Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, plus de 950 entrées ont fait l'objet d'une relecture et d'une mise à jour systématiques entre 2019 et aujourd'hui.

Il existe 1572 termes dans le glossaire.

Il existe 105 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreurbanisme
Directive Territoriale d’Aménagement (DTA)
La Directive Territoriale d’Aménagement (DTA) est un outil de planification à l’échelle de grands territoires porteurs d’enjeux nationaux, qui nécessitent donc une intervention spécifique de l’État. La DTA apparaît dans un projet de loi établi sur la base d’un rapport du conseil d’État, « pour un urbanisme plus efficace » (1992). Cette idée a été reprise (aussi bien le fond que la dénomination) dans la loi LOADT (loi Pasqua) puis dans la loi LOADDT (loi Voynet) en 1999. Cette (...)
Ville nouvelle
Ne pas confondre avec : commune nouvelle (en France)
Une ville nouvelle est un noyau urbain, résultant d'une politique volontariste, implanté en périphérie d'une très grande ville (Londres, Paris mais aussi Le Caire, Shanghai, Wuhan, etc.) dans l'intention de la décongestionner et d'en maîtriser la croissance. Les villes nouvelles se sont souvent inscrites dans un milieu préalablement rural où elles ont induit de profonds bouleversements.
Mise en place au milieu des années 1960 (...)
Coefficient d'occupation des sols (COS)
Le coefficient d'occupation des sols ou C.O.S. est la surface de plancher constructible par mètre carré de terrain, pour une zone donnée d'un plan d'occupation des sols (Pratts, 2009). 
Le COS est une règle d'urbanisme cruciale car elle permet d'influer sur la densité d'une zone. Son élévation permet plus de surfaces construites par mètres carrés de terrain, donc une densification et une verticalisation du bâti. Inversement, un COS maintenu très bas empêche les constructions en (...)
Densification, densifier
D'une manière générale, la densification est l'augmentation du nombre d'habitants par kilomètre carré dans un espace donné. Elle peut être un constat (la densité augmente) ou le résultat d'une politique (on cherche comment augmenter la densité).
Dans cette deuxième acception, le terme est utilisé en urbanisme pour caractériser certaines politiques visant à lutter contre l'étalement urbain, qui est la tendance mondiale à l'augmentation des surfaces et à la diminution de la densité (...)
Plan de prévention des risques (PPR)
Un plan de prévention des risques (PPR) est un document d’urbanisme cartographiant, à l’échelle communale ou intercommunale, l’intensité d’un aléa donné et la réponse réglementaire apportée. Chaque aléa donne lieu à un plan différent : PPRi (risque inondation), PPR « mouvements de terrain », etc. Un PPR aboutit à un zonage établissant des mesures réglementaires pour chaque zone, allant de l’absence de restriction à l’inconstructibilité, en passant par exemple par la (...)
Aménagement régional
Les grands aménagements régionaux sont des programmes d'envergure aux effets structurants sur un espace régional vaste. L'aménagement régional ne doit cependant pas être confondu avec le seul aménagement des régions, il est bien souvent transrégional.
De grands programmes nationaux d'infrastructures, bien que sectoriels, qui contribuent à modeler les territoires : sites portuaires, voies navigables, schémas directeurs routiers et autoroutiers, ferroviaires, des télécommunications. Ils (...)
Mitage
Le mitage est l'éparpillement, sans plan d'urbanisme réellement cohérent, d'infrastructures, de zones d'habitat, de zones d'activité, dans des espaces initialement ruraux (forestiers ou agricoles). Le phénomène de mitage s'observe dans l’espace périurbain, sous l'effet de fortes pressions foncières ou touristiques et en l'absence d'une réglementation d'occupation du sol suffisamment cohérente et contraignante. Le mitage est le résultat d'une situation où les promoteurs peuvent consacrer une (...)
Bande littorale
En métropole, en dehors des espaces urbanisés, les constructions et installations sont, depuis la loi "littoral" de 1986, en principe interdites dans une bande littorale de 100 mètres à compter de la limite du rivage. Cette bande peut être élargie lorsque des motifs liés à la sensibilité des milieux ou du fait de l'érosion des côtes le justifient.
Dans les DOM, la bande littorale est calquée sur la zone des 50 pas géométriques et a une largeur de 81,20 m à compter de la limite haute (...)
Rond-point, carrefour à sens giratoire
Un carrefour à sens giratoire est une intersection aménagée de façon à ce que tous les véhiculent tournent autour d’un rond central. Dans le code de la route, il désigne un aménagement différent du rond-point, qui n’a pas de panneau et dans lequel les véhicules qui s’engagent sont prioritaires. Dans le langage courant, en pratique, les intersections à sens giratoire sont presque toujours appelées « ronds-points ».
Depuis leur essor dans les années 1970, les ronds-points sont (...)
Résidentialisation
La résidentialisation peut être la fixation dans un espace d'une population mobile, qui devient une population permanente au sens statistique du terme, ou l’essor de la fonction résidentielle dans un espace initialement voué à d’autres fonctions (touristique, agricole, industrielle…). Ce terme recoupe plusieurs réalités distinctes :

- en urbanisme, le fait de donner un caractère privé aux immeubles par l’aménagement de grilles, de jardins, (phénomène de communautés (...)
Posturbain
Posturbain (ou post-urbain) est un adjectif proposé par Françoise Choay. Ce corrélat de « postindustriel », inspiré aussi du « post city age » de Melvin Webber, signifie que la ville, au sens traditionnel de territoire discret et limité, tendrait à disparaître.
Cette évolution résulte, tout d'abord, de la révolution technique des communications (transports mais aussi technologies de l’information et de la communication). Elle résulte aussi d'une organisation spatiale de plus en (...)
Économies et déséconomies d'agglomération
Les termes d’économie d’agglomération et de déséconomie d’agglomération désignent les effets liés à la proximité spatiale d’entreprises entre elles. Ces deux phénomènes ont été constatés dès la fin du XIXe siècle par les économistes de l’École de Cambridge, dans les travaux d’Alfred Marshall en 1890, repris au début du XXe siècle par Arthur Pigou.
L’économie d’agglomération désigne plus précisément les bénéfices externes liés à cette localisation, qui (...)
Food-washing
Le food-washing est l’utilisation insincère de l’argument alimentaire pour emporter les appels à projets d’urbanisme. Le terme est forgé sur le modèle du mot greenwashing (verdissement).
La chercheuse Paula Macé Le Ficher utilise le mot dans un article de 2018 pour analyser les appels à projets urbains innovants. L’alimentation est devenue incontournable pour les promoteurs de projets urbains dits innovants, mais l’étude de leurs projets révèle qu’elle n’est parfois qu’un (...)
BIMBY
BIMBY, pour « build in my backyard », en référence à NIMBY (Not in my backyard), est un concept d’urbanisme visant à la densification des espaces résidentiels pavillonnaires. Le projet Bimby est né entre 2009 et 2012 dans le cadre du programme de recherche français « Villes durables » financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Il regroupe des laboratoires de recherche (LATTS, laboratoires techniques, territoires et sociétés, et RIVES, Risques d’inondation en ville et (...)
Plan Neige
L’expression « Plan Neige » regroupe plusieurs séries de politiques publiques d’aménagement des montagnes françaises dans le but d’y encourager le tourisme hivernal de masse. Les premières décisions sont prises en 1964, et le discours de la Vallouise du président Valéry Giscard d’Estaing en 1977 est souvent considéré comme le coup d’arrêt de cette politique.
S’inscrivant dans la rationalisation de l'aménagement touristique, le Plan Neige aboutit à la construction de (...)
Enquête d'utilité publique, déclaration d’utilité publique (DUP)
En France, une déclaration d’utilité publique (DUP) est une procédure administrative permettant de réaliser sur des terrains privés une opération d‘aménagement (par exemple la construction d’une LGV, d’une autoroute, d’un projet d’urbanisme à l’échelle de tout un quartier…) par une suite d’expropriations réalisées au nom de l’intérêt supérieur de la nation (« utilité publique »).
La première phase de la DUP est le lancement d’une enquête d’utilité (...)
Polycentrisme
Le polycentrisme est l'existence de plusieurs centres fonctionnels ou décisionnels dans un espace. La notion peut s'appliquer à pratiquement toutes les échelles.
Une situation polarisée par un centre peut évoluer dans le temps vers une situation polycentrique, par émergence de centres secondaires, comme cela a été observé par exemple dans la région de Hô Chi Minh-Ville au Vietnam, où des villes nouvelles et des centres secondaires concurrencent le pôle principal (Tran, 2021).
(...)
Prospective territoriale, géographie prospective
La géographie prospective, ou prospective territoriale (en anglais foresight), est une démarche qui peut être utilisée en géographie, en aménagement, en urbanisme, et dans les sciences sociales en générale. Chloë Vidal (2015, p. 257) la définit comme « une philosophie de l’action collective s’efforçant de répondre à la nécessité politique de « conjuguer » les temps (passé, présent, futur) et d’offrir une représentation cohérente de l’avenir ». La question est pour elle (...)
Loi SRU (loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains)
La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain du 13 décembre 2000, dite loi SRU, vise à la fois à lutter contre les fractures socio-spatiales en ville par « une plus grande solidarité » et contre l’étalement urbain en densifiant « de manière raisonnée » les espaces déjà urbanisés. Elle actualise les dispositions de la loi d'orientation foncière de décembre 1967 en y introduisant de nouveaux outils d'aménagement. La loi reprend et précise par ailleurs les (...)
Bail emphytéotique
Un bail est un contrat de location de biens. Le propriétaire « donne à bail » un bien que le locataire « prend à bail ».
Un bail emphytéotique est une location de terrain de longue durée, souvent 99 ans, qui impose au locataire des contraintes particulières, mais lui donne aussi un droit réel susceptible d’hypothèque. Sauf convention contraire, les bâtiments construits par le locataire reviennent au propriétaire du sol en fin de bail. Louer le sol peut « poursuivre différents (...)
Affiner les résultats par :