Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences (HDR) en géographie-aménagement - Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 24 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreActeurs et espaces du patrimoine
Agritourisme, agrotourisme
L'agritourisme (parfois agrotourisme) est l'exercice d'au moins une activité touristique ou de loisirs au sein d'une exploitation agricole. L'exploitation agricole doit préexister : l'élevage d'animaux dans le cadre d'un centre de loisirs, un centre équestre, un cirque, un labyrinthe végétal sur une parcelle ne relevant pas d'une exploitation agricole, ne sont pas des formes agritouristiques. Les activités proposées sont variables : visites guidées, sorties scolaires, vente directe de produits, (...)
Cartepostalisation
La cartepostalisation est un néologisme qui désigne en géographie du tourisme le fait que de nombreux sites soient transformés, consciemment ou inconsciemment, afin d’évoquer des paysages de cartes postales, et donc une image standardisée, ce qui a tendance à gommer leurs spécificités pour les faire ressembler à d’autres lieux référents.
Le phénomène de cartepostalisation a été étudié en géographie du tourisme suite aux travaux de Rémy Knafou et du MIT (2002 ; 2005) avant (...)
Ramsar (convention de)
La Convention de Ramsar est un traité-cadre intergouvernemental qui vise à la conservation des biotopes de zones humides (littorales ou continentales) considérées comme d'importance internationale en raison de leurs fonctions écologiques, économiques, scientifiques, culturelles et récréatives. Adoptée le 2 février 1971 à Ramsar (Iran), elle est le plus ancien traité mondial sur la protection de la nature. L'organisme dépositaire de cette convention est l'UNESCO.
Une très grande (...)
Dépatrimonialisation
La dépatrimonialisation est un courant actuel des études du patrimoine qui met l’accent sur les limites du processus de patrimonialisation, dans la continuité des études critiques de patrimoine (critical heritage studies). La dépatrimonialisation vise à remettre en question les évidences du patrimoine, en réaction au « tout patrimoine » : pourquoi patrimonialiser ? Que patrimonialiser ? Comment sortir des impasses induites par les logiques de patrimoine ?
C’est par exemple se (...)
Études critiques de patrimoine (critical heritage studies)
Les études critiques de patrimoine (en anglais critical heritage studies) sont un courant des études de patrimoine venu du monde universitaire nord-américain et ayant émergé au cours de la décennie 2000.
Bien que composées de diverses traditions épistémologiques, il tend vers une trajectoire commune et partagée par celles et ceux qui s’en réclament : diversifier les objets de recherche, sources, terrains, méthodes et pratiques afin de décentrer les regards et désoccidentaliser, (...)
Exploration urbaine (urbex) et ruin porn
L’exploration urbaine, appelée aussi urbex, mot-valise issu de l'anglais urban exploration, est définie par Bradley Garrett comme une « pratique consistant à documenter, redécouvrir et explorer physiquement des espaces éphémères, obsolètes, abandonnés, en ruine et infrastructurels au sein de l’environnement bâti, sans en avoir la permission » (2014, p. 1). Elle repose en théorie sur un corpus de règles qui sont en pratique inégalement respectées : ne rien forcer pour pénétrer (...)
Géotourisme
Le géotourisme désigne une forme de tourisme de nature exploitant les particularités géologiques des sites visités. Nathalie Cayla et Mélanie Duval-Massaloux (2013) le définissent plus généralement comme l'ensemble des « pratiques touristiques en lien avec la découverte de la Terre ». Outre la promenade ou la randonnée sous toutes ses formes, et l’observation de paysages, ce tourisme peut reposer sur des pratiques comme l’escalade ou les sports d’eau (canoë, kayak, rafting, (...)
Grand site de France
Un Grand site de France est un label décerné par l’État à un site soumis à une très forte fréquentation touristique, dans le but d’encadrer cette fréquentation et de mettre en œuvre des politiques de préservation. Il s’agit pour la plupart de sites « naturels » (aven, baie, caps, dunes, estuaire, marais, vallée…) même s'ils ont souvent été façonnés par l’anthropisation, parfois depuis la Préhistoire. Si certains, comme le Pont du Gard, sont des monuments d’origine (...)
Haut lieu touristique
Le haut lieu est un lieu condensant une forte charge imaginaire, incarnant des pratiques et fonctionnant comme modèle pour d’autres lieux touristiques et urbains. Le haut lieu touristique est rêvé et pratiqué par tous les touristes du Monde. Il s’agit donc d’un incontournable touristique et, de plus en plus souvent, d’un lieu inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité.
(ST) janvier 2011.
Pour compléter
- Le portail général du Centre du patrimoine (...)
Inflation patrimoniale
L’inflation patrimoniale (en anglais heritage boom) est une extension rapide et importante du champ du patrimoine. Celui-ci n’a cessé de s’élargir, depuis une attention exclusivement portée aux monuments les plus anciens et les plus imposants au XIXe siècle, à l’intérêt porté aujourd’hui au patrimoine immatériel (danses, chants, pratiques rituelles, fêtes traditionnelles, jeux…). Le titre d’un ouvrage de Nathalie Heinich (2009) résume ce mouvement d’un trait d’humour : La (...)
Label, labellisation
Un label (de l'anglais, label : étiquette) est une marque ou logotype, propriété des pouvoirs publics, apposée sur un produit ou une filière, qui garantit son origine et/ou sa qualité. Le terme de label est aussi utilisé par des entreprises, ainsi le label Max Havelaar est un label privé, certifié par un organisme indépendant FLOCERT conforme au cahier des charges établi.
La labellisation est le processus d'attribution d'un label. La valeur de celui-ci dépend de la pertinence du cahier (...)
Marketing territorial
Le marketing territorial désigne la manière dont les pouvoirs publics utilisent les techniques de la publicité et de la communication, issues du monde de l'entreprise, pour promouvoir leurs territoires. Ces pratiques existent à toutes les échelles, depuis la promotion d'une petite commune à celle d'un État. Le but est d'attirer des populations jugées désirables, des investissements, des entreprises, ou tout cela à la fois.
Les influences de la sphère privée sur ces pratiques sont (...)
Monument
Un monument est une construction humaine, souvent ancienne et de grande taille, véhiculant une charge émotionnelle. Cette charge émotionnelle peut découler des représentations historiques dont il est porteur, de sa représentativité d’un trait culturel, de la volonté de ses commanditaires de faire passer un message, ou de sa vocation à commémorer un événement. Tous les monuments ne sont pas historiques et certaines constructions très récentes sont, à leur façon, des « monuments » (le (...)
Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial
Les Orientations sont un document de l'UNESCO qui « vise à la fois à intégrer l’évolution des concepts et des pratiques de la sphère patrimoniale et à encadrer lesdites évolutions de manière à garantir la cohérence et la crédibilité de la Liste [du patrimoine mondial] » (Duval et al., 2021). Le nom complet du document est « Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial ». Vingt-six versions des Orientations ont été successivement enrichies et (...)
Patrimoine
Le patrimoine désigne les héritages du passé existant aujourd'hui et jugés dignes d'être conservés en l'état pour l'avenir, dans une société donnée et à une époque donnée. Étymologiquement, le terme désigne ce qui est hérité du père (patrimonium). La notion découle de celle de monument historique datant du XIXe siècle, mais il faut attendre les années 1970 pour voir apparaître l’idée que des biens communs à tous doivent être transmis aux générations futures du fait de leur (...)
Patrimonialisation
Le patrimoine est ce qui est perçu par une société comme étant digne d’intérêt et devant de ce fait être transmis aux générations futures, qu’il s’agisse d’un patrimoine historique (un monument, un site…), d’un patrimoine paysager (par exemple une forêt, un massif montagneux, une perspective urbaine) ou d’un patrimoine immatériel (une musique, une cuisine…).
Il s’agit donc d’une construction sociale, ce qui soulève la question des acteurs et de leurs valeurs (...)
Paysage
Le paysage est l'étendue d'un pays s'offrant à l'observateur. Derrière cette définition qui peut paraître simpliste se cache une notion qui a donné lieu à une abondante bibliographie et à de multiples approches. En France, les géographes ont d'abord étudié le paysage de façon segmentée (paysages urbains, ruraux, industriels, etc.). Trois écoles en ont renouvelé l'approche dans un sens systémique et historique : celle de Toulouse représentée par Georges Bertrand ; celle de Paris (...)
Réserve naturelle en France
La réserve naturelle est, en France, l'un des outils les plus courants de la protection de l'environnement à l'échelle locale. Plus contraignante à mettre en place qu'un arrêté préfectoral de protection de biotope, elle peut lui succéder. Son périmètre est le plus souvent fondé sur l'inventaire des ZNIEFF. Une réserve naturelle fait l'objet d'un suivi sous la supervision d'un conservateur ou d'une conservatrice.
Si le nom de réserve peut laisser croire à une approche (...)
Site touristique
Un site touristique est un lieu de passage, mais non de séjour, car il est sans fonction d’hébergement, ou à capacité d’hébergement sans commune mesure avec sa fréquentation. Il s’agit d’un type de lieu touristique créé par invention, c’est-à-dire par le regard et l’usage des touristes.
La labellisation d'un site, sa mise en tourisme, peuvent aboutir à une surfréquentation, et par ricochet à des politiques de préservation qui s'appuient elles-aussi sur les labels. Ainsi des (...)
Tourisme
Le tourisme (de l'anglais tourism, 1811 ; francisé en tourisme, 1841) est défini en géographie comme un système d’acteurs, de lieux et de pratiques permettant aux individus la recréation par le déplacement et l’habiter temporaire hors des lieux du quotidien (Knafou et Stock, 2003). La définition du tourisme, selon les normes internationales retenues par la commission statistique de l’ONU, englobe tout voyage hors du domicile habituel pour au moins une nuit et au plus un an, et (...)

Actions sur le document

Affiner les résultats par :