Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 80 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère M
 Métropolisation
La métropolisation est un processus qui affecte la ville dans ses formes et dans ses fonctions.
La métropolisation désigne le mouvement de concentration de populations, d'activités, de valeur dans des ensembles urbains de grande taille. Il peut se faire au détriment de villes de niveau hiérarchique inférieur et l'on assiste bien souvent au renforcement des niveaux supérieurs (lieux centraux) du système urbain.
Les facteurs de la métropolisation sont divers : économies d'échelle (...)
 Metropolitan Statistical Area (MSA)
La MSA (Metropolitan Statistical Area) ou aire métropolitaine est définie par le Census Bureau depuis 1983 comme une région urbaine composée d'un ou plusieurs comtés incluant soit une ville-centre d'au moins 50 000 habitants, soit une aire urbanisée dont la population combinée avec celle du ou des comtés dépasse les 100 000 personnes, ainsi que les comtés contigus intégrés socialement et économiquement » au centre (selon le critère des navettes domicile-travail).
L'ensemble de la (...)
 Métropolité
Au delà de l'urbanité, les métropoles peuvent avoir des identités et des modes de vie qui leur sont propres : multiculturarité faisant de la différence une source de richesse ; glocalité qui, selon la formule consacrée, conduit à "penser localement et agir globalement" ; mobilité, réactivité tant d'un point de vue mental que du point de vue des déplacements.

Mise à jour : octobre 2003(...)
 Migrant
Selon plusieurs organisations internationales (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Organisation internationale pour les migrations...), un migrant est, au sens large, est une personne qui change de domicile de façon définitive. On distingue souvent les migrants intérieurs des migrants internationaux (voir aussi : migrations).
Est migrant international tout individu qui a quitté son pays d'origine et est en chemin vers un autre, quelles que soient les raisons de son (...)
 Migrants environnementaux, migration environnementale
L'Organisation internationale des migrations (OIM) définit les migrants environnementaux comme étant « les personnes ou groupes de personnes qui, essentiellement pour des raisons liées à un changement environnemental soudain ou progressif influant négativement sur leur vie ou leurs conditions de vie, sont contraintes de quitter leur foyer ou le quittent de leur propre initiative, temporairement ou définitivement, et qui, de ce fait, se déplacent à l’intérieur de leur pays ou en sortent. »
(...)
 Migrations
Migrations internationales | Migrations en Méditerranée | Migrations en Afrique | Migrations en Chine
La migration est le fait de changer de domicile pour une durée longue ou définitive. Elle est l’une des modalités de la mobilité. Un couple qui quitte la ville-centre pour la banlieue, une expatriée qui travaille à l’étranger pour une multinationale, un retraité qui s’installe dans la région de son enfance sont tous, au sens statistique, des migrants. L'Insee parle de migrants (...)
 Migrations et frontières
Les migrations internationales impliquent le franchissement des frontières politiques et elles s'incrivent plus ou moins durablement dans le temps et l'espace : plus qu’un simple acte de passage de frontières, c'est un long processus qui affecte les vies des personnes impliquées. Les flux migratoires, qui incluent les mouvements de réfugiés, les personnes déplacées et les migrants économiques, peuvent être un facteur important d’érosion des frontières traditionnelles. Même ceux qui ne (...)
 Milieu benthique
Le milieu benthique qualifie les substrats des fonds des mers et des océans ainsi que les organismes aquatiques en relation directe avec ces fonds.(...)
 Milieu physique (milieu géographique, milieu « naturel »...)
Au sens large, le milieu est l'ensemble cohérent des conditions naturelles ou sociales, visibles ou invisibles, qui régissent ou influencent la vie des individus et des communautés dans un espace donné. Dans ce sens on doit préférer le terme d'environnement. 

Dans une acception plus restrictive, le milieu renverra plutôt au milieu « naturel » désignant l'ensemble des conditions naturelles dans un écosystème donné : milieu forestier, littoral, marin, etc. Le terme « naturel (...)
 Mille nautique ou mille marin international
Le mille nautique ou mille marin international est une unité de distance utilisée en navigation maritime ou aérienne. Il équivaut à 1 852 mètres, valeur correspondant en pratique à une minute d'arc terrestre mesuré à la latitude de l'Équateur, et à la 60e partie d'un degré de latitude (40 000 / 360 / 60 = 1,8518). Un nœud correspond à un mille marin par heure, soit 1 852 mètres par heure.
Au-delà de la navigation, le mille nautique est utilisé dans tous les réglements (...)
 Mingong
Travailleurs migrants affluant des campagnes vers les villes, ils contribuent à la croissance urbaine d'autant plus qu'ils en sont la main d'œuvre indispensable. Ces mingong, "peuple du travail", sont soumis à des cadences intenses (10 à 12 heures de travail par jour), sont très exposés à l'insécurité de l'emploi et victimes de nombreux abus. Ils ont rarement accès au hukou, permis de résidence dans la ville où ils travaillent, et donc aux avantages sociaux qui lui sont associés. Ils (...)
 Minorités et diversité linguistique
Minorités et diversité linguistique en Chine
  La RPC identifie 56 nationalités (sur des bases ethniques et religieuses) au sein de l'entité nationale à majorité Han (92% de la population chinoise). Toute forme d'indépendance de ces peuples n'est pas négociable aux yeux du régime car elle remettrait en cause l'unité nationale. Cinq régions autonomes ont été créées pour les principales : la Mongolie intérieure, fondée en 1947 (minorité mongole), le Xinjiang, fondé en 1955 (...)
 Miracle économique
Le miracle économique désigne dans plusieurs pays la période de forte croissance des décennies suivant la fin de la Seconde Guerre mondiale, notamment dans les pays durement touchés par celle-ci (Japon, Italie, Allemagne...). On parle aussi de période du boom économique. En France, le phénomène est le plus souvent désigné par l'expression de l'économiste Jean Fourastié, les Trente glorieuses. Les chocs pétroliers des années 1970 et leurs conséquences sont l'une des bornes chronologiques (...)
 Mise en tourisme
Processus de création d’un lieu touristique ou de subversion d’un lieu ancien par le tourisme qui aboutit à un état : le lieu touristique. L’expression "mise en tourisme" est préférée à "touristification" parce que dans la confusion qui entoure le processus et la convocation fréquente d’interventions naturelles, "mise en tourisme" présente l’avantage de souligner le caractère dynamique et humain de l’action.

Pour compléter

- Raphaël (...)
 Mise en valeur, mettre en valeur
La valeur peut désigner l'importance subjective accordée à quelque chose, ou un caractère mesurable, quantifiable, et plus particulièrement son prix. 
Appliquée à un espace, la mise en valeur correspond à l'ensemble des actions destinées à en augmenter la valeur : soit la valeur subjective que lui attribue une société donnée, soit sa valeur objective, son prix foncier. Dans la définition de « valeur spatiale », Michel Lussault (2013, p. 1065) affirme que la différence de valeurs (...)
 Mitage
Le mitage est l'éparpillement, sans plan d'urbanisme réellement cohérent, d'infrastructures, de zones d'habitat, de zones d'activité, dans des espaces initialement ruraux (forestiers ou agricoles). Le phénomène de mitage s'observe en zone périurbaine, sous l'effet de fortes pressions foncières ou/et touristiques et en l'absence d'une réglementation d'occupation du sol suffisamment cohérente et contraignante. Le mitage est le résultat d'une situation où les promoteurs peuvent consacrer une (...)
 MITI, METI
Au Japon, le MITI fondé en 1949 et réorganisé en 2001 sous le nom de METI, est le très puissant ministère de l'économie. L'acronyme MITI signifiait Ministry of International Trade and Industry (ministère du Commerce international et de l'industrie), l'acronyme METI quant à lui signifie Ministry of Economy, Trade and Industry (ministère de l'Économie, du commerce et de l'industrie). En japonais, son nom est le Keizai-sangyō-shō.
Le MITI est étroitement associé à l'histoire (...)
 Mitigation et protection
Le terme de mitigation est un mot français qui signifie atténuation. Il vient du latin mitigare (atténuer, adoucir). Ce terme est traditionnellement utilisé en droit, plus particulièrement prise en compte dans le monde de l'assurance. En ce qui concerne les risques naturels et anthropiques, on l'utilise pour désigner les actions qui consistent à atténuer les dommages : réduction de l'intensité des aléas et/ou de la vulnérabilité. Les mesures de mitigation peuvent consister, par exemple, en (...)
 Mitteleuropa, Europe centrale, Europe médiane
Concept employé du congrès de Vienne jusqu'à la seconde guerre mondiale pour désigner l'Europe centrale, en allemand (littéralement : Europe du milieu).
C'est dans l'Europe de langue allemande, notamment en Autriche à l'époque de Metternich, que prit corps l'idée de la Mitteleuropa, bloc politique et économique de l'Europe centrale qui se serait étendu, à partir du noyau germanique, à toute l'Europe balkanique jusqu'à la Volga. Il s'agissait notamment, en favorisant l'union douanière (...)
 Mobilité
Dans son acception la plus générale, la mobilité désigne un changement de lieu accompli par une ou des personnes. Les individus et les groupes humains sont confrontés à l'exigence de maîtrise de la distance par la mobilité (Lévy, Lussault, 2003). Celle-ci ne se limite pas au déplacement physique effectif et aux techniques de transport, à l'accessibilité, mais elle embrasse les idéologies et les technologies du mouvement en cours dans une société. Elle rassemble donc à la fois : un (...)
Actions sur le document