Vous êtes ici : Accueil Moteur de recherche

Recherche multi-critères

Critères de votre recherche

  • Thème scientifique : Géographie
  • Type de données : Tout
  • Affiner votre recherche avec un ou des mot(s) clé(s) :
  • Trier par :
  • Dans l'ordre :

Liste des résultats

Il y a 667 résultat(s) correspondant à vos critères de recherche.
article.png L'accroissement de la vacance résidentielle dans les villes japonaises : le cas de la périphérie urbaine de Tokyo par Tomoko Kubo, Michihiro Mashita, Megumi Ishizaka, Kazuki Kawamura, Tsukasa Hata, Taiyo Yagasaki, publié le 18/10/2017
La vacance résidentielle, qui se caractérise par le taux élevé de logements sans occupant, est en augmentation dans les périphéries urbaines japonaises, en particulier à Tokyo. Phénomène multifactoriel, parmi ses causes figurent le vieillissement démographique, le recul du « désir de périurbain » pour les jeunes générations, ou encore les effets induits des politiques publiques favorisant l'achat immobilier dans les décennies passées. L'exemple de quatre quartiers de la ville
article.png La reconstruction du Tôhoku (nord-est du Japon) après les catastrophes du 11 mars 2011 par Rémi Scoccimarro, publié le 18/10/2017
Le 11 mars 2011, le violent séisme qui a frappé les fonds océaniques au large du Japon a déclenché un tsunami qui a lui-même provoqué une catastrophe nucléaire. L'explosion de plusieurs réacteurs de la centrale de Fukushima n° 1 a contaminé durablement la région et contraint des milliers d'habitants à se réfugier dans des conditions difficiles. La reconstruction des territoires locaux vise à mieux protéger la région du risque sismique et des tsunamis, mais aussi à développer
article.png La Bulle spéculative des années 1985-1991 au Japon, à l'origine des formes urbaines actuelles ? par Raphaël Languillon-Aussel, publié le 18/10/2017
Entre 1985 et 1991, les grandes villes japonaises ont connu un épisode spéculatif se traduisant par une très forte hausse des prix fonciers et immobiliers. Concluant la période de la Haute croissance, la bulle et son dégonflement ont dessiné le paysage urbain du Japon actuel, notamment à Tokyo : néo-libéralisation, financiarisation de l'urbain, méga-projets privés, verticalisation, polycentrisme, et aménagement du front de mer en sont les héritages. Si la Bulle a permis un
article.png Japon : le dépeuplement et ses conséquences par Gérard-François Dumont, publié le 18/10/2017
Le vieillissement de la population n'est pas propre au Japon mais il y prend une ampleur exceptionnelle. Il s'explique par une espérance de vie élevée, un taux de natalité très bas, et une immigration très faible. Laboratoire du vieillissement, le pays pourrait perdre un tiers de sa population en âge de travailler d'ici 2040, soit 28 millions de personnes. Les problèmes qui en découleront pousseront peut-être l'archipel à s'ouvrir à l'immigration, qui est l'une des solutions
article.png Tokyo, ville globale olympique : de l’échec du projet de 2016 au succès de la candidature de 2020 par Raphaël Languillon-Aussel, publié le 18/10/2017
Capitale d'un Japon vieillissant, Tokyo a misé sur les Jeux Olympiques pour affirmer sa place de ville mondiale et réveiller un secteur immobilier en difficulté. Après un échec pour les jeux de 2016, la ville a finalement été retenue pour 2020. Cette réussite permet à Tokyo de proposer des aménagements urbains durables dans une logique de compacité évitant les mégaprojets coûteux. Raphaël Languillon-Aussel analyse les deux projets de candidature successifs, pour montrer ce qu'ils
article.png [Un regard engagé] Les migrants du nucléaire par Cécile Asanuma-Brice, publié le 18/10/2017
L’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima 1 le 11 mars 2011 a provoqué une grave contamination radioactive contraignant des dizaines de milliers de personnes à la fuite de leur domicile. Parce qu’il prouve l’impossibilité de la gestion d’un accident nucléaire, le refuge n’est souhaité ni par les autorités nationales ayant opté pour une poursuite du nucléaire, ni par les autorités internationales. Si dans un premier temps, les autorités ont simulé l’aide au
article.png Les villes « intelligentes » au Japon par Nicolas Leprêtre, publié le 18/10/2017
La multiplication récente des villes dites « intelligentes » au Japon repose sur des partenariats entre grandes entreprises privées, collectivités, et services de l'État. Ce dernier joue un rôle incitatif important dans un contexte de transition énergétique et de gestion de l'après-Fukushima. En cherchant à reproduire hors du Japon ce modèle de fabrique urbaine, l'État et les entreprises n'exportent pas seulement une expertise technique mais aussi de nouveaux modes de penser (et de
article.png [Un regard géolinguistique] L'entre-deux (ma) de l'île japonaise (shima) par Philippe Pelletier, publié le 18/10/2017
L'auteur nous offre son regard de spécialiste en proposant une réflexion à partir de deux idéogrammes (kanji) à grande dimension géographique dans la langue japonaise. « Ma », l'entre-deux, l'interstice temporel et spatial, et « shima », l'île. De là, Philippe Pelletier nous emmène, d'île en île et de mot en mot, en voyage dans la langue japonaise.
article.png Les cités-jardins au Japon : entre urbanisme occidental et hybridation locale par Tomoko Kubo, publié le 18/10/2017
Le modèle occidental de la cité-jardin, théorisé au XIXème siècle, a suscité l'engouement des planificateurs japonais. De nombreux témoignages en sont visibles dans la trame urbaine d'aujourd'hui. Mais en n'adoptant que partiellement les principes originels de cette utopie urbaine, les cités-jardins japonaises sont finalement devenues des « banlieues-jardins », des quartiers résidentiels périphériques arborés et convoités par les populations aisées, ce dont témoigne l'exemple
dossier.png Le Japon : les fragilités d'une puissance par Raphaël Languillon-Aussel, publié le 10/10/2017
Dossier publié en 2017. Le Japon reste une puissance économique mais il connaît des dynamiques contradictoires : « rétrécissement » mais verticalisation de ses villes, déclin rural nuancé par des initiatives locales, culture du risque mais vulnérabilité aux catastrophes nucléaires. Tous les articles de ce dossier ont fait l'objet d'une double relecture, éditoriale et scientifique.
article.png Brasília, de la vitrine à la métropole par Hervé Théry, publié le 10/10/2017
Avec plus de quatre millions d'habitants, Brasília est aujourd'hui la capitale politique du pays et sa quatrième agglomération par la population. Mais la « vitrine » qu'elle devait être est menacée, notamment par sa croissance urbaine effrénée qui remet en cause le modèle voulu par ses concepteurs, une ville logique et fluide et un modèle de fraternité entre ses habitants.
ressourcesclassees.png Le Brésil (ENS Lyon) : approche bibliographique par Bernard Bret, Hervé Théry, publié le 03/10/2017
Bibliographie indicative pour aborder la question au programme du concours d'entrée à l'ENS de Lyon (session 2018) : "Le Brésil"
article.png Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire par Stéphane Cordobes, publié le 28/09/2017
Née avec l'aménagement du territoire, la prospective territoriale fut longtemps une prérogative de l’État. Avec la décentralisation et la culture du projet, elle est devenue une ingénierie plébiscitée par les collectivités et acteurs territoriaux. Sa transposition dans le domaine scolaire marquera une nouvelle étape du foisonnement fertile qu’elle connaît depuis quelques années. La géographie prospective appliquée à la pédagogie scolaire, intéressante par son apport dans
article.png "Banlieusard et fier de l’être" : Kery James, ou le retournement "à vif" du stigmate spatio-symbolique par Élias Burgel, publié le 25/09/2017
La pièce « À vif » du rappeur Kery James, représentée au théâtre du Rond-Point à Paris, invite à une réflexion géographique sur l’emploi récurrent, dans les textes de l'auteur, de l’épithète « banlieusard ». L’article montre que cette revendication d’une appartenance spatiale, qui repose sur l’essentialisation d’une catégorie territoriale, « la banlieue », structure une représentation binaire de la société française et de sa conflictualité. Réapproprié
article.png De l’objet au figuré : l’abstraction en cartographie par Jérémie Ory, publié le 13/09/2017
Les cartes topographiques constituent des représentations à moyenne ou grande échelle des éléments naturels et artificiels visibles à la surface du sol. Comme le rappelle Alfred Korzybski, « La carte n’est pas le territoire » mais une des représentations abstraites possibles du territoire. L’abstraction cartographique est un processus complexe qui implique des choix de la part du cartographe : sélection de données, généralisation, construction de légende. Cet article se