Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers régionaux (Territoriaux) L'aménagement régional et la forêt Agriculture et forêt au sein d'un PNR

Agriculture et forêt au sein d'un PNR

Publié le 20/02/2003
Antoine Da Lage

Cadrage
Documents, compléments

Situation générale des PNR

S'il est un critère d'hétérogénéité des 27 parcs existants, c'est bien celui de la forêt (doc. 1 : graphique ci-contre). Qu'y a-t-il de commun entre un territoire couvert à 76% par la forêt (PNR des Landes de Gascogne) et un autre sans le moindre boisement (PNR de Camargue) ? Entre un territoire où 100% de la propriété forestière est privée (PNR de Brière) et un autre où elle est à 98,5% publique (PNR du Queyras).

Il n'y a pas de modèle forestier pour les territoires des PNR. D'où la principale raison de la diversité des actions entreprises (ou programmées) par les PNR vis à vis des espaces boisés, des milieux qu'ils renferment ainsi que des pratiques et usages auxquels ils donnent lieu.

Au cœur du Bassin parisien

Le "manteau vert" du pourtour parisien est constitué de massifs forestiers très divers. Les plus réputés sont vastes, appartiennent souvent à l'État . Mais d'autres massifs participent à ce boisement régional, plus discrets, plus petits, lambeaux d'anciennes forêts plus étendues ou, au contraire, apparitions récentes résultant des mutations de l'agriculture : boisements linéaires soulignant la topographie, ilôts boisés parsemant les terres de grande culture. Ils donnent parfois l'impression d'être mal gérés (ou pas gérés du tout) et peu fréquentés par des populations non-riveraines.

Dans ce contexte, la forêt dans le Vexin français et le Pays de Thelle, une "petite région IFN", est, elle aussi, plurielle. Sur les 162.700 ha du Vexin Français et du Pays de Thelle, 27.400 sont boisés (16,8%). Ce boisement est éclaté en 77.800 parcelles appartenant à 17.300 propriétaires (16.600 particuliers, 170 collectivités publiques, 540 personnes morales de droit privé). Lorsque la propriété foncière est émiettée ainsi en une myriade de petits propriétaires privés, comment les mobiliser pour qu'ils coordonnent leurs décisions, qu'ils s'organisent collectivement ? Le CRPF (Centre régional de la propriété foncière) ne s'adresse, du fait de ses statuts, qu'aux propriétaires de plus de 4 ha. Le témoignage, recueilli par A. Da Lage auprès d'un conseiller forestier de Chambre d'Agriculture, faisait état de ces difficultés : des séances d'information et de formation destinées aux propriétaires d'au moins 1 ha (seuil très bas) ne rassemblaient que 2 à 3% des personnes invitées ! Nombre de ces petits propriétaires résistent à toute idée de regroupement ou remembrement : il faut prendre en considération l'attachement affectif des gens à leurs parcelles forestières ... même s'ils ignorent où est située leur forêt !

Par ailleurs, certaines difficultés peuvent provenir de la coexistence, au sein d'un PNR tel que celui du Vexin Français, de contradictions entre les différentes catégories d'acteurs impliqués tels que les agriculteurs et les forestiers. (Témoignage, doc. 2)


D'après la thèse d'Antoine Da Lage - "Regards sur la forêt dans le Vexin Français et le Pays de Thelle : espaces, milieux et empreintes de l'action humaine" - Université de Paris X - Direction Bernard Bomer - décembre 1995

1 - La grande hétérogénéité des territoires des PNR en matière de couverture forestière et de statut foncier de la forêt


AMR : Armorique ; BDV : Ballons des Vosges ; BRE : Brenne ; BRI : Brière ; BRO : Brotonne ; CMG : Camargue ; FOR : Forêt d'Orient ; HJR : Haut-Jura - HLG : Haut-Languedoc ; HVC : Haute Vallée de Chevreuse ; LDG : Landes de Gascogne ; LFR : Livradois - Forez ; LOR : Lorraine ; LUB : Lubéron ; MCB : Marais du Cotentin et du Bessin ; MDR : Montagne de Reims ; MRT : Martinique ; MRV : Morvan ; NMN : Normandie - Maine ; NPC : Nord - Pas de Calais ; PIL : Pilat ; QRS : Queyras ; VDN : Vosges du Nord ; VRC : Vercors
Données non disponibles : Corse, Marais Poitevin, Volcans d'Auvergne.

2 - Agriculteurs et forestiers acteurs du PNR du Vexin Français : des divergences

"Traditionnellement l'agriculteur est anti-forestier : d'abord ce sont deux approches de la nature différentes (l'un se réfère au cycle annuel, l'autre travaille sur les temps longs) ; ensuite la forêt est perçue comme une nuisance : les accrues sont à contenir, le gibier est prédateur des cultures, les lisières apportent de l'ombrage, gênent par leurs racines, ou apportent des maladies cryptogamiques aux cultures. Il y a de fortes chances que 9 agriculteurs sur 10 refusent le projet de PNR (du Vexin Français) de recréer des boqueteaux sur le plateau. Quant au projet de haies brise-vent, il y aura très peu de répondant : la région n'est pas très venteuse. Ce qui pourrait faire argument, c'est l'aspect cynégétique, car ces haies ou ces boqueteaux permettront un enrichissement et une diversification du gibier".

Témoignage d'Etienne de Magnitot, maire de Saint Gervais (Val d'Oise) et Président du syndicat des propriétaires forestiers sylviculteurs du Val d'Oise

Retour en haut de page

Lien vers le site du PNR
"L'étoile symbolise son appartenance au réseau national des Parcs.
Le blé ondulant rappelle la vocation agricole du Vexin français.
La croix pattée illustre la richesse de son patrimoine historique."

 Le Parc Naturel Régional du Vexin en quelques dates et un logo

1972 / 1975 : Inscription de la majeure partie du Vexin à l'inventaire des sites pittoresques
1981 : Création d'une zone naturelle d'équilibre
1991 : Création de la Mission Parc
1995 : Décret portant classement du Parc naturel régional du Vexin français (9 mai)
Inauguration de la Maison du Parc à Théméricourt (14 décembre)
Horizon 2005 : Renouvellement de la charte

 


Retour en haut de page
Retour haut de page

 

Mise à jour :   20-02-2003

 


Copyright ©2002 Géoconfluences - DESCO - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial
Actions sur le document