Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 114 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère P
Polder, poldérisation, dépoldérisation
Le polder est un « espace clos, conquis sur les eaux au moyen d’endiguements, puis asséché par le drainage à des fins traditionnellement agricoles. [...] un polder – puisqu’il peut se voir envahi par les eaux marines – n’a donc pas vu sa surface rehaussée par le remblaiement, à la différence des terres-pleins industriels japonais conquis sur la mer et improprement appelés « polders industriels » (Goeldner-Gianella et Verger, 2009). 
La poldérisation, l'assèchement de (...)
Pôle de compétitivité
Un « pôle de compétitivité » est un réseau d'entreprises, d'unités de recherche et de formation, et d'organismes publics associés à une échelle plus ou moins vaste qui peut aller jusqu'à celle de la région, et labellisé par l'État. Ils se regroupent autour d'une thématique précise ou un domaine d'activité considéré comme porteur ou d'avenir : aérospatiale, agriculture et alimentation, biotechnologies, chimie, cosmétiques, énergie, services, économie de la mer, pharmacie... (...)
Pôle métropolitain
Les pôles métropolitains sont des structures spécifiques, créées par l’article 20 de la loi RCT (réforme des collectivités territoriales) du 16 décembre 2010. Ils sont l’aboutissement d’un processus de long terme, fondé sur des impératifs de coopération métropolitaine

Source : Réseau des Pôles métropolitains
Le pôle métropolitain est un établissement public, de type syndicat mixte,  Il est constitué par la volonté de plusieurs EPCI à fiscalité propre de (...)
Pôle urbain
En France, depuis 2020, un pôle urbain est une unité urbaine, c'est-à-dire une agglomération urbaine, atteignant une certaine densité de population et offrant un certain nombre d'emplois. La définition actuelle est le socle du zonage en aires d'attraction des villes en vigueur depuis 2020. Il s'agit d'une notion purement statistique, élaborée par l'INSEE, et évolutive. Ainsi, le précédent zonage en aires urbaines, en vigueur entre 2010 et 2020, définissait le pôle urbain comme une unité (...)
Polémogéographie
La polémogéographie (du grec polemos, guerre) est l’étude spatialisée des conflits. Le terme a été proposé par Bruno Charlier (1999, 2001). Elle implique de s’intéresser aux rapports de force entre acteurs par leur traduction dans des lieux (d’occupation), des sites (de confrontation), des stratégies de contournement, d’affrontement, d’évitement. Elle postule que l’espace n’est pas un cadre, mais un dispositif socialisé du conflit (Laslaz, 2005 et 2016).
Lionel Laslaz.
(...)
Pôles
En géographie astronomique, les pôles sont les deux points où l'axe de rotation de la Terre passe par la surface du géoïde. Ils sont aussi les deux points où se rejoignent la totalité des méridiens. 
L'existence de pôles magnétiques a donné, par analogie, un sens figuré au mot pôle dont la géographie et l'économie spatiale ont fait le plus grand usage : celui d'un lieu qui attire les flux (de capitaux, de population, de marchandises...). L'usage d'un terme de physique et de ses (...)
Politique agricole commune (PAC)
La politique agricole commune (PAC) relève des compétences partagées entre l'Union européenne (UE) et les États membres. Selon l'article 33 du traité instituant la Communauté européenne, elle vise à assurer des prix raisonnables pour les consommateurs européens et une rémunération équitable aux agriculteurs, notamment grâce à l'organisation commune des marchés agricoles et au respect des principes fixés à la conférence de Stresa en 1958 : l'unicité des prix, la solidarité financière (...)
Politique commune de la pêche (PCP)
S’appuyant sur les articles 32 à 39 du traité de Rome (1957), l’Europe bleue est née seulement le 25 janvier 1983 avec l’adoption d’un règlement de base instaurant un régime communautaire de la pêche et de l’aquaculture. La Politique commune de la pêche (PCP) est une des rares politiques de la Communauté qui, comme la Politique agricole (PAC), fixe des règles qui couvrent tous les aspects du secteur de la pêche : elle « vise à garantir la durabilité de la pêche et de l'aquaculture (...)
Politique de la ville en France
Dans les années 1980, une succession d'émeutes urbaines (Lyon, Paris, Marseille, Avignon) révélaient le mal-être de certains quartiers, de certaines banlieues. Ces territoires coïncidaient souvent avec ceux des "grands ensembles" (barres, immeubles) tels qu'ils s'étaient développés au cours des années 1950 et 1960 (dans le cadre des ZUP par exemple). Il s'agissait alors de traiter une situation d'urgence. Mais ces grands ensembles se sont par la suite dégradés et ont fini par concentrer les (...)
Politique de santé
La politique de santé est une action volontariste des autorités gouvernementales fixant des objectifs de santé au vu des besoins de santé de la population qu'elle administre (État, région, local). On distingue : des programmes "verticaux", lutte contre les maladies infectieuses, chroniques, prévention des conduites à risque sanitaire ; des programmes "intégrés" en matière de nutrition, d'hygiène et d'assainissement, de qualité environnementale, de systèmes de soin et de santé.

(...)
Pollution
La pollution regroupe de façon indifférenciée l'ensemble des externalités négatives liées aux activités humaines. La production de déchets solides, de particules en suspension, ou d'éléments chimiques présents dans les sols, dans l'air ou encore dans l'eau est recouverte, dans sa très grande variété, par ce terme polysémique mais usuel. Plus précisément, François Jarrige (2011) indique : « la pollution désigne l'introduction d'une substance toxique dans un milieu donné, la souillure (...)
Polycentrisme
Le polycentrisme est l'existence de plusieurs centres fonctionnels ou décisionnels dans un espace. La notion peut s'appliquer à pratiquement toutes les échelles.
Une situation polarisée par un centre peut évoluer dans le temps vers une situation polycentrique, par émergence de centres secondaires, comme cela a été observé par exemple dans la région de Hô Chi Minh-Ville au Vietnam, où des villes nouvelles et des centres secondaires concurrencent le pôle principal (Tran, 2021).
À (...)
Population, peuplement
Population, peuplement de l'Union européenne | Population, peuplement de la Russie | Population, peuplement de la Chine
L'étude géographique de la population n'est pas réductible à son approche démographique. Elle appelle l'étude du peuplement et des dynamiques territoriales à l'œuvre : distribution des hommes sur un territoire (trame de peuplement), ses modifications (migrations, concentrations, déprises, etc.).
En géographie, l’étude du peuplement d’un espace n'est pas (...)
Port en lourd (Tpl)
Tpl : le port en lourd (tonnes de port en lourd, Tpl) désigne la capacité de chargement d’un navire, la charge à bord qu’il peut transporter, incluant équipage, soute, vivres, etc.  L'abréviation anglaise est DWT (DeadWeight Tons). Notons que le port en lourd est une unité de charge à la différence de la jauge qui est une unité de volume pouvant être exprimée en tonneaux.(...)
Port intelligent, port vert (smart port, green port)
Un port intelligent, ou smart port, est une installation portuaire utilisant les technologies de l'information et de communication (TIC) pour augmenter l’efficacité et garantir la sécurité des opérations de transbordement. Si l’utilisation des technologies de pointe est déjà une réalité dans les fonctionnements portuaires, le but est de la généraliser : le port de Guangzhou a ainsi conclu un partenariat avec Huawei mettant en oeuvre la 5G afin d'automatiser entièrement l'un de ses (...)
Port sec (port avancé)
Il s'agit d'un terminal terrestre en liaison commerciale et logistique directe avec un port maritime. Site intermodal à l’intérieur des terres, il peut utiliser l'ensemble des modes de transport terrestre (rail, route, fluvial) et il propose les services d’un port : manutention, entreposage. Un des avantages est de réduire la circulation à vide des conteneurs entre le port maritime et les zones de livraison. C'est à la fin des années 1980 qu'apparaissent les "ports secs" en Europe du Nord. En (...)
Porte
Selon les dictionnaires usuels, une porte est une ouverture pratiquée dans des plans verticaux permettant la communication entre un espace et son extérieur. Ses racines indo-européennes ont leurs représentations en latin (porta) ou en grec (pylos) ; elles renseignent sur les multiples dimensions concernées, de port à porche, d’ouverture à barrière ou obstacle, de seuils, d’appui ou de passage.
À la fois lieu et instant de transaction entre espaces, une porte est donc bien plus qu’un (...)
Post-tourisme
Voir l'entrée Après-tourisme / Post-tourisme(...)
Posturbain
Adjectif proposé par F. Choay, corrélat de "postindustriel", inspiré aussi du "post city age" de Melvin Webber relevant que la ville, au sens traditionnel de territoire discret et limité, tendait à disparaître.
Cette évolution résulte, tout d'abord, de la révolution technique des communications (transports mais aussi technologies de l’information et de la communication). Elle résulte aussi d'une organisation spatiale de plus en plus fondée sur une société de services.
Le (...)
Poto-poto
Utilisé dans plusieurs pays d'Afrique (Sénégal, Cameroun...), le poto-poto est une technique de construction traditionnelle comparable au torchis. « Les murs sont construits à partir d'une armature composée de piquets verticaux en bois et de bambous horizontaux attachés aux piquets, sur lesquels on projette à la main des boules de terre malaxée avec de l’eau. » (Djatcheu, 2018). Performant en matière d'isolation et léger à mettre en place, le poto-poto est une composante importante de (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :