Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers régionaux La Chine entre espaces domestiques et espace mondial Corpus documentaire Grands travaux en Chine : populations relocalisées du barrage-réservoir des Trois-Gorges

La Chine entre espaces domestiques et espace mondial

Grands travaux en Chine : populations relocalisées du barrage-réservoir des Trois-Gorges

Publié le 01/03/2003
Auteur(s) : D'après la thèse de doctorat de Luc Merchez : "Impacts du barrage des Trois Gorges - Un modèle de relocalisation des populations rurales"
Sous la direction de P. Dumolard - Laboratoire SEIGAD, Institut de Géographie Alpine, Université Joseph Fourier - Grenoble

Cadrage

Le barrage des Trois Gorges en Chine est, dès à présent, le plus grand barrage du monde. Sur le cours du Yangzijiang, localisé à Sandouping (Hubei) son réservoir doit s'étendre sur 660 km (dans la province du Sichuan principalement) pour atteindre les faubourgs de Chongqing. Sa réalisation est étalée sur une vingtaine d'années, la fin des travaux étant prévue pour 2009. La mise en eau du canal de dérivation de la rive gauche a été effectuée en novembre 1997.Quels en sont les objectifs, les enjeux ? Quels en sont les impacts socio-environnementaux ?

Le barrage est officiellement destiné à :

  • prévenir les crues désastreuses des cours moyen et inférieur du Yangzijiang
  • la production énergétique (20 GW installés)
  • la navigation par l'aménagement des 660 km de cours rapide du Yangzijiang afin de rallier Chongqing avec des cargos de 10 000 tonnes.

De 1 à 2 millions de personnes sont touchées par les "relocalisations", dont 40% de ruraux environ, treize villes majeures sont à déplacer. Il était prévu que tous les ruraux déplacés devraient l'être dans la région même des Trois Gorges dans une zone de relocalisation prédéfinie.

L'utilisation d'un Système d'Information Géographique (SIG) participe à l'analyse spatiale de la région directement concernée (50.000 km2) et à l'étude des problèmes complexes que pose la relocalisation rurale dans une région déjà très densifiée. En collaboration avec l'Institut des risques naturels en montagne de Chengdu (capitale du Sichuan), l'élaboration de représentations cartographiques numériques a permis de raisonner à différentes échelles, de l'échelle régionale à l'échelle urbaine.

Compte tenu des densités rurales actuelles, il a été possible de procéder à une estimation de la densification supportable en tenant compte des différentes contraintes : relief, données climatiques et pédologiques, accessibilité à l'eau, aux systèmes de communication, exposition aux risques. Les facteurs socio-économiques prépondérants sont l'accessibilité, la distance aux marchés, la minimisation des déplacements de population.

1 - La situation géographique

2 - Région du barrage : le relief

3 - Pour analyser les impacts naturel et humain sur l'environnement

4 - Portées spatiales et temporelles des impacts

5 - Les densités rurales

6 - La "densifiabilité" potentielle

7 - L'exemple du canton de Daxi : localisation des sites d'accueil par rapport à la population existante

 

Qu'est-ce qu'un S.I.G. (système d'information géographique) ?

Le développement des S.I.G. (G.I.S. , Geographic Information System en anglais) accompagne celui du traitement de l'information numérique. Un S.I.G. permet d'analyser sous forme de "couches" les différents types d'informations numériques disponibles sur un territoire géoréférencé. Structurées sous forme de "bases de données", elles peuvent être extraites, triées, traitées à partir des requêtes de leur utilisateur. Ces systèmes facilitent donc les opérations de superposition, comparaison, simulation des données sur un espace.

À propos des SIG, dans le monde éducatif, certaines références parmi beaucoup d'autres :

 

Pour aller plus loin :

Publications :
  • Revue Mappemonde - n° 55 - septembre 1999
  • Alternatives économiques - Janvier 2002 -
Ressources en ligne :

 

 

D'après la thèse de doctorat de Luc Merchez :

"Impacts du barrage des Trois Gorges - Un modèle de relocalisation des populations rurales" - Sous la direction de P. Dumolard - Laboratoire SEIGAD, Institut de Géographie Alpine, Université Joseph Fourier - Grenoble - Soutenue en janvier 2000

Retour en haut de page
Retour haut de page

Mise à jour :   mars 2003


Copyright ©2002 Géoconfluences - Dgesco - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial
Actions sur le document