Vous êtes ici : Accueil / Glossaire

Glossaire

Le vocabulaire de la géographie à travers plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, plus de 950 entrées ont fait l'objet d'une relecture et d'une mise à jour systématiques entre 2019 et aujourd'hui.

Il existe 1572 termes dans le glossaire.

Il existe 105 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreurbanisme
Domaine public maritime (DPM)
Le Domaine public maritime (DPM) a été défini en 1566 et ses limites précisées en 1681. Dès 1681, une ordonnance de Colbert le définit comme "tout ce que la mer couvre et découvre et jusqu'où le grand flot de mars se peut étendre sur les grèves" et déclare que ces espaces ne peuvent faire l'objet d'une appropriation privée. Il concerne tout ce qui est (ou a été) couvert par la mer calme pendant les plus hautes marées possibles (coefficient 120). Il est par définition inaliénable et (...)
Zone à urbaniser par priorité (ZUP)
Les Zones à Urbaniser par Priorité (ZUP), ou parfois zones à urbaniser en priorité, créées par un décret de 1958, étaient des quartiers identifiés par les pouvoirs publics comme devant accueillir les constructions massives d’équipements et de logements, en particulier pour accueillir les classes populaires en habitat collectif. Leur mise en oeuvre applique les principes du fonctionnalisme urbain édictés par la charte d'Athènes.
Le but des ZUP est de coordonner et d’améliorer (...)
NIMBY (Not In My BackYard - pas près de chez moi)
NIMBY est un acronyme tiré de l'anglais traduit par « pas dans mon arrière-cour » ou « pas dans mon jardin » ou « surtout pas chez moi ». Le syndrome NIMBY désigne l'attitude qui consiste à approuver un projet pourvu qu'il se fasse ailleurs, ou à refuser un projet à proximité de son lieu de résidence. La commission d'enrichissement de la langue française du ministère de la Culture suggère comme traduction NAPI (« Non Au Projet Ici »). 
D'après Rémy Vigneron (2018), c'est (...)
Rénovation urbaine, renouvellement urbain
Ne pas confondre avec : réhabilitation urbaine, restauration urbaine
Au sens premier, la rénovation urbaine consiste en une reconstruction de nouveaux bâtiments, voire de quartiers entiers dans le cadre d’opérations d’urbanisme, après destruction de l’existant. Le terme ne doit donc pas être confondu avec celui de réhabilitation (la réhabilitation supposant de rénover sans détruire). Lors d’une rénovation, la reconstruction peut se faire selon des plans et une architecture (...)
Marchabilité (potentiel piétonnier)
La marchabilité (néologisme transcrit de l’anglais walkability) ou « potentiel piétonnier » désigne la « capacité d’un milieu à faciliter les déplacements utilitaires à pied et à vélo » (Reyburn, 2010). Au Québec où ce terme est plus couramment employé, il s’agit du « degré de sécurité, d’esthétisme et d’intérêt que présente un itinéraire piéton ». (Office québécois de la langue française). L'adjectif walkable peut être traduit par marchable.
Que (...)
Fragmentation urbaine
Voir aussi : « Métropolisation et inégalités ».
La notion de fragmentation, apparue dans le champ des recherches urbaines au début des années 1980, reste très débattue en géographie. Elle peut se définir brièvement comme « une coupure [partielle ou absolue] entre des parties de la ville, sur les plans social, économique et politique. » (Gervais-Lambony, 2001, cité dans Dupont et Houssay-Holzschuch, 2003). Dans une ville fragmentée, les différentes parties coexistent sur le (...)
Fabrique urbaine, fabrique de la ville, production urbaine
La fabrique urbaine, ou fabrique de la ville, désigne le processus social par lequel le tissu urbain se transforme, en insistant principalement sur trois caractéristiques : l'évolution morphologique y compris à l'échelle fine, l'épaisseur temporelle et son importance pour fixer des formes urbaines émergentes, et le rôle des acteurs, en particulier des pouvoirs politiques et économiques dans la transformation du foncier. La fabrique urbaine n'est parfois rien d'autre que la version dépolitisée (...)
Verticalisation
La verticalisation est le processus d'évolution d'une silhouette urbaine par l'élévation de la hauteur des bâtiments.
La recherche de la domination verticale par la hauteur des lieux de pouvoir n'a rien de récent, comme en témoignent les flèches des cathédrales, les beffrois des hôtels de ville, et les tours des demeures nobiliaires urbaines, mais la mise au point de l'ascenseur et de nouveaux matériaux de construction à la fin du XIXe siècle ont accéléré la verticalisation. (...)
Condominium
En français, un condominium est un territoire placé sous double souveraineté, comme le furent par exemple les Nouvelles Hébrides administrées conjointement par la France et le Royaume-Uni de 1906 à leur indépendance en 1980.
En anglais, un condominium (ou parfois condo) est un immeuble en copropriété, voire par extension un appartement dans un immeuble de ce type. Sous l’influence de l’anglais, le mot désigne dans de nombreuses langues, y compris en français par anglicisme, un (...)
Lotissement
Le lotissement, au sens strict, désigne la division d’une parcelle foncière en plusieurs lots destinés à être vendus ou loués séparément, généralement pour construire une maison sur chaque lot. Bien qu’il soit couramment employé, le mot « lotissement » et les notions qu’il recouvre restent ambigus. 
Dans le langage commun, il signifie le plus souvent un quartier uniforme et monotone en bordure de ville, constitué d’un habitat individuel pavillonnaire construit au XXe (...)
Urbain (espaces urbains, fait urbain)
Antonyme : espaces ruraux
Le fait urbain est l’un des faits sociospatiaux les plus étudiés par la géographie. Pourtant, la façon de le nommer fait l’objet de débats intenses qui traduisent les profondes mutations que ces espaces ont connues au cours du siècle écoulé.
La ville est le terme le plus courant et le plus vague. Il sert aussi de support à des mots composés comme ville durable, ville dense, ville-usine, ville ordinaire, ville néolibérale, y compris sous la plume des (...)
Urbain (généralisation de l’)
Voir aussi : fait urbain, espaces urbains
L’urbain désigne ce qui se rapporte à la ville. Traditionnellement utilisé sous la forme d'un adjectif, le terme d'urbain s'est peu à peu imposé sous la forme d'un substantif dans le vocabulaire géographique. Il désigne alors « la civilisation qui se met en place à l'échelle planétaire, supprimant l'ancestrale différence entre rural et urbain » (Choay, 1994). Les phénomènes d'étalement urbain et de périurbanisation, entamés après la (...)
Inondation
Une inondation est un aléa caractérisé par une hausse du niveau de l’eau au-delà de ses cotes habituelles. C’est un phénomène naturel dans de nombreux écosystèmes, notamment littoraux, marécageux ou fluviaux : certaines forêts équatoriales sont inondées plusieurs mois par an. L’inondation devient un risque lorsque des populations humaines ou des biens matériels sont exposés (vulnérabilité). La crue d’un cours d’eau, phénomène naturel mais pouvant être modifié par les (...)
Acteurs spatiaux, action spatiale
Les acteurs sont, en géographie, l'ensemble des agents (individus, groupes de personnes, organisations) susceptibles d'avoir, directement ou indirectement, une action sur les territoires. Le féminin est actrice (une entreprise actrice d'un territoire). Les échelles de l'action vont de l'individu à l'État et aux structures transnationales, en passant par les entreprises, les collectivités locales, les associations, etc. Les acteurs ont leurs représentations mentales et patrimoniales, leurs (...)
Mobilités urbaines
On nomme mobilités urbaines l’ensemble des mobilités dans un périmètre urbain, qu’elles soient strictement « intra-muros » ou qu’elles soient entre les banlieues, le périurbain et les villes-centres.
Les structures territoriales qui se développent aujourd'hui sont celles qui croisent pouvoir et accessibilité. Ainsi, les grandes villes profitent de l'essor de la « rapidité différenciée » (Ollivro, 2000) pour s'imposer : via leurs plateformes multimodales, elles offrent aux (...)
Géographie
La géographie est une science sociale qui étudie le rapport des sociétés humaines à leurs espaces. Son étymologie, d’origine grecque et latine (du grec via le latin geographia, « écriture de la Terre »), témoigne de son ancienneté et de ses buts initiaux. La géographie s’est ainsi longtemps limitée à une simple description du monde. De nos jours, son nom est encore utilisé maladroitement, par exemple dans certaines encyclopédies, pour des inventaires hydrographiques, orographiques, (...)
École de Chicago
Le terme École de Chicago désigne aussi bien une école d’architecture (« Première École de Chicago ») influente dans les années 1880-1910, qu’une école de sociologie urbaine (« Deuxième École de Chicago »), qui joua un rôle majeur en géographie, des années 1920 aux années 1950.
On considère souvent la première École de Chicago comme fondatrice de l’urbanisme moderne étatsunien, par l’utilisation de l’architecture métallique, et notamment par la généralisation (...)
Aire urbaine
En France, les aires urbaines étaient, de 1996 à 2020, une catégorie statistique de l'INSEE qui recouvrait les agglomérations urbaines et leur couronne périurbaine, cette dernière étant définie par les mobilités domicile-travail. Le découpage du territoire en aires urbaines par l'INSEE avait le relais, en 1996, des zones de peuplement industriel et urbain (ZPIU) en vigueur depuis 1954. La définition de 1996 avait évolué en 2011. Les aires urbaines ont été remplacées en 2020 par les aires (...)
Grenelle Environnement
En France, le « Grenelle Environnement » (ou « de l'environnement ») désigne une série de lois traduisant la volonté officielle de refonder une politique en faveur de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables en 2009 et 2010. Le mot « Grenelle » fait référence aux accords de (la rue de) Grenelle entre gouvernement et syndicats en mai 1968, devenu depuis synonyme de grande concertation nationale.
Explicitement, il s'agissait de se conformer aux recommandations (...)
Émergence, pays émergent
L'émergence caractérise le processus par lequel un État s'intègre à l'économie globalisée et au capitalisme mondial grâce à une croissance économique (c'est-à-dire une augmentation du produit intérieur brut) forte pendant plusieurs années. Le terme est issu du vocabulaire financier et des agences de notations ; il sert à l'origine à désigner des marchés : un marché émergent est, dans ce contexte, un marché attractif pour les investisseurs. Du fait de l’imprécision de cette notion (...)
Affiner les résultats par :