation).

Pour prendre un exemple concret : on peut décider d'affecter des "sillons" (lignes réservées) aux trains de fret exclusivement. Mais, (...)
 Altérité
L'altérité est un concept culturel qui renvoie à l'autre et à l'ailleurs.
Selon l'Équipe MIT, le concept d'altérité appliqué au champ du tourisme permet « l’exploitation dynamique d’un différentiel d’identité géographique ou social à travers la mise en relation d’un individu avec des lieux ou des individus qui lui sont autres, dans un processus de mobilité. L’altérité est relative à un capital spatial accumulé au cours des déplacements. Elle exprime toutes les (...)
 Altermondialisme
Courant de protestation fondé sur l'idée que d'autres formes d'organisation du monde que les formes de la mondialisation libérale sont possibles. Ce mouvement, né après l'effondrement du bloc soviétique, se veut une force de proposition afin de dépasser l'image négative de l'antimondialisation. Les critiques et les projets alternatifs des mouvements et organisations s'en réclamant portent sur les questions de gouvernance, de rapports Nord/Sud, de développement équitable et durable, par (...)
 Amazonie brésilienne (légale)
L'Amazonie brésilienne, ou Amazonie légale, est un territoire délimité en 1953 pour déterminer les régions éligibles aux aides de développement programmées pour l'Amazonie. Elle comprend les États correspondant à la région Nord (Acre, Amapá, Amazonas, Pará, Rondônia et Roraima), et les États du Mato Grosso au nord du 16e parallèle, du Goias au nord du 13e parallèle et du Maranhão à l’ouest du 44e méridien. Ce territoire couvre 500 millions d'ha (soit 5 millions de km²) dont 330 (...)
 Aménagement du territoire, aménagement « des territoires »
La racine latine d'aménagement, manere, évoque la maison, le manse, le manoir. Aménager comme emménager ou déménager fait allusion, originellement,  à l'espace domestique et à des actions de la vie quotidienne. 
Les sociétés humaines aménagent l'espace dans lequel elles vivent, produisent, échangent. Elles doivent s'organiser, par exemple, pour gérer leurs systèmes d'échange et de transport, leurs ressources en eau, leurs déchets, etc. L'aménagement du territoire désigne (...)
 Aménagement régional
Les grands aménagements régionaux sont des programmes d'envergure aux effets structurants sur un espace régional vaste. L'aménagement régional ne doit cependant pas être confondu avec le seul aménagement des régions, il est bien souvent transrégional.
De grands programmes nationaux d'infrastructures, bien que sectoriels, qui contribuent à modeler les territoires : sites portuaires, voies navigables, schémas directeurs routiers et autoroutiers, ferroviaires, des télécommunications. Ils (...)
 Aménagement rural et mutations des territoires ruraux en France
Pour l'INSEE, les espaces ruraux sont tous ceux qui ne sont ni urbains, ni périurbains. Tels qu'ils apparaissent, à l'aube du XXIe siècle, ces territoires résultent de mutations qui se sont succédé au cours des dernières décennies.
Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, les campagnes étaient encore largement organisées en fonction des activités agricoles. Leur mutation s'est engagée, à travers des réformes socio-économiques, dès les années 1940 et 1950 : création, en 1940, (...)
 Aménités
Ensemble d'éléments contribuant à l'agrément d'un lieu pour ceux qui y vivent : climat, paysage, ambiance.(...)
 Ampélographie
Étude des cépages. Cette discipline est récente (fin du XIXe siècle) mais la notion de cépage est ancienne car les romains avaient déjà repéré certaines variétés supérieures aux autres (l’amineum notamment).(...)
 Anastomose, cours d'eau anastomosé
Un cours d'eau anastomosé est un cours d'eau dont le tracé, vue depuis le ciel, forme des tresses. Il se divise en plusieurs chenaux qui se rejoignent, formant des îles et îlots, au contraire d'un cours d'eau à chenal unique. L'anastomose caractérise en particulier les cours d'eau dont le tracé a été peu modifié par les sociétés humaines, alors que dans les fleuves les plus anthropisés, les aménagements visent à régulariser le débit, à endiguer les rives pour contraindre les crues et à (...)
 Animisme
L’animisme recouvre des pratiques très différentes, allant du vaudou africain au chamanisme en passant par divers cultes totémiques ou ancestraux. L’animisme a été défini par l’ethnologue britannique Edward B. Tylor (Primitive Culture, 1871) comme la croyance selon laquelle la nature est régie par des esprits analogues à la volonté humaine. Il y voyait la forme primitive ayant engendré toutes les religions.
Aujourd’hui, l’animisme se conçoit moins comme une croyance que comme (...)
 Anisotropie / Isotropie
L'anisotropie caractérise un espace orienté, qui s'ordonne selon des axes, qui obéit à des polarisations. Les mobilités contemporaines contribuent à produire de l'anisotropie : elles reposent sur les différenciations entre espaces attractifs ou, au contraire, répulsifs ; elles empruntent des axes privilégiés ; elles ont diverses formes de concentration (nœuds de réseaux).
À l'inverse, l'isotropie correspond à un espace indifférencié, homogène, dans lequel les déplacements (...)
 Anthropisation
L'anthropisation désigne la modification d'un milieu dit « naturel » par les activités humaines. On peut aussi parler d'artificialisation. 
Peu de milieux échappent entièrement à l'anthropisation, et même des milieux qui ont pu sembler « vierges » aux observateurs extérieurs, comme les forêts équatoriales denses, ont en réalité fait l'objet de prélèvements, de sélections, et d'exploitation, par les sociétés humaines qui y ont vécu à différentes époques. C'est pourquoi la (...)
 Anthropisé (anthropique)
Soumis à l'influence humaine, transformé par elle : aménagements, dégradations, exploitations des ressources, etc... Fait provoqué ou accentué par l'action de l'homme. Est anthropique un phénomène géographique attribuable à l'action de l'homme.(...)
 Anthropocène
N. B. : Cette entrée a été partiellement reprise dans la Notion à la une de septembre 2017 : Anthropocène, plus développée et détaillée.
Au sein de l’Holocène, dernière époque géologique du Quaternaire qui commence après la dernière glaciation et qui dure depuis 10 000 ans, l’Anthropocène peut être considéré comme l'époque de l'histoire de la Terre au cours de laquelle les activités humaines ont un impact significatif et global sur le système planétaire. 
Ce (...)
 Apex (hydrologie)
L'apex est le point où un cours d'eau se divise pour former les deux branches principales d'un delta. Si on représente un delta par un triangle dont la base est la mer, l'apex est le sommet du triangle. Le Caire est à l'apex du delta du Nil, et Hanoï à l'apex du delta du fleuve Rouge.
juin 2018.(...)
 Appellations
L'Appellation d’origine contrôlée (AOC) a été créée en 1935, principalement pour lutter contre la fraude qui s’est largement développée suite à la crise du phylloxéra (1868-1895). Le principe est simple : une zone délimitée (en fonction de l’exposition, de la nature du sol, etc.) et des règles communes de production (encépagement, taille de la vigne, etc.). Le tout est strictement noté dans un cahier des charges soumis à l’INAO et à la Chambre d’Agriculture. Les vins AOC (...)
 Approche géographique du tourisme
L'approche géographique du tourisme s’attache à mettre en évidence la dimension spatiale du tourisme, c’est-à-dire à décrire et à expliquer les éléments et les interrelations du système "tourisme". La qualité des lieux touristiques, le développement des lieux touristiques, la géographicité des acteurs du tourisme (touristes, guides, entreprises, etc.) sont du ressort de l’approche géographique du tourisme. Dans ses ambitions scientifiques comme dans sa mise en œuvre, elle comprend (...)
 Après-tourisme / Post-tourisme
Phase durant laquelle les stations et régions touristiques perdent leur activité touristique, soit par abandon définitif, soit par reconversion : résidentialité péri-urbaine ou secondaire, industrialisation, nouvelle activité de loisirs. Cette mutation se traduit dans le paysage par des délaissés d'équipements et des friches immobilières et peut aller jusqu’à la disparition des équipements par renaturalisation.
Philippe Bourdeau introduit une différence entre après-tourisme et (...)
Actions sur le document