Vous êtes ici : Accueil / Moteur de recherche

Recherche multi-critères

Critères de votre recherche

  • Thème scientifique : Géographie > Champs d'étude > Géopolitique
  • Type de données : Tout
  • Affiner votre recherche avec un ou des mot(s) clé(s) :
  • Trier par :
  • Dans l'ordre :

Liste des résultats

Il y a 118 résultat(s) correspondant à vos critères de recherche.
article.png alaune.png Carte à la une. Les frontières disputées et conflictuelles dans le monde par Ninon Briot, Jean-Benoît Bouron, Pauline Iosti, publié le 15/12/2021
Cette carte vise à localiser les frontières contestées à l'échelle mondiale. Si les États n'ayant aucun différend frontalier sont rares, la plupart des disputes sont de très faible intensité, ou résultent d'un désaccord sur une partie infime de la dyade frontalière. Dans certains cas, de loin les plus rares, les différends peuvent donner lieu à des conflits frontaliers armés, également représentés sur cette carte.
complement.png Sous-marins : le « contrat du siècle » franco-australien annulé au profit des États-Unis par Laurent Carroué, publié le 20/10/2021
La rupture par l'Australie d'un contrat promis à la France, pour 12 sous-marins conventionnels, au profit d'un partenariat avec le Royaume-Uni et les États-Unis pour obtenir des sous-marins d'attaque à propulsion nucléaire, est révélatrice d'une fébrilité géopolitique dans la zone indopacifique, face à la montée en puissance de la Chine.
article.png L’espace indopacifique, un concept géopolitique à géométrie variable face aux rivalités de puissance par Vaimiti Goin, publié le 04/10/2021
Le concept d'espace indopacifique occupe une place croissante dans les stratégies de tous les États ayant des intérêts dans les océans Indien et Pacifique. Nié par la Chine, il sert aussi à fédérer des États avec lesquels elle est en rivalité, et il leur permet d'élaborer des stratégies communes. Pourtant, sa délimitation n'est jamais clairement définie, laissant le champ libre à une géométrie variable qui s'ajuste aux stratégies nationales et aux intérêts des puissances en
ressourcesclassees.png Atlas : acteurs et espaces du patrimoine par Jean-Benoît Bouron, publié le 21/06/2021
Cet atlas regroupe les documents cartographiques réalisés par Géoconfluences dans les différents articles du dossier Acteurs et espaces du patrimoine.
article.png L’internationalisation du patrimoine en Chine : la poursuite d’un projet national par Quentin Biville, publié le 21/06/2021
La Chine est aujourd’hui le premier pays par le nombre de sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et elle est extrêmement active dans le domaine du patrimoine culturel immatériel. Cet article cherche à montrer que l’internationalisation des politiques patrimoniales chinoises révèle des enjeux de politique intérieure : identité culturelle nationale, développement par la mise en tourisme, appropriation du patrimoine des nationalités minoritaires.
article.png Les territoires ultramarins des États-Unis au cœur de la première ZEE mondiale par Hervé Théry, publié le 26/04/2021
Si les États-Unis disposent de la première ZEE mondiale, c'est notamment grâce à une quinzaine de « territoires » situés dans le Pacifique et les Caraïbes. Sans être formellement des colonies, ils sont sous leur contrôle total, et leur fonction a évolué depuis leur acquisition. Ils ont encore, la plupart, un intérêt stratégique et géopolitique : ce pavage territorial hérité donne surtout aux États-Unis un levier majeur de projection de puissance et constitue une prise de gage
complement.png La pandémie et le retour des frontières dans la géopolitique du football par Martin Charlet, publié le 19/03/2021
Alors que le monde du football avait de plus en plus tendance à se penser comme un espace sans frontières, la fermeture de celles-ci dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 oblige les acteurs de cette industrie culturelle à repenser son fonctionnement.
article.png Les bases spatiales dans le monde : les interfaces Terre-espace par Vincent Doumerc, publié le 04/03/2021
Les bases spatiales sont les points d'accès terrestre à l'espace extraterrestre. Le comptage du nombre de lancements récents fait apparaître deux puissances spatiales majeures, la Chine et les États-Unis, deux puissances secondaires, la Russie et l'Union européenne, et plusieurs autres acteurs, parmi lesquels les entreprises privées jouent un rôle croissant, au côté des États. Répondant à des critères de localisation contraignants, les choix de leurs emplacements obéissent aussi
article.png Élasticité des normes et stratégies d’acteurs : analyse critique de l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO par Mélanie Duval, Ana Brancelj, Christophe Gauchon, publié le 30/12/2020
Le processus d'inscription d'un bien sur la Liste du patrimoine mondial suit un certain nombre de normes fixées par les Orientations, un document émanant de l'UNESCO. Or non seulement ces Orientations ont évolué dans le temps, mais elles ont aussi été appliquées avec une grande élasticité, dont l'étude permet de révéler les stratégies d'acteurs, avec leurs contournements et leurs arrangements.
article.png Rendre visible le patrimoine mondial. Ce que révèlent les plaques commémoratives des biens inscrits sur la Liste de l'UNESCO par Christophe Gauchon, Mélanie Duval, Ana Brancelj, publié le 30/12/2020
Parmi les objectifs visés par l'inscription d'un bien sur la Liste du patrimoine mondial figure celui de porter à la connaissance du public son exceptionnalité et sa valeur universelle. Les plaques commémoratives portant l'emblème de l'UNESCO répondent à cet objectif. Mais leur mise en œuvre donne lieu à une très grande variété de pratiques témoignant de grands écarts entre les recommandations institutionnelles et les stratégies d'acteurs locaux.
article.png Affirmer sa puissance : forces sous-marines et dissuasion nucléaire, enjeux géographiques et géostratégiques par Catherine Biaggi, Laurent Carroué, publié le 01/09/2020
Les sous-marins à propulsion nucléaire sont un vecteur de puissance militaire, notamment pour leur rôle dans la dissuasion nucléaire lorsqu'il s'agit de lanceurs d'engins. L'équilibre hérité de la Guerre froide connaît plusieurs bouleversements. D'une part le début d'un nouveau cycle technologique exige une modernisation coûteuse des flottes et ouvre une période de réarmement. D'autre part l'irruption de la Chine fait basculer les enjeux géostratégiques de l'Atlantique vers le
article.png Timor, géohistoire des frontières stratifiées par Frédéric Durand, publié le 09/06/2020
Les frontières du Timor oriental sont le fruit d'une histoire longue. Limites de royaumes, puis de l'influence néerlandaise et portugaise, leur tracé a fluctué au gré des occupations humaines, des traités diplomatiques et des conquêtes. Occupée par l'Indonésie entre 1975 et 1999, la partie orientale de l'île est devenue indépendante en 2002 mais ses frontières terrestres n'ont été fixées qu'en 2019. Les délimitations maritimes avec l'Australie et l'Indonésie continuent d'être
article.png Le Brexit, et après ? La situation en mai 2020 par Pascal Orcier, publié le 04/05/2020
Après trois ans et demi d'atermoiements, le Royaume-Uni a quitté l'Union européenne le 31 janvier 2020. C'est à la fois la fin du processus de Brexit en tant que tel et le début d'une nouvelle série d'inconnues et d'interrogations pour les territoires concernés. Les conséquences s'observeront à différentes échelles : européenne, étatique, infranationale.
article.png Naviguer en Arctique par Pauline Pic, publié le 14/02/2020
Les nouvelles routes maritimes arctiques ont fait l'objet d'une attention médiatique soutenue. En fait, la navigation arctique se heurte à de nombreuses difficultés liées tant aux conditions météorologiques qu'à la volonté du Canada et de la Russie de contrôler les passages. De plus, selon les liaisons, ces routes ne sont pas toujours les plus courtes du fait du déplacement du centre de gravité de l'activité portuaire mondiale vers le sud. Malacca, Suez et Panama sont loin d'être
article.png La frontière Suriname – Guyane française : géopolitique d’un tracé qui reste à fixer par Patrick Blancodini, publié le 02/10/2019
La frontière entre l'ancienne colonie néerlandaise et l'Union européenne est un bon exemple du mythe des frontières naturelles. Adossée au fleuve Maroni, elle semble indiscutable. Pourtant, elle fait l'objet d'un différend frontalier entre la France et le Suriname qui n'est pas encore réglé après plus d'un siècle de négociations. Or le tracé est loin d'être anodin puisque la frontière est un espace de circulation qu'il s'agit, pour la puissance publique, de contrôler.